Connexion
MENU

Un troisième majeur pour Rory McIlroy

Le Nord-Irlandais Rory McIlroy a remporté la 143e édition de l’Omnium britannique disputée au Royal Liverpool Golf Club, en Angleterre, dimanche. Il s’agit de son troisième titre majeur en carrière après l’Omnium des États-Unis en 2011 et le Championnat de la PGA en 2012.

McIlroy, qui profitait d’une priorité de six coups avant le début de la ronde finale, l’a emporté avec une avance de deux coups sur Rickie Fowler et Sergio Garcia. Ce dernier a offert un spectacle de qualité lors de la dernière ronde, ramenant une carte de 66, six coups sous la normale. Le gagnant a terminé avec un pointage cumulatif de 271, 17 coups sous le par.

Le vétéran Jim Furyk a obtenu l’une des quatre cartes de 65 inscrites lors du dernier parcours et a terminé quatrième au classement général. Le score de 65 fut le meilleur pointage inscrit lors du championnat. Les conditions de jeu ont été quasi-idéales tout au long du tournoi, le vent étant un facteur négligeable et les golfeurs profitant d’allées généreuses et de verts accueillants.

Malgré quelques ennuis, notamment sur les 5e et 6e trous, McIlroy a su se ressaisir et résister aux assauts de ses poursuivants. Son jeu a été étincelant tout au long du tournoi, comme en font foi ses pointages de 66, 66, 68 et 71.

L’Australien Adam Scott, meneur au classement mondial, a lui aussi connu une excellente dernière ronde avec un pointage de 66. Il a terminé à égalité au cinquième rang avec son compatriote Marc Leishman.

Le Canadien David Hearn a complété le tournoi au 32e rang avec un pointage cumulatif de 285, trois sous le par.

Le champion en titre Phil Mickelson a joué 68 lors de son dernier parcours et a terminé au 23e échelon.

La dernière journée s’est avérée difficile pour Tiger Woods, qui effectuait un retour à la compétition dans le cadre des tournois majeurs. Il n’a guère été convaincant lors de l’Omnium, terminant au 69e rang. Ce ne fut guère mieux pour le récent vainqueur de l’Omnium américain, Martin Kaymer, qui a complété le tournoi 70e, tout juste derrière Woods.

Le vétéran Tom Watson, 64 ans, capitaine de l’équipe américaine de la Coupe Ryder et gagnant de cinq Omniums, a ravi la foule avec une dernière ronde de 68. Il a terminé au 51e rang, un coup au-dessus de la normale. Il participera au championnat pour une dernière fois l’an prochain, à St. Andrews.

 

Articles connexes