Connexion
MENU

Omnium printanier: Brandon Lacasse vainqueur trois mois et demi ainsi qu’un trou éliminatoire… plus tard et autres nouvelles

Par Mario Brisebois (Collaboration spéciale – Au19e.ca)
Brandon Lacasse (Golf Québec)

L’Omnium printanier aura été une histoire complète de patience, cette année.

Après trois mois et demi d’attente pour la présentation de l’événement, une tradition au golf québécois déménagé en septembre en raison de la Covid-19, il aura fallu ajouter aussi un trou de plus pour couronner enfin un vainqueur à Beaconsfield, vendredi dernier.

Après que les deux aient remis des cartes de 65, six sous la normale, lors d’une journée au niveau de jeu relevé, Brandon Lacasse, de Knowlton, a eu le dessus devant Raoul Ménard, de Pinegrove.

C’était le deuxième birdie de suite qui a fait la différence à la faveur de Lacasse, son premier étant survenu au 18e trou de la ronde régulière pour provoquer le surtemps.

Les deux ont passé les dernières semaines à la série Canada Vie à Victoria et dans la région de Toronto afin de participer à quatre tournois servant de remplacement suite à l’annulation au circuit Mackenzie PGA Tour Canada.

Il a encaissé 3000$ dans la victoire.

Un sportif très accompli

Natif de Châteauguay en 1997, Lacasse est issu du programme sport-études, d’abord au hockey et au football, avant de transiter au golf à compter du secondaire III.

Après ses années chez les juniors, il a porté les couleurs de Wallace à la NCAA.

Champion du Québec au jeu par trou à ses années chez les amateurs, il a fait l’an dernier deux tours aux requalifications de la série Korn Ferry.

Benson a longtemps été le meneur

Tôt en action avec un départ à 8h, Yohann Benson, de Laval-sur-le-Lac, a mené une longue partie de la journée suite à son 67 malgré un boguey au 18e alors qu’il cherchait un troisième birdie de suite pour un 65 illusoire.

Il boucle donc 3e sur un pied d’égalité en compagnie d’Olivier Daneau, aussi de Laval-sur-le-Lac, qui l’a emporté chez les amateurs, et Vaita Guillaume, un golfeur de Tahiti installé à Royal Québec.

D’autres pointages

Parmi les noms connus, mentionnons les 68, de Joey Savoie, de Pinegrove, de même que Billy Houle, de Le Portage, et le 69 de Sonny Michaud, de La Tempête.

Pierre-Alexandre Bédard, de Cap-Rouge, a inscrit 71, Max Gilbert, de St-Georges, 72 et Marc-Étienne Bussières, de Longchamp, 74.

À venir

Le prochain rendez-vous d’importance suivra les 28 et 29 septembre. On disputera alors le Championnat TaylorMade/ adidas Golf de la PGA du Québec à Montcalm.

Des universitaires apprennent vite

Je vous dis que les universitaires ne perdent pas de temps au golf.

Autorisés à tenir des rencontres «hors-concours» suite aux annulations de l’ensemble des championnats cet automne, ils et elles passent vite au plan B.

Un premier rendez-vous a été tenu aussitôt que dimanche sur les allées du club Quatre-Domaines dans le plus grand respect du protocole sanitaire.

Précisons que les collégiens ont droit, eux, à leur circuit régulier comme auparavant.

Une année à oublier chez les pros aussi

Ajoutez la PGA du Canada à la liste des victimes des annulations. Deux autres championnats nationaux chez les adjoints et les pros n’auront pas lieu.

C’est sur l’ensemble des compétitions que PGA Canada aura finalement mis une croix cette année.

Il joue à Québec, mais gagne à Rimouski

Dans un fait absolument inusité résultant de la pandémie, c’est à Rimouski que Claude Sylvain a appris lundi que son 69 enregistré le matin au Duc de Kent à Royal Québec lui valait la victoire.

En raison d’une des strictes règles sanitaires de la Santé publique, les compétiteurs ont interdiction de demeurer sur le site après leur partie de toute façon et le vainqueur de Lorette avait le loisir de partir avec sa blonde comme prévu vers la Gaspésie pour une semaine de camping à Carleton.

SVP!

On garde notre distanciation de deux mètres et on porte le masque dans nos déplacements au pavillon au nom de notre santé… s’il vous plaît.

 

 

Articles connexes