Connexion
MENU

Les échos du 19e trou

Par Mario Brisebois
Claude Brousseau via YouTube

L’enseignant par excellence à Hawaii est du… Québec

Selon la période que vous lisez ceci, les Fêtes changeant les horaires, Claude Brousseau entreprend la nouvelle année en 2020 dans les grands honneurs.

Pour la deuxième fois de suite, le magazine Golf Digest le renomme enseignant par excellence à la PGA Aloha.

Voilà plusieurs années que cet Abitibien d’origine fait carrière avec succès à Hawaii.

Gagnant de multiples prix dans le domaine de la pédagogie de l’élan et souvent invité à Golf Channel, le voilà depuis juillet dernier associé au complexe de Wailea, où il est directeur de l’académie.

«Il s’agit du meilleur endroit en raison des installations avec la vue sur l’océan, ce qui n’a pas de prix», mentionne le «prof» émérite au sujet de son nouvel endroit de travail.

Comme n’avons pas le bonheur de séjourner dans le paradis d’Hawaii, Brousseau nous amène son programme au Québec et partout par l’entremise d’internet.

Il a préparé une série de cours renouvelés chaque semaine et le coût mensuel de 9, 99$. L’adresse est: www.virtualgolfacademy.tv.

Spécial carte de Noël

Cette année, le premier prix de la lumineuse et à la fois compliquée carte va au manufacturier Taylor Made avec ses joueurs Tiger Woods, Dustin Johnson, Jon Rahm, Rory McIlroy et Jason Day, tous costumés de pyjamas de Noël au pied du sapin et du foyer.

On dit que les joueurs se tordaient de rire en s’apercevant l’un et l’autre. Il a fallu un an pour réunir tout ce beau monde ensemble.

Royal Montréal nomme son Pro comme nouveau DG

Les nouvelles sont nombreuses au golf en cette période des Fêtes et sachez que Royal Montréal n’aura pas eu à fouiller très loin et longtemps afin de trouver son nouveau directeur général. De fait, le comité n’a eu qu’à se rendre à la boutique du pro.

Professionnel en titre au berceau golf en Amérique depuis 2013, Scott Dickson a été nommé administrateur principal.

Avant Royal Montréal où il avait été pro-adjoint en début de carrière sous la tutelle de Bob Hogarth, Dickson a été professionnel à plusieurs parcours de renom, dont Niakwa (Winnipeg), Shaughnessy (Vancouver), et Mississauga (banlieue de Toronto).

Le travail n’est pas terminé à Royal Montréal.  Au retour des Fêtes, il faudra annoncer un nouveau professionnel. Il est à espérer qu’on pensera à un talent d’ici.

Mouvement à Rosemère aussi

Toujours dans le mouvement de personnel au golf, membre de la PGA du Québec, Vincent Cacchione passe aussi à la gestion en devenant directeur général de Rosemère (l’ancien Fontainebleau), où il y était déjà pro.

Tiger à la table à dessins

Les autorités de Pebble Beach ont arrêté leur choix sur TWD (Tiger Woods Design) pour redessiner le parcours à normale trois voisin de celui de championnat.

La firme d’architecture du Tiger va bien malgré le ralentissent dans le domaine. Il y a trois terrains en cours de travaux au Missouri, à Houston et au Mexique qui portent sa signature.

Autre traduction (excellente) complétée

Dans nos champions obscurs mais précieux, ajoutez donc Diane Barabé, Jacques Nols et Jean-Claude Gagné. Après le livre des règles, c’est le nouveau guide des marges d’erreur que le trio vient de traduire pour Golf Canada, un modèle pour l’attention de la qualité du français avec Philippe Riel, très efficace gestionnaire à la traduction de l’organisme en plus de voir au contenu du site francophone.

La mise en circulation doit survenir au début de l’année.

Jacques Roy a donné presque quatre décennies à son sport à Victo

Un hommage est justifié à l’égard de Jacques Roy pour souligner l’ensemble de son implication toutes ces années à Victoriaville et Laurier, à Princeville, appartenant aux mêmes actionnaires.

Après onze ans à la présidence, il tire sa révérence laissant la barre à Philippe-André Champoux. L’apport et le dévouement ont eu un impact immense. En comptant la période au bureau direction, il a donné rien de moins que 37 ans au golf dans la région des Bois-Francs.

