Connexion
MENU

La classe d’abord

La coutume de répartir les inscriptions à un tournoi en fonction des handicaps des concurrents ne date pas d’hier. Par expérience, vous savez aussi que la détermination des différentes classes peut varier selon les clubs et les événements. Les comités de tournoi s’informent régulièrement, auprès de Golf Canada et des associations provinciales, de la meilleure façon de grouper les participants dans un tournoi avec handicap. Quels sont les critères recommandés?

La seule raison de créer des classes est de permettre à chacun de se mesurer à d’autres golfeurs d’habiletés comparables. C’est le cas dans la plupart des championnats de clubs et autres événements d’importance, comme les tournois locaux, régionaux ou sur invitation. Le Manuel de handicap de Golf Canada couvre maintenant la question des classes par handicap, ce qui constitue une première et un des nombreux changements au code des règles et du handicap pour les années 2016-2017.

Il n’y a pas de méthode parfaite, et tout dépend réellement du niveau des participants. Le manuel présente quelques conseils utiles pour aider les comités à déterminer les miner les classes. L’option qui suit s’applique aux compétitions individuelles en partie par coups.

CLASSE HANDICAP
A 9 ou moins
B 10 à 19
C 20 à 29
D 30 et plus

Une autre option intéressante est d’attendre la fin des inscriptions et de répartir ensuite les concurrents en nombre égal par groupe, selon les écarts les plus naturels entre les handicaps. Par exemple, pour un tournoi regroupant 99 joueurs, on pourrait décider de constituer trois classes de 33 compétiteurs chacune. On pourrait aussi y aller selon les écarts de handicap ou les groupements naturels entre les différents participants. Par exemple, si 40 joueurs inscrits à un tournoi ont 12 et moins de handicap, 29 autres ont de 14 à 24 et que 35 montrent un handicap supérieur à 28, il serait tout naturel d’avoir trois classes selon ces handicaps :

CLASSE HANDICAP CONCURRENTS
A 12 ou moins 40
B 14 à 24 29
C 28 et plus 35

Il appartient au comité de décider si le facteur de handicap ou le handicap de parcours servira à établir les différentes classes, et aussi de déterminer le nombre de classes idéal ou nécessaire pour la compétition en fonction des inscriptions reçues. Même si ce n’est pas mentionné tel quel dans le Manuel de handicap, il est conseillé de ne pas dévoiler le mode de répartition des classes avant la date limite des inscriptions au tournoi. Cela évite de fournir à certains golfeurs l’occasion de se classer eux-mêmes dans le groupe de leur choix. La grande majorité des golfeurs sont intègres et respectueux des règles, mais ce n’est malheureusement pas le cas pour tous. Toutes les mesures possibles doivent être prises pour éviter la tentation. Si quelqu’un veut tricher, il trouvera probablement une façon de le faire, mais il n’y a aucune raison de lui faciliter la tâche. Les classes n’ont pas à être déterminées avant que toutes les inscriptions soient reçues, et c’est une bonne façon d’empêcher certains joueurs de manipuler leur handicap.

Il incombe aussi au comité d’établir au préalable les conditions de la compétition à venir. Ces conditions définissent les règles et les politiques relatives à l’événement, auxquelles tous les participants doivent souscrire lors de leur inscription.

L’importance de ces conditions ne doit pas être surestimée. Chaque année, nous avons de nombreuses discussions concernant des conditions ignorées par les concurrents, mal formulées ou simplement pas respectées par les organisateurs du tournoi eux-mêmes. Cela crée un climat d’incertitude et ouvre la porte à des discussions douloureuses pour résoudre d’éventuels conflits. Après tout, il y a une limite à ce que les Règles du golf peuvent couvrir, et de bonnes conditions de compétition aident à parer à toute éventualité.

Nous recommandons fortement, en particulier en ce qui a trait aux handicaps, d’inclure dans les conditions une clause générale qui stipule que « le comité se réserve le droit de modifier toute condition et tout horaire inscrits aux présentes, y compris le handicap de tout concurrent pour quelque raison que ce soit. Le comité se réserve le droit de refuser l’inscription de tout concurrent, en tout temps et pour toute raison. Toute décision du comité, dans tous les cas, sera considérée finale. »

Même si cela semble exigeant, à première vue, ce peut être fort utile si un problème inattendu survient. Un des éléments les plus importants, pour la tenue d’un bon tournoi, est d’établir des conditions claires et précises, ce qui peut aussi comprendre les détails sur la façon de répartir les classes et le moment où les groupements officiels seront connus.

Une fois que le club a établi des conditions équitables, propres à chacun des événements qui s’y tiennent, celles-ci peuvent devenir un modèle qui ne nécessitera que de légères mises à jour pour les saisons à venir. Prenez le temps qu’il faudra pour établir des conditions claires qui, si elles sont bien respectées, faciliteront la tenue de vos tournois à la satisfaction et au plaisir de tous les concurrents. N’est-ce pas le but premier de toute compétition?

CONSEIL PRATIQUE: Tenez à jour votre facteur de handicap officiel chez Golf Canada en inscrivant votre score après chaque ronde sur le site golfcanada.ca.


April-Mag-Cover-FR

La classe d’abord

Cet article a été publié dans l’édition de mai 2016 du magazine Golf Canada. Pour lire l’article dans le format original, cliquez sur l’image à la gauche.

Articles connexes