Connexion
MENU

Si « OuiCanSki » pourquoi pas « OuiCanGolf »?

Par Daniel Caza – MonGolf.ca

Vous devez bien vous demander ce que signifie le titre de cette chronique. Bien sûr que c’est un jeu de mots joignant entre elles nos deux langues officielles, mais ça peut aller beaucoup plus loin si l’on se donne la peine de transmettre ce clin d’œil à ces nouveaux arrivants, issus de différentes cultures, qui constitueront bientôt une bonne part de la clientèle golfique du Québec et du Canada.

Vous avez entendu parler de OuiCanSki?

Il s’agit d’une organisation sans but lucratif (OSBL) qui, durant l’avant dernier week-end de mars, a permis à une quarantaine de nouveaux arrivants en provenance de pays chauds – enfants et adultes – de faire contact pour la toute première fois de leur vie avec le ski et les plaisirs de l’hiver.

Cette activité avait lieu pour une deuxième année d’affilée. Comme l’an passé, elle s’est déroulée sur les installations du Chanteclerc, dans les Laurentides. Tous les participants ont eu droit à un billet de remontée, à la location d’un équipement complet, ainsi qu’à une leçon de ski de deux heures.

« Nous voulons qu’ils aiment l’hiver, a déclaré au réseau CBC la présidente et fondatrice de OuiCanSki, Sandy Wolofsky. Je veux qu’ils (les nouveaux arrivants) se sentent bien ici, au Québec, et qu’ils développent un sentiment d’appartenance. »

En appui au Golf en milieu scolaire

Ça peut sembler modeste de trouver une quarantaine de participants pour pratiquer une activité qu’ils ne connaissent pas. Mais pas dans ce cas-ci. Il peut même être difficile, en effet, de trouver un grand nombre de nouveaux venus n’ayant jamais été en contact avec le golf, étant donné qu’il existe le programme « Golf dans les écoles » de l’organisme Golf Québec qui a été introduit dans plus de 400 écoles du Québec, et Golf en milieu scolaire de Golf Canada qui a permis d’initier plus de 400 000 enfants au golf depuis son lancement.

Reste qu’à ma connaissance, on n’a encore rien à offrir qui soit gratuit à la population adulte, pour les parents de ces enfants et pour les jeunes qui ne sont plus à l’école, mais qu’on veut initier à la pratique du golf. Pourrait-on un jour leur offrir une activité qui les aiderait à s’intégrer plus facilement dans ce milieu et qui leur donnerait le goût d’en savoir davantage sur la pratique du golf et les valeurs qu’elle véhicule comme le respect et l’intégrité?

Dans cette perspective, la création d’un programme ou d’un organisme comme – appelons-le, tiens: OuiCanGolf – pourrait s’avérer intéressante dans le développement du golf et chez ces nouveaux citoyens qui constitueront notre société de demain.

 

Articles connexes