Connexion
MENU

Laval et Western toujours au sommet à l’aube de la ronde finale du Championnat canadien des collèges et universités

Par Golf Canada
Malcolm Bernstein/ Golf Canada

KOMOKA, Ont. — La météo n’était pas plus clémente qu’hier, mais cela n’a pas empêché Western et Laval de solidifier leur emprise en tête du classement pour la troisième journée consécutive dans les divisions masculine et féminine, respectivement, au Championnat canadien des collèges et universités, jeudi, au Club de golf FireRock.

Les Mustangs de l’Université Western ont conservé leur avance au classement au terme de la troisième ronde, grâce à Charles Fitzsimmons, qui a inscrit la normale 72 et à Jackson Bowery, qui a signé une carte de 73 (+1). Les Mustangs ont maintenant retranché huit coups à la normale pour le tournoi, se dotant d’une avance de six coups sur les Vikes de l’Université de Victoria. Durant la journée, les Mustangs avaient forgé une avance de 12 coups sur les Vikes.

« Je suis ravi de la façon dont nous avons joué cette semaine, » a déclaré l’entraîneur-chef de golf masculin à l’Université Western, Jim Waite. « Nous avons joué superbement les deux premiers jours. Nous avons eu un peu plus de difficulté aujourd’hui, ce qui nous ramène plus près du peloton. Ce sera à nous demain refaire le coup avec des poursuivants à nos trousses. »

Dans la division féminine par équipes, Catherine Gariépy et Anaïs Galas, de Laval, ont toutes deux obtenu des scores de quatre coups au-delà de la normale lors de la troisième journée, contribuant ainsi à préserver l’avance du Rouge et Or sur le peloton. Les Thunderbirds de l’Université de la Colombie-Britannique, trois fois championnes en titre, accusent six coups de retard sur Laval, avec un cumulatif de 40 au-dessus de la normale.

« Je pense qu’elles se débrouillent très bien, » affirme l’entraîneur-chef de la formation féminine du Rouge et Or, Kevin Bergeron, à propos de ses joueuses. « Elles frappent de bons coups de départ. C’est un parcours sur lequel il faut réussir à décocher de bons départs et elles atteignent aussi beaucoup de verts en coups réglementaires. »

Fitzsimmons continue de dominer le classement individuel masculin, ayant retranché au total sept coups à la normale, mais deux de ses adversaires ont grimpé au classement. Mackenzie Dasti (Ontario Tech University) n’a maintenant qu’un coup de retard après avoir inscrit un score de 68 (-4) et Baptiste Mory de Laval totalise moins – 5 à l’approche de la finale de vendredi.

Au classement féminin individuel, Gariépy, du Rouge et Or, mène par deux coups après avoir remis une carte de 77 points au troisième tour. Mais le classement est très serré derrière elle. Sukriti Harjai (Université de Victoria) et Shania Remandaban (Université de la Colombie-Britannique) cumulent toutes deux 11 coups au-delà de la normale pour le tournoi, deux coups derrière Gariépy.

Les vainqueurs des compétitions individuelles tant chez les hommes que chez les femmes obtiendront des laissez-passer pour leur championnat amateur canadien respectif.

Cliquez ici  pour plus d’informations sur l’événement, y compris les temps de départ et le classement complet.

Articles connexes