Connexion
MENU

Omnium des États-Unis : Fortin-Simard et Gilbert couronnent la semaine du Québec à Boston !

Par Mario Brisebois
Keven Fortin-Simard (Photo Martial Lapointe)

Boston et sa région immédiate auront souri deux fois plutôt qu’une au golf québécois au cours de la semaine.

Après que Céleste Dao se soit qualifiée pour une deuxième année de suite, lundi, en prolongation au parcours TPC, de Norton, Massachussets (en vous suggérant de lire le texte lui étant consacré plus tôt cette semaine sur le site ou l’infolettre), c’était au tour jeudi de Keven Fortin-Simard, du club Lac Saint-Jean, et Max Gilbert, de Saint-Georges, de se mettre en évidence au terrain Pine Hills, une conception de Jack Nicklaus, à Plymouth.

Les deux ont scellé avec 72 pour co-enregistrer le plus bas pointage et obtenir leur place aux sélections finales entre le 20 mai et le 3 juin à un endroit et des dates qui restent à déterminer pour le moment.

Les Américains Ryan Gendron, Matt Naumec et Jason Pasrajeckas ont aussi égalé la normale 72 pour ravir les trois autres places disponibles.

Multiple champion du Québec chez les amateurs et les juniors de même qu’ex gagnant à la NCAA, Keven veut faire davantage de compétitions de haut niveau. Son 72 est d’autant méritoire qu’il avait entrepris sa partie en commençant avec trois bogueys sur les quatre premiers trous.

Il voyage accompagné de son frère agissant comme cadet avec vraiment peu de préparation. Non seulement la saison n’est pas entreprise au Lac Saint-Jean puisqu’on annonce l’ouverture lundi si tout va bien, mais il est occupé avec la suite des travaux pour la transformation des 7e, 8e et 9e trous en cours depuis lundi passé.

Keven et Max Gilbert, deux élèves de l’entraîneur Fred Colgan, ont scellé chacun avec un boguey, lequel n’a heureusement pas eu de conséquences réelles.

La paire du Québec est des 500 candidats retenus par la USA sur les 8602 aspirants…

Bussières et Bernard écartés 

Champion canadien des adjoints, Marc-Étienne Bussières, du club Longchamp, a aussi fait le déplacement à Boston, mais n’a jamais été dans le coup en vertu d’un 76.

Entre deux tournois au circuit PGA Latinoamerica, Hugo Bernard, porte-couleurs d’Équipe Canada à l’instar de Céleste, en plus d’être associé à Laval-sur-le-Lac, a participé cette semaine à la sélection de Banyan Cay Resort, à West Palm Beach, en Floride, et son 73 a été insuffisant.

Ce n’est pas fini pour le premier test de l’Omnium américain de 13 au 16 juin à Pebble Bach, en Californie.

Rien de moins que trente sélections sont au programme lundi, dont celle au club TPC Toronto à Osprey Valley.

Deuxième expérience de Marie-Thérèse Torti à l’Omnium des États-Unis dès lundi

L’Association de golf des États-Unis a finalisé sa liste à son premier des quatorze  championnats, soit l’Omnium les dames seniors, ces jours-ci, soit du 16 au 19 mai à Pine Needles, en Caroline du Nord, et du nombre des participantes en compagnie des légendes on compte des joueuses des rangs amateurs très connues ici.

 

Il s’agit de Marie-Thérèse Torti, de la Vallée du Richelieu, maintes fois championne provinciale, et l’ex-Montréalaise MaryAnn Hayward.

Marie-Thérèse est issue des qualifications et s’avère une autre de la filière québécoise qui a mérité sa participation à Boston et la région grâce à une carte de 77 à Mattapoisset. Elle a dû aller en prolongation pour tailler sa place.

Cette expérience est sa deuxième au plus récent des quatre omniums américains, celui-ci n’ayant créé que l’an dernier. Elle y sera accompagnée de Julie Piers, une ancienne gagnante de la LPGA qui est membre à Royal Montréal.

Laura Davies défendra son titre et l’ex grande championne JoAnne Carner donne l’exemple étant des inscrites à 80 ans faut-il préciser. Madame Carner avait joué son âge (79) lors de la présentation inaugurale à Chicago, l’an dernier.

Articles connexes