Connexion
MENU

L’Espagne remonte la pente pour gagner le Championnat mondial junior féminin

(Bernard Brault/ Golf Canada)

Le Championnat mondial junior féminin a pris fin par un double coup de théâtre vendredi au club de golf The Marshes.

D’abord, l’Espagne a effacé un déficit de huit coups avant de battre en prolongation la République de Corée pour remporter le titre par équipes de ce championnat de 72 trous. Ensuite, la Sud-Coréenne Seo-yun Kwon, en tête pendant pratiquement tout le tournoi, a elle aussi dû jouer la prolongation pour vaincre l’Italienne Alessia Nobilio et décrocher le titre individuel. 

Les Espagnoles ont rendu une carte collective de 140, moins 4, au dernier jour du tournoi pour rattraper les Sud-Coréennes qui avaient entrepris la ronde finale avec une priorité de huit coups, mais qui ont dû se contenter vendredi d’un score collectif de 148, plus 4. Les deux équipes affichaient moins 14 après 72 trous.

Équipe Espagne a appuyé sur l’accélérateur dès le premier trou de la prolongation, le18e, deux de ses trois représentantes réussissant un oiselet, ce qui plaçait le trio à moins 2. L’équipe sud-coréenne devait inscrire un aigle pour garder espoir, mais le coup d’approche a raté le vert.

« Si je n’avais pas réussi cet oiselet, mes coéquipières n’auraient peut-être pas été aussi motivées », a déclaré Elena Arias, première représentante de l’équipe espagnole à inscrire l’oiselet. « J’ai effectué mon roulé comme les autres fois sur ce même trou malgré la nervosité. »

Dimana Virudes, qui venait de signer une carte de 69, moins 3, sans aucun bogey, a suivi avec un oiselet elle aussi.

« Comme l’a dit Elena, son roulé m’a donné confiance, car je savais que cet oiselet nous avait donné l’avantage », de dire Virudes qui a pris la 4e place du classement individuel. « J’étais à la fois nerveuse et calme, et je me compte chanceuse d’avoir calé mon roulé. »

Pour Équipe Espagne, il s’agit d’une première médaille collective au Mondial junior féminin.

« C’est un rêve devenu réalité. De plus, battre une équipe forte comme la République de Corée, c’est la crème sur le gâteau », a indiqué Nacho Gervas, entraîneur-chef de la formation espagnole. « Les Coréennes sont si douées qu’une deuxième place contre elles est une sorte de victoire. J’ai dit à mes filles qu’elles avaient les atouts pour obtenir un bon résultat et que tout pouvait arriver. »

Seo-yun Kwon, la meneuse après 54 trous, a entrepris la ronde finale avec une marge de deux coups sur Nobilio. Elle a conforté son avance jusqu’à ce que le désastre frappe au 14e trou, une normale 4, où elle a été débitée d’un triple bogey.

Nobilio a capitalisé sur les déboires de Kwon en réussissant un oiselet au 14e, ce qui lui procurait un coup d’avance, mais elle a concédé un coup sur le trou suivant. La paire a terminé la ronde à moins 9, ce qui a également nécessité une prolongation.

Après avoir vu son pays perdre le titre par équipes, Kwon, 16 ans, était déterminée à faire amende honorable. Elle a réussi la normale malgré une approche ratée tandis que Nobilio commettait un bogey.

« J’étais fâchée d’avoir laissé filer une avance de trois coups, de dire Kwon. Même si j’ai gagné le titre individuel, je suis un peu déçue, car si j’avais joué un peu mieux, nous aurions aussi gagné la compétition par équipes. Il reste que c’est ma première victoire dans un tournoi international et que j’en suis très heureuse. »

Collectivement, la Suède a remporté la médaille de bronze, clôturant le tournoi à moins 9, à cinq coups de l’Espagne et de la République de Corée. Dans la compétition individuelle, l’Espagnole Blanca Fernandez a enlevé le bronze, signant une dernière carte de 71 pour terminer le tournoi à moins 7.

Céleste Dao (Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, QC) a été la meilleure Canadienne, se classant 24e ex æquo à plus 6.

En septembre 2018, le Mondial junior féminin sera également disputé dans la région d’Ottawa, cette fois au Camelot Golf and Country Club.

On trouvera de plus amples informations et les résultats complets en cliquant ici.

Articles connexes