Connexion
MENU

Le Système de tertres Longleaf : des parcours « à l’échelle »

Par John Gordon
Longleaf Tee System

« Long » est un boulet que traîne depuis trop longtemps le golf – et qui freine sa croissance.

Les parties sont trop longues. Les parcours sont trop longs.

Mais le Longleaf Tee System – Système de tertres Longleaf – pourrait changer la donne.

Il y a plusieurs années, Dan Van Horn, fondateur de U.S. Kids Golf, a commencé à dessiner « à l’échelle » les parcours qui accueillaient ses championnats. Son objectif : les rendre jouables pour tous les participants, tous niveaux d’habileté confondus.

Quand, en 2015, la Fondation U.S. Kids Golf a acquis le parcours Longleaf, près de Pinehurst en Caroline du Nord, Van Horn, avec le concours de Bridgestone Golf, a synthétisé les données accumulées au fil des ans. Il a engagé l’architecte Bill Bergin pour créer le tout premier parcours « à l’échelle » qui comprend sept ensembles de tertres variant entre 3 200 et 6 600 verges. Selon Van Horn, Longleaf est « un laboratoire vivant pour les enfants et la famille ».

Maintenant initiative conjointe de la Fondation U.S. Kids Golf et de l’American Society of Golf Course Architects (ASGCA), le Longleaf Tee System, note encore Van Horn, « est conçu pour aider chaque joueur à apprécier le golf et chaque parcours à combler les besoins de sa clientèle ».

« Avec des tertres appropriés, les scores sont meilleurs, le rythme de jeu plus rapide et plus grand le nombre de golfeurs qui voudront remettre ça, sans distinction de sexe ni d’âge. Chaque joueur a la chance de viser l’excellence. »

Un exemple : les données recueillies par Van Horn indiquent que la golfeuse du dimanche devrait s’attaquer à un parcours d’environ 3 800 verges, une longueur rare de nos jours.

Un élément fondamental du système Longleaf a trait à la configuration du terrain d’exercice. À partir de 100 verges, il y a des poteaux chromocodés avec des chiffres correspondant à chaque tertre. Avant leur partie, les joueurs frappent quelques coups de départ, ce qui leur permet de juger quels tertres leur conviennent le mieux. Les tertres du système Longleaf sont évalués par l’USGA, sans distinction de sexe.

Bergin a intégré le concept aux plans directeurs de trois de ses projets. Un autre membre de l’ASGCA, Ian Andrew, un Ontarien de Brantford, défend le concept, lui qui, pour la première fois, a vu son jeune fils jouer depuis des tertres lui permettant d’atteindre les verts en coups prescrits.

« Cela a totalement changé sa vision du golf. Je cite maintenant cet exemple aux clubs qui m’emploient pour les encourager à construire un enchaînement de tertres qui raccourcissent le parcours, de dire Andrew. Comme ces tertres sont moins intimidants, leurs utilisateurs sont portés à jouer plus souvent. »

Selon Jeff Mingay, un architecte de golf de Toronto, le système Longleaf est « une idée merveilleuse et à l’intention louable, particulièrement quand il s’agit d’initier au golf des enfants et d’autres débutants sur un parcours gérable et agréable ».

Mais d’ajouter : « Ironiquement, ce sont très souvent les femmes qui répugnent à jouer sur des parcours tronqués. Pour elles, tout se passe comme si j’essayais de délégitimer le parcours en le rendant plus facile. »

Bergin avance un contre-argument.

« Pour la plupart des femmes sur la plupart des parcours, la normale est environ de 90. Leur plaisir est moindre parce qu’elles doivent effectuer trop de ces coups que je qualifie de “non pertinents”, entre les deux coups essentiels, le coup de départ et le coup d’approche. Avec le système Longleaf, elles peuvent choisir le tertre qui leur convient en tenant compte de la longueur de leurs coups de départ. Leur score sera meilleur, elles s’amuseront davantage, elles accéléreront leur rythme de jeu et chacun de leurs coups sera pertinent. »

Le concept Longleaf est universel et applicable à pratiquement tous les parcours, nouveaux ou existants. Il n’est pas nécessaire d’aménager les tertres de départ avancés selon les normes habituelles. Il suffit simplement de tondre le gazon à la même hauteur que dans l’allée en tenant compte des coups à effectuer, des survols obligés et d’autres aspects du design.

Ce système s’inscrit dans la foulée d’une autre initiative de ce genre, Partir des tertres avancés (Tee It Forward), qui incite les golfeurs à s’élancer depuis des tertres traditionnels qui sont adaptés à leur niveau d’habileté et à la puissance de leurs coups.

Comme le dit Bergin, le système Longleaf représente la première vraie tentative d’assurer la croissance du golf « en adaptant le parcours au joueur plutôt que de forcer le joueur à s’adapter au parcours ».

Et de conclure : « C’est la solution pour tous – débutants, enfants, séniors, hommes, femmes. Chaque golfeur y trouve son compte. »

Articles connexes