Connexion
MENU

Le Canadien Mackenzie Hughes à égalité en tête au Championnat des joueurs

Par La Presse Canadienne
(Andy Lyons/Getty Images)

Le golfeur canadien Mackenzie Hughes n’a commis aucun boguey à sa première ronde en carrière au Championnat des joueurs, jeudi, et son score de 67 lui permet de partager le premier rang avec l’Américain William McGirt à l’issue d’un parcours initial qui a démontré que le TPC Sawgrass n’est jamais à l’abri de surprises.

Personne ne le sait mieux que l’Australien Adam Scott, vainqueur du tournoi en 2004, qui détenait une avance d’un coup lorsqu’il s’est présenté sur le tertre du 17e trou et son fameux vert en forme d’île.

D’abord, il a vu l’Espagnol Sergio Garcia, récent champion au Tournoi des Maîtres, sauver une ronde difficile en réalisant un trou d’un coup.

Scott a enchaîné en expédiant son coup de départ dans l’eau pour un double boguey, auquel il a ajouté un autre double boguey au 18e.

« J’ai connu de bons moments, mais pas lors des deux derniers trous, a analysé Scott qui a ramené une carte de 70, deux sous la normale.

« Ce sont des choses qui arrivent. »

Mais Scott n’a pas été le seul à vivre des moments déroutants.

À son premier coup de la journée avec son cocheur, Dustin Johnson a vu sa balle frapper la tige et sortir de la surface de coups roulés, ce qui a mené à un boguey. Lors d’une journée où la chance ne l’a jamais accompagné, le numéro un mondial a joué 71.

« Ç’aurait pu être une très bonne journée aujourd’hui, mais elle a finalement été correcte », a souligné Johnson.

Chemin faisant vers une ronde de 73, le Nord-Irlandais Rory McIlroy, de son côté, a loupé un coup roulé de deux pieds et il a ensuite dû réussir un roulé d’une distance deux fois plus longue pour sauver un double boguey au 10e trou.

Du golf solide

Hughes et McGirt détiennent une avance d’un coup sur un groupe de quatre joueurs, dont l’Espagnol Jon Rahm.

Pas moins de 11 joueurs accusent deux coups de retard sur les comeneurs, et 14 autres ne sont qu’à trois coups du sommet.

Déjà vainqueur d’un tournoi plus tôt cette saison, Hughes est l’un des quatre golfeurs à avoir complété le premier parcours sans perdre de coups par rapport à la normale.

Rahm, qui en est également à une première participation à ce prestigieux rendez-vous, a réalisé le même tour de force.

Hughes, un Ontarien de 26 ans qui en est à sa première année sur le circuit de la PGA, a réussi deux oiselets sur le neuf d’aller, dont un dès le premier trou, et trois autres au retour.

Hughes a joué avec aplomb. Seulement deux fois a-t-il eu besoin de sauver des normales à l’aide de roulés plus long que trois pieds, et chaque fois, il a bien répondu au défi.

« Le Stadium Course doit être plutôt facile? », lui a demandé un journaliste.

Hughes a rigolé et secoué la tête.

« Non, c’est très difficile! »

Ses compatriotes David Hearn (70) et Adam Hadwin (71) ont également joué sous le par tandis que Graham DeLaet a dû se contenter d’une carte de 74.

Quant à McGirt, qui a joué en matinée, il a inscrit deux aigles sur le neuf de retour après avoir obtenu trois oiselets lors des neuf premiers trous.

Plusieurs participants ont connu de bons débuts de journée avant de connaître des ennuis en fin de parcours.

Le champion en titre Jason Day, qui n’a pas gagné depuis son triomphe au Championnat des joueurs, occupait le premier rang avant de commettre trois bogueys au fil des quatre derniers trous pour un score de 70.

Day jouait en compagnie de Rickie Fowler, qui a également connu un excellent départ avant d’effectuer un mauvais coup _ un très mauvais coup _ à son 15e trou de la journée, où il a inscrit un double boguey pour une carte de 70.

Cliquez ici our le classement complet.

Articles connexes