Connexion
MENU

Un tableau très serré après la première ronde du Championnat mondial junior féminin

Par Golf Canada
Yosita Khawnuna (Photo: Golf Ontario)

MARKHAM, Ont. — Les meilleures jeunes golfeuses de la planète ont pris d’assaut mardi l’un des parcours les plus en vue du Grand Toronto, le Club de golf Angus Glen de Markham, pour la première ronde du Championnat mondial junior féminin de 2019.

Sous le regard attentif de plusieurs entraîneurs de golf de la NCAA qui ont fait le voyage vers le nord, la première ronde a causé bien des ennuis aux compétitrices puisque seulement trois concurrentes ont réussi à naviguer le difficile parcours Sud sous la normale : Yosita Khawnuna de la Thaïlande, Yin Xiaowen de Chine et Ye Won Lee, de Corée, qui partagent la tête après avec avoir signé des cartes identiques de 71, soit moins -1.

Khawnuna a mené le bal pendant une bonne partie de la journée avant de trébucher vers la fin de son match, commettant un boguey au 17e trou et un double boguey au 18e. Une arrivée difficile pour la jeune Thaïe, qui a perdu l’avance de trois coups qu’elle s’était forgée après avoir calé l’oiselet au trou n° 16, une normale-5.

La compétition par équipes fut tout aussi serrée, car les trois meilleures équipes ne sont séparées que par deux coups. La Corée ouvre la voie avec un score total de moins -1 (143), suivie de près par la Thaïlande avec (144) et l’Angleterre tout juste derrière en troisième position avec plus +1 (145).

L’équipe thaïlandaise, menée par la championne de 2018 Atthaya Thitikul qui a réalisé un score de plus +1 (73), cherche à bâtir sur son succès après avoir remporté le bronze l’an dernier à Ottawa. La troisième membre de l’équipe, Kan Bunnabodee, a également conclu avec un 73 et toutes deux siègent à égalité au 8e rang.

Dans une interview d’après-match, Thitikul, Bunnabodee et Khawnuna ont rapporté que de nombreux défis attendent les joueuses sur ce parcours. L’équipe thaïlandaise se réjouit d’avoir une chance de mieux faire demain : « Nous devons oublier tout ça, car demain sera mieux. Aujourd’hui est terminé et nous devons simplement aller pratiquer les choses que nous devons faire (mieux). Nous en tenir au plan de match et ça irons mieux, » a conclu Bunnabodee, s’exprimant au nom de l’équipe.

En tant que fédération organisatrice, le Canada peut déléguer deux formations au championnat.

Canada 1, qui comprend Brooke Rivers (Brampton, Ont.), Euna Han (Coquitlam, C.-B.) et Emily Zhu (Richmond Hill, Ont.) est à égalité au 9e rang avec l’Écosse. Canada 2, formée de Lauren Kim et Angela Arora de Surrey, Colombie-Britannique, avec Ellie Szeryk (London, Ont.), tire de l’arrière à égalité en 13e position avec l’Espagne et le Pays de Galles. Rivers a remis la meilleure carte canadienne aujourd’hui, avec un score de 2 coups sous la normale (74), ce qui ne la laisse qu’à trois coups de la tête.

Équipe Canada est en quête d’une première médaille depuis sa conquête du bronze au premier Championnat mondial junior féminin en 2014.

Le Championnat mondial junior féminin est organisé par Golf Canada en partenariat avec Golf Ontario et est appuyé par le R&A et la Fédération internationale de golf. Reconnu comme étant un tournoi de niveau « A » par le Classement mondial du golf amateur (WAGR), le Championnat mondial junior féminin se déroule pour une sixième année consécutive en 2019.

Le jeu reprend à 8 heures mercredi. On peut consulter les résultats complets et obtenir plus de renseignements en cliquant ici.

L’accès au lieu de compétition est gratuit. De plus amples renseignements au sujet de la sixième édition annuelle du Championnat mondial junior féminin se trouvent sur le site web du tournoi.

Articles connexes