Connexion
MENU

Le tour du chapeau de Phil en attendant le Royal Montréal en 2024… et tous les échos!

Par Mario Brisebois (Collaboration spéciale – Au19e.ca)

Dans la section à surveiller cette semaine, il y a Phil Mickelson.

Phil a déjà joué du meilleur golf. Il est 4 en 8 dans les tournois complétés et la fois qu’il a évité la coupure, il a été relégué à un rôle de simple figurant avec une 44e place comme plus reluisant résultat.

Quoi qu’il soit meilleur que sa fiche en 2021, le vainqueur de 44 tournois à la PGA, dont cinq  majeurs, a des interrogations personnelles sur la suite.

Dernièrement, son agent mentionnait que oui la télé appartenait au nombre des options.

Mais la solution pour Phil est peut-être le circuit des Champions avec ses amis de sa génération tels Jim Furyk, Ernie Els, Steve Stricker, Mike Weir et autres contemporains en attendant une autre nomination comme capitaine de l’équipe américaine à la Coupe Ryder en 2023.

Encore mieux, pourquoi pas Royal Montréal, hôte de la Coupe des Présidents 2024?

Ayant décliné 89e au monde, Phil n’est pas admissible cette semaine à une étape de la série Championnat mondial déménagée de Mexico en Floride en raison de la pandémie et Phil a donc opté de retourner à la série en action à Tucson à compter de vendredi pour se garder actif et souligner un anniversaire spécial.

Voilà très exactement 30 ans alors qu’il était avec l’Université de l’Arizona, Phil avait remporté l’Omnium de Tucson, ce qu’aucun autre amateur n’a réussi depuis.

Trois décennies plus tard, Phil y revient avec un autre record au bout du fer droit.

Gagnant l’an dernier à ses deux premiers et seuls tournois chez les vétérans, il y ira de vendredi à dimanche pour le tour du chapeau pour devenir le premier à l’emporter trois fois successives à ses débuts à un circuit sanctionné par la PGA.

Le flair du grand Serge

Mes espions m’apprennent le déménagement de Yohann Benson de Laval-sur-le-Lac au Mirage, où des changements surviennent suite à l’acquisition par Serge Savard et Mario Messier.

René Noël reste à la direction générale. Éric Lafrenière a joint l’équipe.

Au sujet de Debbie Savoy-Morel, la populaire et respectée professionnelle au Mirage, laissez-moi vous dire que le grand Serge a toujours eu la sagesse de garder ses étoiles à ses années de succès à la barre du Canadien. Or…

Oups !

Un club privé de la région de Montréal vit une série de démissions ou non-retour au comité de direction. On vous revient avec les précisions.

Direction Porto Rico

Aussi dans la mire du côté québécois cette semaine, Yohann Benson, 2e et 3e la semaine passée, et Anthony Brodeur, le fils de Marin et neveu de Marc Girouard, disputent lundi, au PGA National, en Floride, la qualification finale de l’Omnium de Porto Rico, lequel commence jeudi.

Début des sélections du circuit PGA TOUR Canada

Raoul Ménard, récent gagnant du tournoi Wellington National en vertu d’un compte record, tente de mardi à vendredi de se qualifier au circuit Mackenzie PGA Tour Canada à Weston, en Floride. Brodeur est aussi des inscrits.

Le birdie de la semaine… 

Le prix cette semaine va à Brigitte Thibault, d’Équipe Canada et Rosemère, pour sa victoire à Las Vegas à la reprise des activés à la NCAA après presqu’un an d’arrêt.

La joueuse numéro un de Fresno joue à Long Beach en début de semaine.

… boguey

Suite à un sondage auprès des citoyens tenu la semaine passée, l’Estérel risque de perdre son parcours.

On suit le dossier.

Réunion annuelle et Prix Pierre-Nadon

Golf Québec tient son assemblée annuelle, lundi. C’est en mode Zoom.

Dominic Racine, de la PGA du Québec, recevra le prix PIerre-Nadon décerné cette année à la Table de concertation pour le très efficace travail pour le déconfinement réussi du golf.

Denis Loiselle devrait revenir à la présidence une troisième année consécutive.

Juste pour rire…

Oubliez RDS pour Phil Mickelson et une deuxième carrière, Michel Lacroix a déjà son gaucher Carlo Blanchard comme analyste.

21

Voilà maintenant le nombre de fois que Tony Finau, défait au 2e trou de prolongation par Max Homa au tournoi Genesis au club Riviera de Los Angeles, a terminé parmi les cinq premiers sans gagner. Ses gains dépassent 19 millions de dollars.

Citation

«Ce n’est pas un retour!», insiste l’ex-numéro un au monde Annika Sorenstam, 50 ans, qui dispute le tournoi Gain Bride à la LPGA sur le parcours de Lake Nona, en Floride, la légende demeurant en bordure de l’allée du 16e trou.

 

Articles connexes