Connexion
MENU

Une autre gifle pour Jordan Spieth

Par André Rousseau/lescoulissesdusport.ca
Jordan Spieth (Rob Carr/Getty Images)

AUGUSTA, Géorgie – À chaque fois qu’on suit un tournoi de golf, il y a quelque chose qui nous échappe.

Jeudi, il m’a fallu quelques heures pour réaliser que Jordan Spieth, un des favoris ici, avait commis un quadruple bogey (9) au 15e trou en route vers une ronde décevante de 75.

C’est la deuxième année de suite que le jeune champion commet un quadruple bogey au Masters. L’an passé, il avait expédié deux balles à l’eau au 12e trou pour perdre le tournoi aux mains de Danny Willett.

Cette fois, Spieth a raté son coup d’approche et sa balle a abouti dans le ruisseau qui longe le 15e trou. Il a ensuite frappé de l’autre côté du vert (très étroit), puis il a eu besoin de trois coups roulés avant de mettre fin à son calvaire.

« Pas facile à accepter, a reconnu le golfeur de 23 ans. Je visais le birdie au 15e et je me retrouve avec un compte de 9. J’ai choisi le mauvais bâton pour mon coup d’approche. Il faut croire que je n’ai pas encore saisi le message. Cependant, le tournoi est encore jeune et j’aurai l’occasion de me racheter. »

JACK ET ARNIE

Bill Payne, président du club Augusta National et champion des relations publiques, a fait les choses en grand lors des cérémonies protocolaires, jeudi matin. En rendant hommage à Arnold Palmer, il a déclaré : « Notre tristesse n’est égalée que par notre amour pour lui. Arnold Palmer n’était pas seulement le roi du golf. Il était mon ami, il était votre ami à tous. »

En conférence de presse, Jack Nicklaus a déclaré : « Je n’oublierai jamais ce qu’Arnold a fait pour moi à mes débuts sur le circuit. J’avais 22 ans et il en avait 32. Il m’a plus ou moins pris sous son aile. Arnold est arrivé en même temps que la télévision. À cause de sa personnalité, il était le gars parfait pour populariser notre sport et il l’a fait à merveille. »

« Le tournoi des Maîtres a été très bon pour Arnold, mais l’inverse est également vrai, a ajouté le Golden Bear. C’est lui qui a mis le tournoi sur la mappe. Palmer et le Masters ne font qu’un. »

À cause des vents violents, les magiciens de la PGA ont conservé une moyenne de 74,9 coups en première ronde. Il y a eu 407 bogeys et 44 doubles bogeys ou plus. « Je n’ai jamais vu de telles conditions », a dit Fred Couples qui en est à son 32e tournoi.

Avant de frapper sa balle au 12e trou, Brandt Snedeker s’est tourné vers la foule et il a dit : « Est-ce qu’il y a quelqu’un ici qui veut frapper à ma place? »

On a beaucoup parlé des 5 birdies consécutifs de Charley Hoffman sur le deuxième neuf (jeudi), mais Lee Westwood en a fait autant pour jouer 70. L’Anglais de 43 ans est définitivement un des meilleurs golfeurs de sa génération même s’il n’a jamais gagné un tournoi majeur. Westwood a souvent été dans la course dans les événements du Grand Chelem, mais il a surtout fait sa marque en coupe Ryder, notamment avec l’Irlandais Darren Clarke.

Le jeune Rickie Fowler a assisté au lancement du tournoi en compagnie de Barbara Nicklaus, épouse de Jack Nicklaus. « Je n’oublierai jamais cette cérémonie en l’honneur de M. Palmer », a-t-il dit.

En première ronde, aucun des 10 meilleurs joueurs au monde n’a réussi à jouer sous la normale. Bien sûr, on ne saura jamais ce que Dustin Johnson (blessé au dos) aurait pu faire.

Le tournoi marque aussi le 25e anniversaire de la victoire de Fred Couples. Vous vous rappelez de sa balle qui avait refusé de reculer dans l’étang au 12e trou? Il y a tellement d’anniversaires ici qu’on va finir par manquer de gâteau!

Thomas Levet, vice-champion du British Open en 2002, a fondé une Académie de golf à Palm Beach Gardens. Il vit en Floride depuis une douzaine d’années. On l’a croisé dans la salle de presse et il nous a invités à lui rendre visite à Paris pour le tournoi de la coupe Ryder 2018.

Ernie Els avoue qu’il était très nerveux avant le début du tournoi. Au premier trou, il a exorcisé ses démons avec deux bons coups roulés.

Gary Player, triple champion du Masters, fête ses 60 ans à Augusta. Il a encore plein d’anecdotes à raconter. Disons qu’il n’a pas peur de mettre de la moutarde sur son hot-dog!

Thomas Pieters est un nom à retenir. Le Belge de 25 ans a compilé un dossier de 4-1 en coupe Ryder l’automne passé.

Il y a 82 ans aujourd’hui, Gene Sarazen secouait le monde du golf avec un albatros au 15e trou. Un coup de bois-4 sur une distance de 235 verges. Le lendemain, Sarazen a vaincu Craig Wood dans une prolongation de 36 trous pour gagner le 2e tournoi des Maîtres. Il a joué 144 contre 149 pour son adversaire.

Don Rickles, qui vient de mourir à l’âge de 90 ans, a fait rire les Américains pendant plus de 6 décennies. Il a participé au show de Johnny Carson une centaine de fois. Il était le roi l’insulte.

Articles connexes