Connexion
MENU

Joey Savoie fait le grand saut chez les pros !

Par Mario Brisebois (Collaboration spéciale – Au19e.ca)
Joey Savoie (Photo : Golf NSW)

Compte tenu de son talent et de son palmarès des plus fructueux chez les amateurs, la question à propos de Joey Savoie n’a jamais été de savoir si, mais plutôt quand il allait joindre les rangs professionnels.

Mario Brisebois | Au19e.ca  

Collaboration spéciale

Bien qu’on ait moins lu, vu ou entendu parler de lui en raison des évènements entourant la COVID-19, c’est maintenant fait. Joey Savoie a effectué le grand saut dans une décision annoncée par le biais d’une lettre ouverte, au lieu du communiqué de presse traditionnel. À la lettre de notre golfeur, nous avons ajouté des annotations explicatives sur son admirable parcours.

« J’attendais depuis longtemps de faire cette annonce officielle. J’ai toujours voulu devenir un joueur professionnel, et ça remonte à mes années juniors au Club de golf Pinegrove. Les gens qui me connaissent savent que j’aime prendre mon temps pour prendre les meilleures décisions. »

Joey Savoie a tout remporté au Québec dans les rangs juniors et amateurs. De plus, il a gagné le titre national de la NCAA division II, alors qu’il évoluait pour l’Université St. Leo en Floride. D’ailleurs, le Québécois Hugo Bernard a également fait partie de cette équipe gagnante. Finalement, il a permis à Équipe Canada de remporter la médaille de bronze à l’épreuve de golf mixte lors des Jeux panaméricains disputés en Amérique du Sud, la saison dernière.

Répondre à des critères bien précis

En plus de se hisser au 25e rang du classement mondial chez les amateurs, Joey a été invité à participer à l’Omnium canadien RBC à deux reprises. Ajoutons à son palmarès le Championnat de la PGA du Tennessee, qu’il a remporté par l’impressionnante marge de six coups alors qu’il évoluait toujours chez les amateurs. Par contre, peu importe ce qu’il a accompli par le passé, le processus de cette décision restait rigoureux.

« Pour faire le saut, je devais d’abord remplir trois critères : 1) Me prouver que je possédais le potentiel de jouer avec l’élite ; 2) Être prêt à me consacrer corps et âme à l’atteinte de mon but ; et 3) Sentir que je pouvais obtenir le support financer », explique le golfeur de 25 ans.

« Je suis prêt à maintenir mon engagement envers moi-même, mon équipe [Golf Canada et son entraîneur, Daniel Langevin] et envers ceux qui m’accordent leur confiance, dont le Groupe Biron », ajoute-t-il.

Il remercie évidemment les gens qui ont été autour de lui pour l’accompagner jusqu’à cette graduation, dont ses parents Hélène et Pierre.

« Être golfeur professionnel impose son lot de sacrifices. La route vers le circuit PGA Tour est incertaine et sera parsemée d’embûches. Je suis prêt à y mettre tout mon cœur et ma détermination », conclut-il.

En plus de posséder un grand talent, Joey Savoie est aussi une bonne personne. On lui souhaite bonne chance!

(NDLR) Joey a aussi lancé dernièrement un site bilingue pour nous tenir au courant de sa carrière :

Articles connexes