Connexion
MENU

Les golfeurs vivent plus vieux

Par John Gordon

Qui cette semaine fera à son tour du golf son souffre-douleur?

Pour les médias grand public, le golf est une source de manchettes non corroborées, souvent basées sur le stéréotype fallacieux selon lequel les golfeurs sont des hommes d’âge moyen qui, souffrant d’embonpoint, conduisent leur voiturette cigare au bec et cannette de bière entre les jambes. (S’il vous plaît, cessez de citer mon quatuor en exemple…)

Pour leur édification, et la vôtre, voici quelques faits vérifiables qui en plus ne concernent qu’un seul aspect positif du golf.

L’automne dernier, Andrew Murray et ses collègues du Centre de recherche en activité physique et en santé de l’Université d’Édimbourg ont publié les résultats de la révision qu’ils ont faite de 5 000 études existantes sur le golf.

Oui, 5 000 études!

Leurs découvertes sont stupéfiantes.

Le golf a non seulement des effets physiques et mentaux bénéfiques sur ses adeptes, mais ces avantages croissent avec l’âge. Les plus âgés améliorent leur équilibre, leur endurance et leur santé cardiorespiratoire.

« Nous savons que l’activité physique modérée inhérente au golf augmente l’espérance de vie, améliore la santé mentale et peut contribuer à prévenir et traiter plus de 40 maladies chroniques importantes comme la crise cardiaque, l’AVC, le diabète et les cancers du sein et du colon », a déclaré Andrew Murray à la BBC.

« Tout porte à croire que les golfeurs vivent plus vieux que les non-golfeurs et que leur niveau de cholestérol, leur composition corporelle, leur bien-être et leur estime de soi sont meilleurs. »

L’étude de l’Université d’Édimbourg, publiée dans le British Journal of Sports Medicine, s’inscrit dans le cadre du projet Golf and Health, une initiative de la World Golf Foundation.

Le site Web de golf et santé (www.golfandhealth.org) est une révélation (les médias grand public susmentionnés auraient intérêt à le visiter).

D’autres études montrent que fouler un parcours de 18 trous équivaut à une marche de huit kilomètres. Cette marche peut réduire jusqu’à 30 % le taux de glycémie des plus âgés et aide chacun à maintenir son poids et sa forme physique. Marcher en portant son sac peut brûler jusqu’à 2 000 calories par partie. À défaut de porter votre sac, abandonnez la voiturette au profit d’un chariot à pousser manuel ou électrique.

À vrai dire, le fait même d’assister à un tournoi de golf est bon pour la santé.

« Les spectateurs d’un tournoi font souvent plus que les 7 500 à 10 000 pas recommandés quotidiennement pour la santé », selon l’étude Golf and Health. En d’autres mots, point n’est même besoin de pratiquer le golf pour en récolter les bénéfices.

Vous n’êtes toujours pas convaincu? Alors, lisez attentivement ce qui suit.

Le taux de mortalité des golfeurs est de 40 % plus bas que pour les non-golfeurs, âge, sexe et statut socioéconomique confondus, selon une étude réalisée auprès de 300 000 golfeurs par le Karolinska Institutet suédois. Cela équivaut à une augmentation de cinq ans de l’espérance de vie pour les golfeurs assidus.

Au moment de la publication de l’étude de l’Université d’Édimbourg, le Daily Mail de Londres a titré : Jouez au golf pour vivre plus vieux.

Voilà une manchette tout ce qu’il y a de crédible.

Articles connexes