Connexion
MENU

Judith Kyrinis remporte le Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin

Par Golf Canada
(Chuck Russell/ Golf Canada)

OSOYOOS, C.-B. – Judith Kyrinis a peut-être exécuté le coup d’approche le plus spectaculaire de sa carrière de golfeuse pour sceller l’issue de sa conquête du 49e Championnat canadien mid-amateur et sénior féminin, mardi, au Osoyoos Golf Club.

Confrontée à une délicate approche d’environ 80 pieds au 18e trou, la golfeuse de Thornhill, ON, a logé sa balle à deux pieds de la coupe pour ensuite clore le débat avec un oiselet.

« Je suis excitée parce que ce n’était pas un coup facile, d’autant plus que ce genre de coup m’a causé des ennuis pendant le tournoi, a dit Kyrinis. Je voulais simplement faire rouler la balle le plus près de la coupe et tout a bien fonctionné. »

Kyrinis a joué une dernière ronde de 72 (-1) mardi et a complété les 54 trous avec un pointage combiné de deux coups sous la normale, soit un coup de mieux que Amy Ellertson, de Free Union, en Virginie. Évoluant au sein de l’avant-dernier, tout juste devant Kyrinis, Ellertson a aussi bouclé le championnat avec un oiselet au dernier trou.

Kyrinis était au fait de la situation avant d’effectuer son deuxième coup au 18e trou.

« Je savais que Amy avait réussi l’oiselet et je devais en faire autant », a-t-elle dit.

Kyrinis a complété le travail en calant son dernier roulé.

« C’était un court roulé, mais je ne devais rien prendre pour acquis. Je me répétais « prends une bonne respiration; prends une bonne respiration. »

Quatre trophées individuels ont été attribués après la ronde de mardi. Les concurrentes de plus de 25 ans se disputaient le titre mid-amateur, celles de plus de 40 ans participaient à la compétition mid-maître, les golfeuses de plus de 50 ans prenaient par au Championnat sénior et enfin, celles de 60 ans et plus visaient le titre super sénior.

Kyrinis a ravi les titres mid-amateur, mid-maître et sénior. Jackie Little, de Procter, C.-B., a été couronnée championne super sénior.

Kyrinis, une infirmière de Toronto, avait remporté ces trois mêmes championnats en 2016. Elle se dit aussi emballée que la première fois.

« La satisfaction est semblable parce que tu ne sais jamais si tu te retrouveras de nouveau dans cette situation », dit-elle.

Ellertson, qui a aussi joué une dernière ronde de 72, déplorait d’avoir raté quelques occasions d’oiselets en parcours final. « J’ai notamment laissé à court deux roulés de six pieds pour l’oiselet, a-t-elle commenté. Je suis heureuse d’avoir joué sous la normale sur un aussi beau parcours. Je n’ai à me plaindre de rien. »

Christina Proteau, de Port Alberni, C.-B., et Nonie Marler, de Vancouver, ont conclu à égalité au troisième rang, à plus-1. Ex æquo au cinquième échelon, à plus-2, se trouvent Sarah Dunning, de Waterloo, ON, et l’Australienne Sue Wooster, championne des deux années précédentes.

Little n’a pas joué son meilleur golf mardi, mais elle est parvenue à défendre avec succès son championnat super sénior.

« Je ne me souviens pas avoir à travailler aussi fort pour jouer 81 », a dit Little.

Son pointage combiné de plus-11 lui a permis de devancer par cinq coups Ivy Steinberg, de Stouffville, ON, et Ruth Maxwell, de Reno, Nevada.

À 61 ans, Little savoure au plus haut point chaque victoire.

« Je me plaignais de la qualité de mes coups, mais mon mari m’a dit : « N’oublie pas que tu as 61 ans.. »

Little compte désormais cinq titres nationaux à son palmarès. Outre ses deux championnats super séniors, elle détient deux titres séniors et un championnat mid-amateur.

Lundi, Équipe Ontario avait remporté par la ronflante marge de 15 coups devant le Qubec son sixième championnat interprovincial par équipes consécutif.

Cliquez ici pour les résultats complets.

Articles connexes