Connexion
MENU

Le Championnat mondial junior féminin dans la mire de Céleste Dao, championne junior du Canada

Par Adam Stanley/ Golf Canada
Celeste Dao (Bernard Brault/ Golf Canada)

Ce fut un été d’apprentissage pour Céleste Dao, même si elle n’a pas mis le pied dans une école.

Dao, de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, Québec (à 40 minutes à peine de Montréal), a joué au golf au Japon, au Mexique et en Irlande cette année — quelques-uns seulement de ses arrêts, puisqu’elle se dirigera vers l’Argentine un peu plus tard également — mais ce qui l’emballe encore plus est son retour au Canada.

Dao participera cet automne à un troisième Championnat mondial junior féminin au Club de golf Camelot, tout près d’Ottawa, et elle affirme que ce tournoi est celui qui lui a procuré le plus de plaisir à date. Car même si le golf est un sport individuel, elle adore obtenir l’occasion de représenter son pays et de faire partie d’une équipe.

« J’adore les tournois par équipe, » dit-elle. « C’est bien de pouvoir participer à des compétitions de formats différents, ça nous permet d’affronter d’autres types de pression et d’évaluer notre jeu d’une autre façon. J’ai vraiment hâte de revivre cela. »

Dao a aussi reçu un laissez-passer pour disputer l’Omnium féminin CP de 2018 à Regina, Saskatchewan, et elle affirme que son objectif est d’y éviter le couperet.

Sa victoire en mai au Championnat junior féminin du Mexique, qu’elle a remporté à la suite d’une prolongation après avoir tiré de l’arrière par six coups avant d’amorcer la ronde finale, lui a conféré un air d’aller qui l’a aidé à se qualifier pour l’Omnium féminin des États-Unis quelques semaines plus tard. Elle relate que l’expérience qu’elle a vécue durant ce tournoi majeur (elle a inscrit des scores de 83 et de 80 et subi le couperet, mais a eu l’occasion de disputer une ronde d’entraînement avec les professionnelles canadiennes Brooke Henderson et Alena Sharp) sera d’une aide précieuse lorsqu’elle s’élancera au départ de notre championnat national de golf féminin.

« Je sais mieux gérer mon stress, car je comprends désormais ce que cela implique. Avant cela, je n’avais pas idée. Maintenant, je comprends un peu plus. Je crois que mon jeu va s’améliorer, » affirme la jeune golfeuse.

Cette année fut sa première en tant que membre de la formation de développement d’Équipe Canada, après une saison 2017 qui l’a vu triompher à six reprises dans le cadre de compétitions de tous genres, dont notamment le Championnat amateur féminin du Québec et le Championnat junior féminin du Québec.

Elle n’avait que trois ans lorsque son père lui a appris à jouer au golf. Elle a débuté en frappant des balles sur un tapis installé dans le garage de la maison familiale, avant de s’y consacrer plus sérieusement quelques années plus tard. Elle a disputé son premier tournoi à l’âge de huit ans.

Elle dit qu’elle adore l’expérience de faire partie d’Équipe Canada, surtout les voyages.

La semaine précédant l’Omnium féminin CP, Dao était en Irlande du Nord pour disputer le Championnat amateur féminin de la Grande-Bretagne — elle s’y est inclinée en deuxième ronde de la compétition par trous — et se dirigera vers Buenos Aires en octobre où elle représentera le Canada lors des Olympiques de la jeunesse.

Elle confie que son pays préféré est le Japon, mais qu’elle a bien aimé l’Irlande après en avoir découvert les charmes durant son séjour. « Les deux pays sont ex aequo, » dit-elle en s’esclaffant.

Mais rien ne bat le confort de la maison.

Dao a bien hâte de revêtir la tenue unifoliée lors d’une compétition, ce qu’elle pourra faire lors du Championnat mondial junior féminin, un événement qui l’a comblée à ses deux participations précédentes.

« J’adore vraiment ce tournoi. Nous affrontons de nombreuses équipes internationales et nous avons beaucoup de plaisir avec les filles, » note-t-elle. « Je crois que nous allons nous y démarquer. »

Articles connexes