Connexion
MENU

Le Canadien Bruce Mitchell relate son expérience comme capitaine du R & A

Par John Gordon
Bruce Mitchell (The Royal & Ancient)

Tenter d’attraper Bruce Mitchell pour discuter de son expérience en tant que premier Canadien à agir comme capitaine du Royal and Ancient Golf Club de St Andrews (R & A) n’est pas une mince affaire. Nul doute que c’est parce qu’il est encore en train de rattraper le temps perdu après une année mouvementée à ce poste, l’un des plus prestigieux dans le monde du golf.

Membre du R & A depuis 1988, Mitchell a été choisi par les capitaines précédents de la vénérable organisation pour devenir seulement son neuvième capitaine provenant d’un autre pays. Les tâches du capitaine consistent notamment à représenter le R & A et à l’aider à développer le golf dans le monde entier, ainsi qu’à participer à tous les championnats du R & A tout en jouant le rôle d’ambassadeur du club. C’est une expérience épuisante, mais exaltante.

« Ils vous envoient une lettre vous informant que les anciens capitaines veulent vous attribuer cet honneur, » a déclaré Mitchell au journaliste Rick Young de SCOREGolf. « Je dois vous avouer que j’étais sous le choc absolu. J’ai lu le paragraphe d’ouverture, je l’ai relu et j’étais tout simplement bouche bée. Ma femme et moi étions dans la cuisine. Elle me regardait lire la missive et m’a demandé qui était mort ! »

Né à Victoria et élevé à Edmonton, Mitchell est le fondateur, propriétaire et président de la société torontoise Permian Industries, une société de gestion de portefeuille qui détient des participations uniques ou importantes dans deux entreprises du secteur alimentaire et deux fournisseurs de logiciels. Il a siégé au conseil d’administration de la Banque de Montréal et à d’autres conseils d’administration de sociétés publiques et privées, de même que d’organismes à but non lucratif. Il est vice-président du conseil de l’Institut canadien de recherches avancées, membre du conseil d’administration de la Fondation de l’Hôpital St Michael’s et administrateur de la Fondation du Collège Ridley.

Son CV golfique est tout aussi impressionnant que son expérience du monde des affaires. Ancien président du Toronto Golf Club, Mitchell est un ancien champion du Windermere Golf and Country Club, où il a été administrateur et coprésident. En 2001, il a remporté les trophées Queen Victoria Jubilee Vase et Royal Sydney Plate, offerts aux vainqueurs des compétitions en parties par trous disputées lors des assemblées automnales du R & A.

Au cours de son mandat d’un an, Mitchell a confié à Young que « partout où je suis allé, j’étais traité pratiquement comme un roi. Cela n’a vraiment rien à voir avec moi en tant que personne, que ce soit Bruce Mitchell, golfeur ou non. Cela a vraiment tout à voir avec le respect et la révérence voués au R & A dans le monde entier. Il s’agit d’un organisme directeur qui investit énormément dans le golf tout en essayant de faire tout en son pouvoir pour préserver ce sport que nous aimons tous. Je ne fus que son humble représentant. »

Parmi les ex-capitaines du R & A, on compte six membres de la famille royale, dont le prince de Galles, qui deviendra plus tard le roi Édouard VIII. En 1922, au cours de la cérémonie d’inauguration tenue pour tous les nouveaux capitaines, le roi a frappé le talon de son bâton, la balle frôlant les spectateurs et terminant son envol dans une clôture sise à 50 mètres du tertre.

Mais Mitchell, malgré le fait qu’il « ressentait une énorme excitation et beaucoup de nervosité en abordant le coup, » a réussi à diriger son coup de départ cérémonial dans l’allée de l’auguste Old Course de St Andrews.

Ce fut un départ à l’image d’une année incroyable.

Articles connexes