Connexion
MENU

Journée de couple au PGA Scramble de RBC

Par John Gordon

Ma femme et moi avons joué ensemble dans de nombreux événements au fil des ans, mais cet été, ce fut notre baptême du PGA Scramble de RBC, présenté par The Lincoln Motor Company.

Cette série nationale, qui en est à sa cinquième année, a survécu à la myriade de défis posés par la pandémie de la COVID-19. En fait, elle a connu son année la plus réussie à ce jour.

« Il y avait tellement d’incertitude au début de la saison, » raconte Adam LeBrun, directeur général des championnats et de la fondation de la PGA du Canada. « La pandémie a tout affecté et nous réagissions aux nouveaux développements chaque jour, semble-t-il. À un moment donné, au début, nous pensions que nous serions heureux si nous avions 3 000 participants. »

Il s’avère que ma femme et fûmes deux des 11 000 participants qui se sont inscrits pour jouer dans l’une des 140 épreuves de qualification locales du scramble. Nous n’avons peut-être pas réussi à nous qualifier pour la finale régionale (OK, nous avons donc terminé avant-derniers), mais nous avons passé une excellente journée et avons été impressionnés la méticuleuse organisation mise en place.

« De manière inattendue, le golf dans son ensemble a connu un véritable boom cette saison, » poursuit LeBrun. « En conséquence, la participation a augmenté d’environ 40 % par rapport à 2019 et nous avons eu plus de sites qui se sont inscrits, et plusieurs pour la première fois. »

Mais il n’y a pas eu que de bonnes nouvelles. Ces trois dernières années, la finale nationale a eu lieu au célèbre Cabot Links sur l’île du Cap-Breton en Nouvelle-Écosse. En août, en raison des restrictions imposées sur les déplacements en réponse à la COVID-19, cette dernière a été annulée. (Un retour à Cabot est prévu pour 2021, tout dépendant de la COVID, bien sûr).

Pour compenser, les épreuves régionales ont été bonifiées de plus de 150 000 dollars en cadeaux et en prix offerts. Les équipes classées deuxièmes et troisièmes ont reçu un chèque-cadeau de la boutique du pro de leur établissement régional.

L’équipe gagnante a été annoncée le 21 septembre. Cole Bryant, Lee Bryant, Mike Hughston, Joe Saunders et le professionnel de la PGA du Canada, Nathan Grieve, du Talking Rock Golf Course de Chase (C.-B.), ont devancé l’équipe Crimson Ridge de Sault Ste-Marie (Ontario) par un différentiel de score de seulement 0,91*.

2020 RBC PGA Scramble national winnersEn reconnaissance de leur réussite, l’équipe de Talking Rock a été récompensée par une expérience VIP à l’Omnium canadien RBC de l’an prochain au St. George’s Golf and Country Club de Toronto, comprenant le billet d’avion, l’hébergement et les laissez-passer.

De plus, la composante caritative a permis de verser 4 350 dollars au Fonds de première ligne qui soutient les travailleurs de la santé canadiens dans la lutte contre la COVID-19.

Le PGA Scramble de RBC est plus inclusif que jamais. La participation féminine a augmenté de 73 % sur l’année précédente, grâce à la création d’une place réservée aux femmes pour chaque finale régionale. Selon LeBrun, l’âge des participants s’échelonnait de 20 à 80 ans et leur index de handicap variait du côté positif jusqu’au milieu de la trentaine. « Nous avons même eu un nouveau golfeur avec un index de handicap maximum de 54. »

Mais un groupe démographique n’est pas le bienvenu. Ceux que les anglos surnomment les Sandbaggers (ces golfeurs qui sous-estiment sans vergogne leur index!) peuvent rester à la maison, merci beaucoup! Et ceux qui se pointent quand même ne seront pas bien reçus…

Toujours en raison de la pandémie, le format habituel en groupes de huit n’était pas indiqué, de sorte que les quatuors ont été la norme cette fois-ci, ouvrant ainsi potentiellement la porte à des joueurs sans scrupules et sans éthique, » avoue LeBrun, « mais nous avons contacté Golf Canada afin de vérifier les détails des scores et il est assez facile de déterminer s’il y a quelque chose de louche. »

« Afin de maintenir l’intégrité et la crédibilité du programme, nous avons infligé quelques suspensions et, en tant que comité, nous avons décidé de les rendre assez importantes. » Cela signifie qu’une interdiction de cinq ans de participation à l’événement et que le club d’attache du mécréant et son association provinciale en sont informés.

« Nous avons conçu le programme avec l’intention de créer une compétition amusante, de type professionnel, accessible aux golfeuses et aux golfeurs de tous les niveaux, » souligne le représentant de la PGA du Canada.

Si l’expérience que ma femme et moi avons vécue est une indication de ce qui s’est passé au niveau national, ils ont atteint cet objectif. Nous allons réessayer l’année prochaine. Qui sait ? Peut-être que nous pourrons conclure à l’avant-avant-dernier rang ce coup-là…

(Pour plus amples renseignements au sujet du PGA Scramble de RBC, visitez le site www.rbcpgascramble.com.)

*Les différentiels de score ont été utilisés pour comparer les résultats des 11 finales régionales et calculés selon la formule suivante : (113/évaluation Slope) x (Score net – évaluation du parcours).

Articles connexes