Connexion
MENU

Les golfeurs canadiens ne comptent pas modifier leurs plans en dépit du coronavirus

Par La Presse Canadienne
Adam Hadwin (Getty Images)

PONTE VEDRA BEACH (Floride) – Malgré la propagation du nouveau coronavirus, la vie suit son cours habituel pour les golfeurs canadiens qui évoluent sur le circuit PGA TOUR.

C’est un record de cinq Canadiens qui prennent le départ cette semaine au Championnat des joueurs, l’événement phare du PGA Tour, et ils essaient de ne pas laisser la crise nuire à ce qu’ils font sur le parcours.

« Je ne suis pas trop inquiet à ce sujet, » a avoué Corey Conners de Listowel, en Ontario. « Je suis en train de faire un peu de recherche à ce sujet et ce n’est évidemment pas quelque chose que vous voulez attraper ou diffuser, mais je pense que le circuit fait du bon travail (pour minimiser les risques) et je me sens plutôt en sécurité. »

Conners confie que le circuit avait communiqué avec les joueurs et coordonnait ses efforts avec ceux du Center for Disease Control and Prevention (CDC) aux États-Unis.

Une lettre a circulé parmi les joueurs cette semaine, les avisant qu’il y aura de la signalisation sur le parcours indiquant que les golfeurs peuvent choisir de ne pas signer d’autographes et de limiter les contacts avec les amateurs présents.

Près de 200 000 fervents ont assisté au Championnat des joueurs l’année dernière, dont 67 % venant de l’extérieur de la région selon les chiffres fournis par le tournoi. L’événement se déroule dans le nord de la Floride sur la côte Atlantique, à environ 40 minutes de route de Jacksonville.

Lundi, le Service de la Santé de la Floride a déclaré que toute personne ayant voyagé en Chine, en Iran, en Italie ou en Corée du Sud devrait s’auto-isoler pendant 14 jours.

Originaire de Winnipeg, Ryan Hart, qui en est à sa deuxième année en tant que directeur de tournoi, a déclaré que le tournoi œuvrait « en parallèle » avec diverses entités gouvernementales. Ils ont ajouté plus de 40 stations de désinfection des mains sur le parcours et augmenté la fréquence des messages issus sur place et dans les réseaux sociaux.

« C’est une chose (qui évolue) au jour le jour. En ce moment, nous jouons au golf, » de déclarer Hart. « C’est un sujet sur lequel on s’affaire tous les jours avec les gouvernements, avec l’équipe des communications et à partir de là, tout ce que nous pouvons faire, c’est d’être préparés. »

La semaine dernière, le PGA Tour a déclaré qu’il n’y aurait aucun changement d’horaire prévu, au-delà de ce qui a été décidé avec le PGA Tour China, dont le début de la saison 2020 a été retardé.

Le commissaire du PGA Tour, Jay Monahan, a déclaré mardi que le circuit avait développé une unité d’exploitation dirigée par le directeur médical et le directeur administratif du circuit.

« Nous avons mis sur pied une vaste équipe pour bien comprendre le coronavirus et ses implications sur toutes les facettes de notre entreprise, » a déclaré Monahan. « Je pense qu’il va sans dire que la santé, la sécurité, le bien-être de nos joueurs, de nos fans, de nos tournois et de toutes les personnes impliquées dans notre écosystème sont de la plus haute importance. »

Le PGA Tour doit en principe diriger le Championnat Dell Match Play à Austin, Texas dans deux semaines, même si le grand festival de divertissement South by Southwest prévu dans la même ville vient d’être annulé.

« Nous sommes tous investis à nous assurer que nous pouvons mener à bien cet événement, » ajoute-t-il. « Cela dit, il existe différentes itérations ou il existe différentes façons de gérer un événement en fonction des circonstances en termes d’implication des fans et de la façon dont nous organisons l’événement, mais nous sommes toujours convaincus que nous serions en mesure de gérer l’événement. »

Roger Sloan de Merritt, Colombie-Britannique, Adam Hadwin d’Abbotsford, Colombie-Britannique et Mackenzie Hughes de Dundas, Ontario, ont tous de jeunes enfants et ont exprimé divers niveaux de préoccupation cette semaine à l’aube du Championnat des joueurs.

Je pense qu’il y a raison d’être inquiet, mais, en même temps, c’est comme pour d’autres virus qui surviennent. Dans une certaine mesure, la vie continuera, » a déclaré Hughes. « Il y a des choses qui doivent arriver. Si tout le monde restait à l’intérieur lors des deux prochains mois, je ne sais pas comment cela fonctionnerait. »

Sloan, qui fait ses débuts au Championnat des joueurs cette semaine, a déclaré qu’il n’avait pas trop entendu les autres joueurs sur le sujet.

« Nous voyageons tous, mais lorsque vous parlez de plus de 700 personnes (aux États-Unis) infectées sur 330 millions, c’est un nombre tellement insignifiant, » a affirmé Sloan, qui a ajouté qu’une fois que la saison de majeurs apparaîtra au calendrier de la PGA, il pourrait y avoir plus de préoccupation en raison des athlètes internationaux, des médias et des spectateurs.

Le Masters est le premier tournoi majeur, en avril, et les organisateurs du tournoi ont déjà publié une opinion, conseillant aux personnes qui se rendent à Augusta de suivre les précautions nécessaires mises en place par le CDC et par d’autres organisations.

Le Championnat de la PGA, qui se déroulera du 14 au 17 mai au TPC Harding Park de San Francisco, est plus préoccupant. Le tournoi de tennis BNP Paribas Open de Indian Wells, en Californie, a été annulé dimanche. Mardi, le comté de Santa Clara a interdit les rassemblements de plus de 1 000 personnes, y compris les matchs des Sharks de San Jose.

Dans un communiqué à La Presse Canadienne, un porte-parole de la PGA de l’Amérique a déclaré que l’organisation bossait actuellement sur tous les scénarios en ce qui concerne le premier majeur de la saison

Le premier tournoi majeur de la LPGA en 2020, l’ANA Inspiration, du 2 au 5 avril, est à Rancho Mirage, en Californie, à seulement 15 minutes d’Indian Wells.

Bien que la LPGA ait annulé trois événements en Asie, son calendrier nord-américain reste inchangé.

Pendant ce temps, Hadwin, qui vient de devenir père en janvier et mène tous les Canadiens au classement de la Coupe FedEx, ne prévoit pas changer sa routine.

« S’ils cessent d’organiser des tournois, je ne peux pas aller jouer, » a-t-il déclaré. « Je ne suis pas trop stressé à ce sujet. Je serre toujours des mains. Il (le virus) n’a pas encore atteint notre monde. Si cela change, les choses pourraient être différentes. »

Le Championnat des joueurs débute jeudi au TPC Sawgrass.

Nick Taylor d’Abbotsford, en Colombie-Britannique, est l’autre Canadien au tableau.