Connexion
MENU

Les pros du PGA TOUR sont prêts à relever le défi du Glen Abbey Golf Club

OAKVILLE, ON – Les étoiles du PGA TOUR se mesureront au parcours du Glen Abbey Golf Club à l’occasion de la 106e édition de l’Omnium canadien RBC qui commencera ce jeudi 23 juillet. Pour la 27e fois, le championnat national ouvert masculin du Canada sera disputé sur le parcours historique du club d’Oakville, en Ontario.

Seize Canadiens prendront le départ, chacun désireux d’être le premier Canadien à remporter le titre national depuis 61 ans. David Hearn, de Brantford en Ontario, est emballé à l’idée de mettre fin à la disette.

« Il est certain que gagner l’Omnium canadien RBC, ce serait énorme, a dit Hearn. Tout comme remporter un titre du PGA TOUR, quel qu’il soit. Cela n’arrive pas souvent. Y parvenir ici au Canada serait le haut fait de ma carrière. »

Pat Fletcher a été le dernier Canadien à décrocher le titre, en 1954, au Point Grey Golf & Country Club de Vancouver. Graham DeLaet, le Canadien le mieux classé du PGA TOUR, comprend la signification d’une éventuelle victoire d’un Canadien à l’Omnium canadien RBC.

« Pour moi, ce serait le comble », de dire DeLaet, de Weyburn en Saskatchewan. « À nos yeux, c’est un championnat majeur. Je n’ose même pas imaginer les conséquences. Les jeunes nous soutiennent et nous admirent. Nous voulons tous gagner ce tournoi. Non seulement pour nous, mais pour toutes les personnes qui espèrent que la disette prendra fin. »

Les Canadiens du tableau ne sont pas les seuls à souhaiter remporter la seule étape canadienne du PGA TOUR. Le Floridien Bubba Watson, no 3 mondial, a un lien particulier avec le Canada, son épouse Angie étant originaire de Toronto.

« Toute victoire est importante, mais elle l’est encore plus quand il s’agit d’un championnat national et d’un championnat qui fait maintenant partie de ma famille », note Watson qui a gagné huit titres du PGA TOUR. « J’ai deux drapeaux chez moi, c’est dire à quel point c’est important. Ce serait un grand honneur et aussi un grand moment pour ma famille. »

Le retour à Glen Abbey rappelle aussi des souvenirs impérissables à Hunter Mahan. Le Texan de Dallas garde en mémoire l’Omnium canadien RBC de 2013 qu’il menait par deux coups après 36 trous avant de se retirer pour se porter au chevet de sa femme sur le point d’accoucher.

« C’est regrettable que cela se soit produit à ce moment, indique Mahan. Je jouais très bien et je tiens vraiment à être couronné champion de l’Omnium canadien RBC. Mais c’est la vie et cela reste un grand moment pour moi. J’en garde d’excellents souvenirs et j’espère que je jouerai aussi bien cette fois-ci. »

Le tableau de 156 joueurs prendra le départ jeudi, chacun espérant gagner la part du lion de la dotation de 5,8 millions $US. Cliquez ici pour les heures de départ des deux premières rondes.

UN OMNIUM CANADIEN RBC EN VERT

L’Omnium canadien de cette année sera le plus vert de l’histoire. RBC, Golf Canada et d’autres partenaires et fournisseurs ont conjugué leurs efforts pour implanter les meilleures pratiques environnementales.

« Chaque année, nous nous engageons à réduire l’impact sur l’environnement de l’Omnium canadien RBC », a déclaré Brent McLaughlin, directeur du tournoi. « Glen Abbey se prête bien à nos initiatives environnementales. Le club est réputé pour ses initiatives en matière d’environnement et le parcours est un Sanctuaire Audubon depuis 2004. »

Plus tôt cette année, les initiatives environnementales de l’Omnium canadien RBC 2014 lui ont valu de remporter le défi de durabilité. En 2015, d’autres initiatives ont été mises sur pied pour le recyclage des déchets. On trouvera ici de plus amples renseignements sur les principales initiatives environnementales de l’Omnium canadien RBC.

Articles connexes