Connexion
MENU

Koepka vise un autre titre à l’Omnium des États Unis

Par La Presse Canadienne
Brooks Koepka (M.Oleniuk/Golf Canada)

PEBBLE BEACH, Calif. — Brooks Koepka espère gagner l’Omnium des États-Unis pour une troisième fois de suite, ce qui n’a jamais été accompli en 114 ans.

Willie Anderson avait alors accompli l’exploit.

Cependant, Koepka semble toujours avoir l’impression de ne pas être jugé à sa juste valeur.

Il n’a pas été inclus dans une vidéo de promotion du réseau Fox Sports et il a interprété cette décision comme un autre exemple du crédit qu’il ne reçoit pas.

« J’ai cliqué sur le lien et regardé la vidéo. J’étais sous le choc, a raconté Koepka, mardi. Ils ont eu un an pour la préparer. Je ne sais pas. Quelqu’un a probablement été congédié pour cette raison _ ou aurait dû l’être. »

Est-ce qu’il s’agissait d’une pointe contre Koepka?

Fox Sports a préparé quatre vidéos de promotion pour le tournoi _ trois dans lesquelles Koepka est inclus, dont une qui lui est entièrement consacrée. L’autre est consacré uniquement à Tiger Woods, le champion du Tournoi des Maîtres qui est de retour sur le parcours de Pebble Beach, là où il a déjà triomphé par 15 coups.

Koepka n’a pas expliqué clairement ce qui l’avait étonné. Si c’est la vidéo sur Woods, on parle du passage du flambeau vers la génération suivante en montrant des images de Rory McIlroy, Dustin Johnson et Jordan Spieth, mais pas Koepka.

La bonne nouvelle pour Koepka, c’est qu’il commence à percevoir son statut d’étoile du golf quand il est dans des endroits publics.

« Je me vois comme un gars normal, comme tous les autres, a-t-il dit. Je suis bon au golf, mais c’est tout. »

Seulement six personnes avaient assisté à sa conférence de presse d’avant-tournoi l’an dernier à Shinnecock Hill alors qu’il était le champion en titre. La conférence de presse avait aussi eu lieu tard le mercredi soir. Cette fois, il était difficile de trouver six chaises libres.

Les projecteurs sont braqués sur Koepka à Pebble Beach. Il a triomphé lors de quatre de ses huit derniers tournois majeurs, une séquence de succès égalée seulement par Woods, Jack Nicklaus et Ben Hogan dans l’ère moderne.

C’est toutefois le nom d’Anderson que l’on entend dans les discussions sur Koepka cette semaine. Anderson a gagné l’Omnium des États-Unis en 1903, 1904 et 1905.

« J’essaie de laisser ça loin dans mon esprit, a dit Koepka d’un ton monotone. C’est un tournoi de golf comme les autres. J’ai un travail à faire. Ce sera un autre test difficile, nous le savons tous. »

Quatre golfeurs ont obtenu la chance de gagner un troisième titre consécutif de l’Omnium des États-Unis depuis Anderson. Aucun n’est passé vraiment proche. Curtis Strange est le dernier à avoir eu une telle occasion, en 1990 à Medinah. Il a joué un score de 75 en ronde finale pour glisser à égalité en 21e place.

« Il dit que c’est simplement une autre journée, une autre ronde, un autre tournoi. C’est faux, a dit Strange. C’est l’Omnium des États-Unis. Il vise un troisième titre de suite. Mais si quelqu’un peut appuyer ses propos, c’est Brooks Koepka. Il est un vrai professionnel. »

Le dernier joueur à avoir gagné le même tournoi majeur trois fois de suite est Peter Thomson à l’Omnium britannique de 1954 à 1956. Même dans les tournois réguliers de la PGA, ça fait huit ans que Steve Stricker est devenu le dernier golfeur à gagner le même tournoi trois fois d’affilée en s’imposant à la Classique John Deere.

« Je ne pense même pas à ça, a dit Koepka. Je sais que l’histoire ne joue pas en ma faveur. C’est difficile de gagner le même tournoi trois fois de suite. »

Spieth a pu observer Koepka de près le mois dernier à Bethpage Black, quand ils ont joué ensemble dans le dernier groupe de la troisième ronde. Koepka avait alors conservé son avance de sept coups en tête grâce à un score de 70.

Spieth connaissait de bons moments il y a quelques années. Il avait gagné le Tournoi des Maîtres et l’Omnium des États-Unis, en plus d’être dans la course lors de deux autres majeurs en 2015. Il a gaspillé une avance de cinq coups sur le neuf de retour du Tournoi des Maîtres l’année suivante. Il a gagné l’Omnium britannique en 2017.

« Il est stoïque sur le terrain de golf. Je crois que c’est comme ça qu’il affiche sa confiance et qu’il reste concentré, a dit Spieth. J’ai déjà été dans une situation semblable et c’est encore plus difficile de rester aussi concentré comme il le fait. »

Spieth n’aime pas entendre que Koepka est sur une lancée parce qu’il croit que cela signifie que la chance y est pour quelque chose.

« Ce n’est pas juste une lancée. C’est ce qu’il a accompli, a dit Spieth. Il sera l’un des meilleurs pendant des décennies. Vous avez intérêt à vous y habituer. »

Articles connexes