Connexion
MENU

Les échos du 19e trou : Savoie en forme au Dakota

Par Mario Brisebois (Collaboration spéciale – Au19e.ca)
Joey Savoie (Golf Canada)

Dakota, PQ!

Le circuit Dakotas Tour, dans  le «mid west» américain est aussi celui du Québec ces jours-ci.

Joey Savoie, d’Équipe Canada, a joué un spectaculaire compte de 65 jeudi pour prendre la 2e place après la première des trois journées au tournoi Sioux Center, qui débutait dans l’État de l’Iowa.

Plus tôt cette semaine, Hugo Bernard, coéquipier à la formation nationale, était meneur après deux jours au rendez-vous Fox Run.

Recrue chez les professionnels après une reluisante carrière chez les amateurs, Joey accuse un seul coup de retard à cet événement doté de 65 000$. Il a réussi deux neuf de 33 grâce à sept birdies contre un seul boguey.

Le meneur est l’Américain Alex Scott.

Relégué 7e à Fox malgré son décent 71 en finale mercredi, Hugo a inscrit 69 le lendemain pour le 23e rang. Mentionnons de plus la 4e place de Jared duToit, un Albertain également porte-couleurs d’Équipe Canada, en vertu de son 66.

Fait chaud!

Il n’y pas qu’au thermomètre qu’il fait chaud au club Venise. Il en va de même dans le mouvement de personnel. Après le pro-directeur général Yves Robillard qui est parti, au tour du président Alain Guay de céder ses fonctions.

Ce serait une très bonne affaire que le proprio Gilles Beaucage tente un arrangement avec son monde, la mi-juillet étant encore tôt dans la saison.

Un couple, mais deux trous d’un coup de suite et plus

Toujours dans les récits des trous d’un coup à teneur particulière réalisés récemment, qui a dit que le 13 était malchanceux? Sûrement pas le couple de Linda Carreau et Denis L’Heureux, qui ont réussi chacun et consécutivement un as au 13e trou du Château-Bromont.

Premier à s’exécuter, la balle de l’homme franchit la distance de 127 verges à l’aide d’un fer huit avant de rouler pour disparaître dans le fond de la coupe.

Puisque qu’ils jouaient un match amical en équipe contre la sœur et le beau-frère, la dame s’est élancée pour le plaisir avec un fer numéro sept avec 96 verges à parcourir du départ féminin.

Même scénario alors que le coup atteint le vert, roule et roule encore.

Surprise!

Un deuxième trou survient en quelques instants.

«On a un billet de loterie et je ne sais pas si la chance va continuer. C’est aussi cela (la chance) réussir un trou un coup», a dit Monsieur L’Heureux à son entourage.

Imaginez deux de suite qui s’avèrent en plus le premier pour chacun pour nos retraités.

La ville des as!

Bien qu’il ne soit pas membres, Linda Carreau et Denis L’Heureux sont de Saint-Jean-sur-le-Richelieu. On y fait la mention, parce que c’est au club de cette ville que Ginette Choquette-Boulais a réussi ses trois trous d’un coup dans l’intervalle de 37 jours, ce qui amène la question suivante.

Qu’est-ce qu’il y a de spécial dans l’eau à St-Jean?

Articles connexes