Connexion
MENU

Marina Alex prend les commandes de la Classique Manulife de la LPGA

CAMBRIDGE, Ont. – Marina Alex a connu une excellente deuxième ronde, jouant 64 (moins-8), pour prendre les commandes de la Classique Manulife du circuit de la LPGA, vendredi.

Comme elle l’avait fait la semaine dernière, lors de l’Omnium canadien féminin, la Québécoise Maude-Aimée Leblanc s’est maintenue

à quelques coups de la meneuse en remettant une carte de 71. Elle a évité le couperet pour un neuvième tournoi consécutif et elle se retrouve au 22e échelon, à moins-4.

Leblanc était soulagée de pouvoir jouer les rondes du week-end. Non seulement poursuit-elle sur sa bonne lancée, après avoir qualifié de terrible son début de saison, mais elle aura également l’occasion de voir sa famille et ses amis.

« Quelques amis et membres de ma famille feront le voyage à partir du Québec pour me voir jouer ce week-end. Je me disais de ne pas tout gâcher, a dit Leblanc. C’est très important pour moi. C’est probablement pour cette raison que je semblais un peu plus nerveuse cette semaine que pendant les autres. »

Alex a réussi un aigle au 18e trou et elle a retranché cinq coups

à la normale lors des cinq derniers trous. L’Américaine n’avait jamais remis une carte aussi basse en carrière dans la LPGA.

« Mon contact avec la balle, mes coups roulés, tout est tombé en place au même moment, a indiqué la golfeuse de 26 ans. J’ai même raté quelques coups roulés, mais je ne me plaindrai pas du pointage que j’ai joué. C’est ma meilleure ronde depuis un bon bout de temps. »

Alex montre un pointage cumulatif de moins-10 après deux rondes sur le parcours de Whistle Bear, un coup devant la Thaïlandaise P.K. Kongkraphan (66) et la Sud-Coréenne Hyo Joo Kim (67).

Ariya Jutanugarn, qui a remporté l’Omnium canadien dimanche dernier, a joué 68 et elle accuse quatre coups de retard derrière la meneuse.

Grâce à une ronde de 70, l’Ontarienne Alena Sharp s’avère la golfeuse canadienne la mieux classée pour le moment. Elle se retrouve à égalité au 12e rang, à moins-5. Ses compatriotes Anne-Catherine Tanguay (69) et Brooke Henderson (71) suivent non loin derrière à moins-3, en 31e position.

« C’est toujours bien pour les Canadiennes d’éviter le couperet, a exprimé Sharp. Je veux bien jouer et être une aspirante au titre ce week-end. J’ai fait du bon travail au cours des derniers jours et je suis heureuse de la façon dont j’ai frappé la balle. »

Maddie Szeryk (72), de London, en Ontario, et Jennifer Ha (74), de Calgary, ont complété la deuxième ronde à plus-1 et elles ne prendront pas part aux rondes de la fin de semaine. Josée Doyon (74), de Saint-Georges, suit à plus-2.

Jennifer Kirby (73), de Paris, en Ontario, et Lorie Kane (78), de Charlottetown, ont terminé la journée à plus-4.

Vivian Tsui (75), de Markham, en Ontario, a complété le tournoi à plus-5, Samantha Richdale (77), de Kelowna, en Colombie-Britannique, est à plus-8, Nicole Vandermade, de Brantford, en Ontario, suit à plus-9 et Selena Costabile, de Thornhill, en Ontario, à plus-15.

Articles connexes