Connexion
MENU

Jocelyne, l’une des premières à féliciter Brooke : « Le moment le plus spécial de ma carrière »

Par Mario Brisebois
Jocelyne Bourassa célèbre sa victoire en 1973 (Golf Canada)

Devinez qui a été la première ou une des premières à féliciter et encenser Brooke Henderson dimanche après quelle soit devenue la première Canadienne à remporter un tournoi de la LPGA au Canada en remontant à Jocelyne Bourassa en 1973 au tournoi La Canadienne depuis devenu l’Omnium canadien CP. La réponse est… Jocelyne elle-même.

Jocelyne est ralentie par une toute récente opération au genou gauche (sa 4e) qui la garde dans une maison de réhabilitation de Shawinigan-Sud, mais elle est vite sur le piton. L’attente de 45 ans est devenue en quelques secondes un hommage très senti.

Le dernier roulé de Brooke pour une carte finale de 65, un combiné de -21 lui valant les grands honneurs par quatre coups grâce à quatre oiselets du 12e au 15e 18e n’était pas calé que Jocelyne avait déjà réagi.

Avec la collaboration de Diane Dunlop-Hébert, ex-présidente de Golf Canada, et Dan Pino, directeur des communications de l’organisme canadien, le message était déjà dans le casier de Brooke au club Wascana.

On a mis la main sur la teneur des mots très gentils de Jocelyne envers celle à qui elle cède le flambeau.

« Je me joins à tous les amateurs de golf et aux Canadiens de partout au pays pour offrir mes plus sincères félicitations à Brooke pour sa victoire historique », écrit notre Jocelyne nationale à l’égard de la fierté de Smiths Falls, en Ontario.

« Voilà 45 ans que le Canada n’a pas célébré une championne d’ici et je suis plus qu’heureuse de retransmettre ce fantastique honneur à Brooke ».

Retour dans le temps 

Il faut reconnaître que Jocelyne a énormément accompli pour le golf féminin. Après sa carrière sportive, qu’elle a dû cesser aussitôt qu’en 1979 en raison de son genou, elle a investi 25 ans dans le rôle de directrice de l’Omnium et la mise en place de plein de programmes pour former des gagnantes.

Jocelyne est revenue dans le temps et a évoqué La Canadienne comme une réalisation qui a été et reste très unique.

« Ma victoire (au club Municipal devenu le parc Maisonneuve) s’avère le moment le plus spécial de ma carrière. Je conçois très bien la satisfaction que ressent Brooke de même que toute sa famille, » de raconter Jocelyne.

Jocelyne ne tarif définitivement pas d’éloges au sujet de la jeune femme de 20 ans qui prend la tête dans la course d’athlète de l’année au pays, ce qu’elle a déjà été aussi.

« Elle a un talent incroyable et son engagement vers l’excellence lui vaut un formidable succès sur l’ensemble de la planète golf en plus d’inspirer tant de jeunes en même temps. Félicitations, congratulations Brooke !» de terminer Jocelyne à la fois emballée et touchée par ce qui survient comme quoi il faut bien une championne pour en apprécier et vanter une autre.

Pas joli comme Brittany, mais…

À ne pas en douter, la victoire de Jocelyne est bien installée et incrustée dans l’histoire du sport au Québec et au Canada.  Même si tout le mérite revient entièrement à Jocelyne, n’ayant été que son cadet lors de cette semaine magique en juin 1973, je reçois des messages de gens suite à la victoire de Brooke.

Avant que les comiques passent à l’action, je reconnais que oui, Brittany (sa sœur-cadette) est beaucoup plus jolie moi, mais je suis aussi gentil qu’elle toutefois.

Bravo aux sœurs Henderson et bonne semaine !

Articles connexes