En direct de South Beach

Dans les derniers résultats en tournois de l’année, mentionnons la 29e position en fin de semaine de Julien Sale aux Internationaux de South Beach chez les amateurs disputés à deux endroits connus de nos snowbirds-golfers en Floride, soit le Country Club de Miami et le club Normandy Shores.

Champion du Québec de la catégorie, le joueur associé à Rivermead, à Gatineau, a remis des cartes de 70, 75-75 et 73.

Il a scellé à plus 10 malgré quatre double-bogueys et un triple.

Auteur de deux comptes de 78, Christopher Vandette, de Summerlea et d’Équipe Canada, n’a pu se qualifier. Double champion canadien chez les juniors, il a le temps de se reprendre à 18 ans.

Des changements pour Keven Fortin-Simard

Dans les nouvelles de fin d’année, Keven Fortin-Simard quitte le club Lac Saint-Jean. Il y a occupé sept ans le double emploi de professionnel et de directeur général.

Selon ses propos au journal Le Quotidien, l’ex-champion du Québec chez les amateurs et les juniors auparavant veut rester dans le golf sous une forme ou une autre.

 Ce n’est pas le milieu qui ne convenait plus comme plutôt la distance entre Saint-Gédéon et Chicoutimi, où la famille est installée.

Keven s’est trouvé un nouveau travail dans un autre domaine et il veut laisser son patron faire l’annonce le moment choisi. Il étudie aussi à l’Université UQAC.

L’ancien gagnant à la NCAA avec Memphis a fait un retour à la compétition qui l’a mené aux qualifications du circuit d’Europe, l’automne denier.

On verra la suite, mais pour le moment Keven Fortin Simard ne fait pas une croix sur les tournois. Il a admis à la journaliste Johanne Saint-Pierre avoir de l’agrément à faire des roulés au sous-sol ce temps-ci comme quoi la piqûre est  toujours là.

D’autres gens d’expérience quittent

À ne pas en douter, 2020 sera une année de nouveaux au club Saint Lac-Jean, le président Jocelyne Goudreault ne revenant pas après dix mandats tout comme Réjean Larouche qui en totalisait rien de moins que 17 ans au poste de capitaine.

Reconfirmation de Victo

Avant les Fêtes, le club Victoriaville a annoncé un renouvellement de commandite avec Sani Marc, un des partenaires de Coupe Canada avec Desjardins, Plombaction et la municipalité.

Présent depuis le début en 2013, Sani Marc confirme son retour pour la durée de deux ans. Les dates sont celles du 13 au 16 août. Le directeur général Alain Danault, dont le fils Philip est très utile chez le Canadien, et Jerry Séguin, président du comité organisateur, sont de nouveau à la tête de la mise en place.

Pas un, ni deux, mais trois Canadiens avec les maîtres

Puisque les premières invitations fonctionnent selon le classement mondial de fin d’année, le Britanno-Colombien Adam Hadwin est de la première vague des participants invités au Tournoi des maîtres 2020 en vertu de sa place parmi les 50 premiers au monde. Il est 49e.

L’Ontarien Corey Conners y sera aussi à titre de titulaire à la PGA.

Vainqueur en 2003, Mike Weir, aussi de l’Ontario, a sa place assurée à vie dans la catégorie ex-champion.

Les universitaires confirmés

On apprend que Milby a accepté la présentation du Championnat universitaire du Québec l’automne prochain. Nos golfeurs-étudiants y seront fort bien accueillis par Guy Faucher.

Notre soutien aux collègues de Capitales Médias

Il faut se réjouir que la saga Capitales Médias fait que les six journaux pourront poursuive leur travail.

Le Soleil (Québec), Le Droit (Ottawa-Gatineau), Le Nouvelliste (Trois-Rivières), La Tribune (Sherbrooke). La Voix de l’Est (Granby) et Le Quotidien (Saguenay-Lac Saint-Jean) ont toujours été proches pour informer des activités de leurs clubs locaux ou de la région.

Une pensée sincère aux retraités qui méritent un meilleur sort en leur souhaitant un redressement de situation au plus tôt.

Articles connexes