Connexion
MENU

Koepka et DeChambeau en tête ; Mickelson à un seul coup des meneurs

Par André Rousseau/lescoulissesdusport.ca
Brooks Koepka (Andrew Redington/Getty Images)

Collaboration spéciale d’André Rousseau (lescoulissesdusport.ca) 

AUGUSTA, Géorgie— Brooks Koepka, double champion de l’Open des États-Unis, et Bryson DeChambeau, étoile montante de la PGA, ont joué 66 dans des conditions idéales pour s’emparer de la tête après la première ronde du 83e tournoi des Maîtres.

Koepka et DeChambeau ont multiplié les oiselets sur le neuf de retour pour jouer 31. Koepka aurait pu jouer 64 s’il n’avait pas raté des roulés relativement faciles au 16e et au 18e trou. Quant à DeChambeau, le physicien du golf, il a réussi un oiselet après avoir expédié son coup de départ sous les grands pins au 17e et il est venu à deux pouces d’un aigle au 18e. Sa balle a frappé la tige et s’est arrêtée tout près du fanion.

Phil Mickelson, qui fêtera ses 49 ans à la mi-juin, a été l’autre étoile de la journée. Après avoir commis des bogueys au 10e et 11e trou, Lefty s’est ressaisi de belle façon et il a réussi 5 birdies pour jouer 67.

Mickelson tente de remporter une 4e victoire à Augusta. Il pourrait aussi devenir le plus vieux joueur à gagner un tournoi du Grand Chelem. Cette marque appartient à Julius Boros. Il avait 48 quand il a gagné le championnat de la PGA, il y a bien des lunes.

Dustin Johnson et Ian Poulter ont joué 68, soit un coup de mieux que Jon Rahm et Kevin Kisner. Tiger Woods est dans un autre groupe à 70.

Patrick Reed, Justin Thomas, Rory McIlroy et Sergio Garcia n’ont pu faire mieux que 73. Justin Rose (75) a fait encore pire, mais ce n’est rien à comparer à Paul Casey qui a joué un affreux 81.

Bernhard Langer a fait fi de ses 61 ans pour jouer une ronde de 71, un coup de mieux que le Canadien Mike Weir.

TIGER SATISFAIT : En quête d’un 5e veston vert, Tiger Woods était satisfait de sa première ronde (70). C’est la première fois depuis 2014 qu’il amorce un tournoi majeur avec un pointage sous la normale. « J’ai bien contrôlé la balle, a-t-il dit. Au 15e trou, j’ai frappé trop loin avec mon fer 4 et je me suis retrouvé dans une fâcheuse position. Heureusement, j’ai pu sauver la normale. La semaine est encore jeune ».

RORY McILROY n’a pas cherché d’excuses pour son 73. « Les conditions n’étaient pas difficiles et je n’ai pas su en profiter, a-t-il déclaré. J’ai réussi 5 birdies, mais j’ai aussi commis des erreurs stupides. Je m’en vais immédiatement au vert d’exercice pour corriger la situation ».

JON RAHM (69) : « J’ai éprouvé des ennuis avec mon bois-1 et avec mes fers, mais je n’ai jamais perdu patience. Je devrai faire mieux sur les normales 5, mais ce n’est pas si facile que ça ».

Conners est un homme heureux

L’Ontarien COREY CONNERS était très heureux après avoir joué 70 en première ronde du Masters. C’est un aigle au 15e trou grâce à un coup de fer 6 presque parfait qui lui a permis de terminer sa ronde sous le par.

« C’est 10 coups de moins qu’à ma première visite ici en 2015, a-t-il souligné. J’ai réussi plusieurs bons coups et je suis très content du résultat. Je sais que je suis chanceux de participer au tournoi et je tente d’en profiter au maximum. Il y avait plein de Canadiens pour m’encourager et je les en remercie ».

Conners faisait partie du premier groupe à prendre le départ, jeudi matin, et il a reçu la visite de Jack Nicklaus avant de frapper sa première balle. Nicklaus était sur le tertre avec Gary Player pour la cérémonie protocolaire.

« Comme lui, je vis dans la région de Palm Beach, mais c’était la première fois qu’il m’adressait la parole. En fait, je suis surpris qu’il me connaisse. C’est pas mal cool », a dit le golfeur de 27 ans.

Conners vole sur un tapis magique depuis environ une semaine. Il joue bien et la chance lui sourit. « Je suis un amateur de statistiques et mes chances de venir ici étaient quasiment nulles avant ma qualification au Texas. J’espère que ça va continuer », a-t-il conclu.

Au 19e trou : On prévoit de la pluie durant toute la fin de semaine. Ça pourrait compliquer les choses, mais les gens du club Augusta National ont plusieurs trucs et beaucoup d’employés pour faire face à la musique…. Les fleurs sont moins belles que d’habitude à Amen Corner… Il faisait très chaud pour suivre les champions de la PGA, jeudi après-midi, mais vous ne m’entendrez pas me plaindre de la chaleur. Ça serait honteux de ma part !

Le mot d’humour

Jack Nicklaus à son ami Gary Player: « Je pensais qu’il fallait gagner au moins 10 tournois majeurs pour être considéré comme une superstar ! »

(Player a gagné 9 majeurs durant sa carrière, soit la moitié du total de Nicklaus)

Articles connexes