Connexion
MENU

Tout sauf… rouillés les joueurs de la PGA après un mois

Par Mario Brisebois (Collaboration spéciale – Au19e.ca)
Webb Simpson (Kevin C. Cox/Getty Images)

Il y aura un mois vendredi que la compétition à la PGA est repartie et à la question à savoir comment va le niveau de jeu après 91 jours de pause, la réponse est très, très bien, merci. Franchement, qui a craint et même pensé au mot «rouille» au retour?

Moins quinze, vingt et un, dix-neuf et vingt-et-un ainsi que vingt-trois ont été jusqu’ici les totaux victorieux de Daniel Berger (Challenge Charles Schwab), Webb Simpson (RBC Heritage), Dustin Johnson (Championnat Travelers) et maintenant Bryson DeChambeau (Classique Rocket Mortgage) cette fin de semaine.

OK.

Les parcours ne sont pas tous du type US Open, mais aucun non plus n’est très certainement pas un «mini-putt», ce qui donne malgré tout des chiffres impressionnants.

Depuis le 11 juin, il s’est inscrit rien de moins que 138 pointages de 65 ou moins et 56 de 64 ou en deçà, dont un compte de 60 signé par le Canadien Mackenzie Hughes relégué 3e au Travelers.

Malgré deux cartes de 63 jusqu’ici et une moyenne très honorable de 68,6 coups par sortie, le numéro un mondial Rory McIlroy doit toujours patienter pour se hisser une première fois au top dix.

Les conditions favorables de la météo et surtout la présence accrue des plus grandes pointures, sauf Tigre, sont deux explications pour la qualité du spectacle qui persiste toujours en attendant le retour des spectateurs.

Tout cela est incontestable mais, la vraie raison est que «These guys are very, very good».

Birdie

Aux Canadiens qui ont tout fait sauf gagner en cette semaine de la fête du pays avec le 5e rang d’Adam Hadwin (moins seize) à la PGA et les 3e et 10e positions de Taylor Pendrith (moins 13) et Adam Svensson (moins dix) à la série Korn Ferry au Colorado.

Des nouvelles de nos joueurs au Dakota

Pour poursuivre avec les bas pointages, ils existent partout et Hugo Bernard, d’Équipe Canada, peut en témoigner.

Deux comptes respectables de 70 ont été insuffisants pour Hugo à ses débuts au circuit «mini tour», Dakotas Tour.

Seulement une trentaine de concurrents étaient retenus pour la finale. Alors que son cumulatif de moins quatre aurait dû suffire, ce résultat s’est avéré deux coups de trop. Le gagnant de la première bouse de 10 000$ a scellé à 19 sous la normale au terme des trois jours.

La bonne nouvelle est que Hugo et son coéquipier Joey Savoie (74-70) peuvent se reprendre vite. Un autre tournoi est au calendrier de lundi à mercredi.

Suivez-nous pour les pointages.

Sept comme chiffre de la semaine

Le nombre de cas positifs de la Covid-19 détectés après 2300 tests et plus.

Ce qu’il a dit

«La place la plus sécuritaire, c’est à là PGA qui effectue un travail extraordinaire», affirme Webb Simpson, titulaire au rendez-vous RBC Heritage voilà trois semaines.

 

Articles connexes