Connexion
MENU

Le Canadien Adam Hadwin est à l’aise avec la nouvelle réalité de la PGA

Par John Chidley-Hill/ La Presse Canadienne
Adam Hadwin (Ron Jenkins/Getty Images)

Adam Hadwin a l’impression de vivre un retour à la normale sur le circuit de la PGA, même si l’aspect social est un peu moins présent quand il joue sur les allées du Colonial Country Club cette semaine.

Hadwin, d’Abbotsford, en Colombie-Britannique, est l’un des trois golfeurs canadiens en lice cette semaine au Défi Charles-Schwab, le premier tournoi de la PGA depuis que la pandémie de la COVID-19 a forcé le circuit à interrompre ses activités en mars. Hadwin est arrivé au Colonial, à Fort Worth, au Texas, dimanche et a noté que bien qu’il y ait des protocoles de santé à suivre, tout est relativement normal.

« Je ne dirais pas que tout est étrange, a affirmé Hadwin, mardi. Habituellement, je vais dans la tente Calloway pour saluer tout le monde et jaser, mais là, nous n’avons pas accès à cet endroit.

« Le plus bizarre, c’est probablement de simplement devoir limiter ses contacts avec les gens. Nous sommes habitués d’avoir de nombreuses rencontres pendant la semaine, d’avoir à parler avec différentes personnes. »

Corey Conners, de Listowel, en Ontario, et Mackenzie Hughes, de Dundas, en Ontario, sont les autres Canadiens en action ce week-end.

Tous les joueurs et organisateurs au Colonial doivent passer un test de dépistage de la COVID-19 à leur arrivée, à plus d’un kilomètre du chalet du club. Une fois le diagnostic reçu _ tout le monde a reçu un diagnostic négatif jusqu’ici _, la personne reçoit un bracelet orange confirmant son statut.

Le chalet est divisé en zones pour garder tout le monde « dans une bulle ». Certains services habituellement offerts par la PGA ne sont pas inclus cette semaine. Le buffet a notamment été remplacé par des boîtes à lunch pour emporter.

« Nous avons préféré jouer de prudence, a dit le directeur du tournoi, Michael Tothe, qui est originaire de Limehouse, en Ontario. Nous voulons que tout le monde soit à l’aise même si tous les services réguliers ne sont pas disponibles. »

Le nombre de bénévoles est passé de 1600 à entre 300 et 400, surtout en raison de l’absence de spectateurs.

Toutes les personnes sur le site du tournoi ont reçu un masque, une bouteille de désinfectant pour les mains et trois serviettes désinfectantes.

Même si le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a annoncé le 28 mai que les événements sportifs pouvaient être présentés devant 25 % de la capacité régulière de spectateurs, Tothe a mentionné que l’annonce est survenue trop tard pour permettre aux partisans d’assister au Défi Charles-Schwab.

Articles connexes