Connexion
MENU

L’entraîneur de la formation nationale féminine est emballé par le talent canadien en NCAA

Par John Chidley-Hill/ La Presse Canadienne
Brigitte Thibault, Tristan Mullally (Tyler Costigan/ Golf Canada)

À la conclusion d’un camp d’entraînement des plus intensifs avec la formation nationale amateur de Golf Canada, l’entraîneur Tristan Mullally est emballé par l’avenir du golf féminin au pays.

La semaine dernière, Mullally était au Legacy Golf Club de Phoenix, en Arizona, pour y a travailler avec Sarah-Ève Rhéaume de Québec, Noémie Pare de Victoriaville, Brigitte Thibault, de Rosemère et Mary Parsons de Delta, C.-B. Ce camp visait à poursuivre le développement de ces quatre golfeuses en vue de les aider à faire le saut dans les rangs professionnels.

« Nous avons un groupe jeune et dynamique qui n’a pas énormément d’expérience, mais qui a l’une des meilleures attitudes parmi tous ceux que j’ai dirigés avec l’équipe nationale, » affirme Mullally. «  Il est très facile d’améliorer son jeu lorsque qu’on profite d’une telle attitude. Je m’attends à ce que certaines de ces joueuses s’invitent dans la conversation au cours des deux prochaines années. »

Noémie Paré
Noémie Parél, de la formation nationale amateur de Golf Canada  

Bien sûr, Brooke Henderson, de Smiths Falls, en Ontario, est actuellement le principal sujet de discussion dans le golf canadien. La saison dernière, elle est devenue la golfeuse la plus décorée de l’histoire du golf canadien et occupe le huitième rang mondial. Henderson et Alena Sharp, de Hamilton représentent le contingent canadien sur le circuit de la LPGA cette saison.

Il s’agit d’un revirement de situation par rapport à l’an dernier, puisque cinq Canadiennes étaient des habituées de la LPGA alors que Brittany Marchand d’Orangeville, en Ontario, Anne-Catherine Tanguay de Québec et Jaclyn Lee de Calgary rivalisaient aux côtés de Henderson et Sharp.

Toutefois, les blessures ont rattrapé les Canadiennes : Tanguay s’est vue forcée de prendre une année sabbatique pour guérir des maux de dos et se concentrer sur des projets personnels. Puis la saison de Lee a déraillé en raison d’un problème récurrent au poignet. Elle aura un statut partiel en LPGA cette saison car elle jouit d’une exemption médicale.

Maude-Aimee Leblanc, de Sherbrooke, qui fut membre à temps complet de la LPGA et plus dernièrement du cicuit Symetra, a pris sa retraite durant la saison morte après avoir terminé au 30e rang des boursières du circuit de développement, diminuant encore plus la présence canadienne dans les rangs professionnels.

Mais Mullally est optimiste quant à la prochaine vague de jeunes golfeuses canadiennes évoluant en NCAA.

« Toutes ces athlètes font partie de l’équipe nationale pour une raison, elles savent travailler fort et bien gérer leur emploi du temps, » note Mullally, qui collabore avec les entraîneurs universitaires des joueuses pour concevoir des plans de développement individuels. « Elles l’ont toutes fait, elles sont toutes revenues un peu meilleures que lorsqu’elles ont quitté le dernier camp national et nous voulons continuer dans cette direction. »

Team Canada Pan American games

Thibault vient de terminer la meilleure saison de sa carrière alors qu’elle a participé au premier Championnat amateur féminin d’Augusta National, avant de remporter le Championnat amateur féminin de l’Ontario et le Championnat de la conférence Mountain West de la NCAA. Cela lui a valu d’être nommée golfeuse amateure de l’année par l’Association des journalistes de golf du Canada.

Elle et Parsons faisaient également partie de l’équipe canadienne gagnante de la médaille de bronze aux Jeux panaméricains de Lima, au Pérou, avec Austin Connelly et Joey Savoie (NOTRE PHOTO).

LPGA TOUR – Henderson fera sa première sortie de la saison jeudi au Tournoi des Championnes de la LPGA à Lake Buena Vista, en Floride. C’est un événement exclusif limité aux gagnantes de tournois de la LPGA lors des deux dernières années. Henderson est jumelé au premier tour à l’ancien joueur de troisième but des Blue Jays de Toronto, Josh Donaldson, et l’ex vedette  des Braves d’Atlanta John Smoltz.

PGA TOUR – Mackenzie Hughes de Dundas, en Ontario, et Nick Taylor d’Abbotsford, en Colombie-Britannique, seront jumelés pour la première ronde du Championnat American Express jeudi. David Hearn de Brantford, en Ontario, Roger Sloan de Merritt, en Colombie-Britannique, et Michael Gligic de Burlington, en Ontario, sont également de la partie. Adam Hadwin, également d’Abbotsford, s’absente de l’événement American Express puisque sa femme Jessica a donné naissance à leur premier enfant, Maddox Amelia Hadwin, le 8 janvier.

KORN FERRY TOUR – Adam Svensson, de Surrey, en Colombie-Britannique, a terminé 9e à trois coups sous la normale, mercredi à la Classique Great Exuma des Bahamas. Taylor Pendrith, de Richmond Hill, en Ontario, a terminé à égalité au 58e rang.

Articles connexes