Connexion
MENU

Une fortune pour protéger l’image des JO à Tokyo, un golf d’ici bondé en février et autres échos du 19e

Par Mario Brisebois
Chris Condon (PGA TOUR/IGF)

 

Je vous dit que le Japon va jusqu’aux extrêmes pour «protéger» les Jeux olympiques fin juillet et début août malgré le COVID-19 (coronavirus) afin d’éviter des annulations en Chine et ailleurs en Asie.

Après avoir réduit le nombre de participants au Marathon de Tokyo dimanche prochain, voilà que l’année au circuit LPGA-Japon à Okinawa dans deux semaines (du 5 au 8 mars) aura lieu sous très haute surveillance question santé.

En effet, la compétition de 72 trous a obtenu le feu vert des autorités du gouvernement à une condition: zéro spectateur pour éviter toute contamination.

Vous imaginez ce que cela coûte en ajoutant l’annulation du 4 mars. C’est la fortune à payer pour protéger l’image.

 Terrain de neuf trous homologué par la fédé internationale de… ski

Connaissez-vous beaucoup de parcours de golf capables de regrouper 400 personnes une fin de semaine d’hiver et cela dès le lendemain de la plus forte tempête de neige?

Bienvenue alors au club Vieux-Lennox, à Sherbrooke.

Depuis trois ans maintenant, le neuf trous de l’Université Bishop’s devient en saison le site du club compétitif de ski de fond du parc du Mont-Orford.

Une boucle de sept kilomètres contourne le golf fondé en 1897. On y possède l’équipement pour l’entretien et aussi la fabrication de neige.

Recteur de Bishop’s, Michael Golbloom a de quoi être fier. Il en va de même pour Arnold Ross, président du club Orford.

L’endroit s’avère aussi un des trois seuls au Québec homologuée par la Fédération internationale, ce qui en révèle long sur le très haut niveau.

La fin de semaine des 7, 8 et 9 février, Bishop’s a multiplié les activités d’élite bien que la vocation soit grand public.

En plus des Championnats de l’Est se sont ajoutées des étapes des Coupes du Québec et de l’Ontario.

Il existe des ambitions pour l’avenir. Pourquoi pas devenir un centre national d’entraînement dans l’est du pays.

Parmi les spectateurs aux compétitions, le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, était du nombre.

Il a accès aux informations de premières lignes. Bett Collins, directeur des opérations golf et par ricochet du ski de fond, qui siège au comité sherbrookois, a été élu dans le secteur de Bishop’s.

Alors que les administrateurs des clubs de golf veulent des revenus l’hiver, l’histoire à succès du Vieux-Lennox devrait beaucoup intéresser.

Retour à la confiance: la PGA canadienne tiendra son championnat senior au Vieux Village

L’Association des golfeurs professionnels Canada a confirmé la semaine dernière le retour en juin pour une quatrième fois de son Championnat TaylorMade au club Royal Mayfair, à Edmonton, mais sachez que ce n’est qu’une question de temps avant que le Québec se retrouve à son tour dans les nouvelles nationales.

Le Championnat canadien chez les seniors a été attribué au club Vieux Village, à Bromont, où le pro Marc Hurtubise est devenu co-proprio.

Il s’agit d’un retour de la PGA canadienne au Québec et montre une confiance renouvelée du programme de la relance mis en place par Dominic Racine à la direction générale et le comité de direction présidé par Steven Brosseau, de Laval-sur-le-Lac.

Victo pourrait bénéficier

Les dates au Vieux Village sont celles du 4 au 7 août. Elles devaient intéresser Jerry Séguin et Alain Danault. Ils pourraient en profiter pour attirer des noms connus à leur Coupe Sani Marc à Victoriaville la semaine suivante.

C’est le cas du Britanno-Colombien Jim Rutledge, un ancien de la PGA américaine et de la série des Champions, vainqueur chez les séniors canadiens au club Carleton d’Ottawa, l’an dernier.

Il y a deux ans au club Beverly, à Hamilton, Serge Thivierge, de la Vallée du Richelieu, avait tout balayé en l’emportant à la fois chez les seniors (50 ans) et les super seniors (60 ans et plus).

Le plus tardif début d’année

Suite aux trois annulations de tournois en raison du coronavirus à la LPGA, des golfeuses asiatiques n’entreprendront pas leur année compétitive 2020 avant le 16 mars, lors de la Coupe Founders en Arizona.

Le meilleur élan était… féminin

Le golf traverse un immense deuil suite au décès de Madame Mickey Wright à l’âge 85 ans après des complications cardiaques.

Bien qu’elle ait pris sa retraite au très jeune âge de 34 ans en raison d’un problème à un pied, cette immense pionnière du circuit féminin a gagné vite et souvent pour totaliser 82 victoires, dont treize dans les Grands Chelems.

Sa technique a fait l’admiration unanime.

Plus jeune, Madame Wright et sa mère faisaient 250 milles de route tous les samedis afin de rencontrer le professionnel californien Harry Pressler.

Des légendes telles Ben Hogan et Byron Nelson ont toujours reconnu que le meilleur élan de golf était celui de Mickey Wright.

Tels parents, telle fille avec Nadia Di Menna

Comment va votre hiver? Nadia Di Menna est occupée avec pas un, mais deux dossiers très chauds à la direction générale du club Le Versant, à Terrebonne.

Déjà qu’il est difficile de combler un emploi de directeur de parcours ou professionnel imaginez, imagiez le défi de combler les deux postes-clé.

Proprio d’un complexe de 54 trous réguliers et d’un terrain à normale trois, Pascal Di Menna et son épouse Diane ont toutes les raisons d’être fiers de Nadia, celle-ci ayant réglé les deux fonctions.

Le nouveau surintendant est Pascal Fortin. Il arrive des Quatre Domaines de l’autre côté de l’autoroute des Laurentides. Michael Muise obtient le rôle de pro. Lui aussi était encore plus proche ayant été à la tête du club Le Boisé jusqu’à sa fermeture et au Mirage plus récemment.

Si proche et si loin à la fois

Vaillant et jeune adjoint-professionnel au club Knowlton, Brandon Lacasse n’a pas joué de veine la semaine dernière à la première qualification du circuit Mackenzie PGA Tour   Canada dans des conditions très difficiles à San Antonio, au Texas, où la température a chuté jusqu’à trois degrés pendant la durée.

Brandon (76-73-77-77) a terminé 30e avec son cumulatif de plus dix. C’était si proche. Il échappe par seulement deux rangs et deux coups un rôle substitut.

Les snowbirds ne verront pas le Tigre

Même si la présentation a lieu dans sa cour à Palm Beach Gardens, Floride, Tiger Woods ne sera pas cette semaine des concurrents à la classique Honda. Les «snowbirds de partout sont déçus.

Charlie Beaulieu président de Golf Canada pour y rester

Dans les événements à ne pas manquer cette semaine, Golf Canada tient son assemblée annuelle à Mississauga, Ontario. Il est certain qu’on s’en rejase, une règle de gouvernance étant changée afin que Charlie Beaulieu puisse demeurer à la présidence.

 

Articles connexes