Connexion
MENU

Golf Canada et la LPGA ne pourraient être plus emballées à la veille de l’Omnium féminin CP de 2019

Par Golf Canada

AURORA, Ont. (Golf Canada) — Le chef de la direction de Golf Canada, Laurence Applebaum, est déjà ravi du déroulement de la semaine du tournoi au Club de golf Magna même si l’Omnium féminin CP de 2019 n’est pas encore officiellement en cours.

Mercredi, Applebaum et Mike Whan, le commissaire du circuit de la LPGA, s’entretenaient avec les médias et ils ont fait l’éloge des fervents de golf de la nation et des partenaires commerciaux du tournoi.

« C’est une semaine que nous attendions avec impatience, et depuis longtemps, » a déclaré Applebaum. « Depuis que Brooke (Henderson) a hissé le trophée de championne nationale l’an dernier, nous savions déjà que nous allions être présents dans un club de golf spectaculaire (cette année) et que nous aurions un taux de participation extraordinaire cette semaine. Je suis vraiment emballé de voir Brooke et nos 15 Canadiennes prendre part au tournoi en compagnie de 96 des 100 meilleures joueuses du circuit de la LPGA, » de poursuivre Applebaum. « Nous sommes très reconnaissants envers la LPGA d’avoir fait de cet événement une étape si importante de leur échéancier mondial. »

Whan, qui a participé au Pro-Am du championnat mercredi aux côtés d’Applebaum dans un groupe comprenant Maddie Szeryk, membre de la formation Jeune pro de Golf Canada, et de Jennifer Kupcho, gagnante du Championnat amateur féminin d’Augusta National, affirme que l’expérience qu’il vit cette semaine au Club de golf Magna pour l’Omnium féminin CP n’est rien de moins qu’extraordinaire.

« C’est un tournoi de niveau élite. Et ce l’est depuis longtemps, » a déclaré Whan à propos de l’Omnium féminin CP. « Je peux simplement vous dire que, lors du vol que j’ai emprunté avec certaines des compétitrices, le sentiment qui prévaut est différent. Les joueuses sont enthousiastes avant même d’arriver ici. C’est en grande partie car elles savent que Golf Canada fait si bien les choses, et ce qu’ils accomplissent ici et la façon dont ils traitent les joueuses, les cadets et les partisans est unique et se distingue (des autres tournois). Conséquemment, nous y retrouvons chaque année la crème de la crème. »

Selon Applebaum, le succès bœuf de cette semaine remonte à l’excellente relation qui règne entre Golf Canada et le Club de golf Magna, qui est situé à seulement 30 minutes au nord de Toronto.

Il qualifie l’entente avec le club de l’une des plus faciles depuis qu’il est en poste.

« C’est la collaboration la plus rapide, la plus efficace et la plus plaisante dont j’ai fait l’expérience depuis que j’ai été embauché pour ajouter un nouveau parcours à la rotation, » avoue Applebaum. « Magna est sur notre radar depuis toujours. »

Whan a déclaré avoir été impressionné par les installations du Club de golf Magna, par l’organisation du tournoi et par le Canadien Pacifique, en particulier.

« Je n’ai pas été aussi enthousiaste à l’idée de jouer dans un Pro-Am depuis longtemps, » a ajouté Whan. « C’est bien chouette d’être à Toronto (cette semaine), mais il y a 170 pays qui sont très attentifs à ce qui se passe ici. J’espère vraiment que les partisans vont créer le genre d’ambiance que d’être à Magna devrait créer. »

SHARP VEUT ÉPOUSER L’APPUI DES CANADIENS

Alena Sharp, qui est l’une des 15 Canadiennes à participer à l’Omnium féminin CP, sait qu’elle a une excellente occasion de bien jouer devant une foule canadienne des plus partisanes. Mais elle n’a rien de spécial à faire que cette foule lui manifeste sa fierté.

« J’étais toujours si nerveuse, » d’avouer Sharp à propos de ses premières participations à l’Omnium féminin CP. « Je voulais bien jouer coûte que coûte. C’est comme quand tu tentes de forcer les choses, mais que ça ne marche jamais à ton goût. Ces dernières années, après les Jeux olympiques (de 2016 à Rio), j’ai obtenu mon meilleur résultat en carrière et j’ai joué de manière honorable l’an dernier. Je me suis rendue compte que tout le monde est ici, qu’ils t’applaudissent, qu’ils te reconnaissent, qu’ils sont fiers de toi. Tu n’es pas obligée de les rendre fiers. Ils sont déjà fiers. »

Le meilleur résultat de Sharp en 2019 a été réalisé au Dow Great Lakes Bay Invitational, une épreuve par équipe où elle était jumelée à Brooke Henderson. La paire a terminé ex aequo au cinquième rang cette semaine-là et Sharp a déclaré que, bien que leur relation ait commencé en tant que mentor-élève, elle a évolué vers une belle amitié.

« Je ne suis pas timide lorsque vient le temps lui demander un conseil sur un coup particulier ou quoi que ce soit. Nous avons passé du bon temps à jouer en équipe. C’était vraiment ‘cool’ » dit-elle. « Toutes les quatre, incluant Sara et Brittany, sommes en très bons termes et nous passons de bons moments ensemble. C’est donc bien de pouvoir profiter de ça sur le circuit. »

Sharp, qui occupe actuellement le 50e rang de la course au CME Globe de 2019, prend le départ jeudi à 9 h 05. Son meilleur résultat en carrière a l’Omnium féminin CP remonte à 2016 Priddis Greens Golf and Country Club alors qu’elle avait terminé quatrième.

PLUSIEURS EX-CHAMPIONNES SONT DE RETOUR À L’OMNIUM FÉMININ CP

Huit ex-championnes de l’Omnium féminin CP seront au départ cette semaine au Club de golf Magna, avec en tête de lice la championne en titre Brooke Henderson.

La triple gagnante Lydia Ko (2012, 2013, 2015) est à la recherche d’un quatrième titre canadien, un record, et de sa première victoire de la saison. Parmi les autres championnes qui participent au tournoi, on retrouve Sung Hyun Park (2017), Ariya Jutanugarn (2016), So Yeon Ryu (2014), Suzann Pettersen (2009), Katherine Kirk (2008) et Cristie Kerr (2006).

Juli Inkster (qui a remporté la victoire en 1984) était parmi elles, mais a dû déclarer forfait mercredi en raison d’un mal de dos.

Cette année marque le 10e anniversaire de la victoire de Pettersen. Elle joue également pour la troisième fois seulement cette saison, puisqu’elle a donné naissance à son premier enfant en août 2018.

« Évidemment, le Canada a toujours été très bon pour moi en ce qui a trait à ma carrière de golfeuse et j’y ai connu beaucoup de succès, » a déclaré Pettersen au sujet de son retour. « Lorsque je m’interrogeais quant à la meilleure façon de me préparer pour la Coupe Solheim, jouer ici était un choix très évident, alors je suis heureuse d’y être. »

Henderson a également déclaré qu’il était toujours très spécial de défendre un titre.

Elle est devenue une experte en la matière et a fort bien joué lors d’événements dans lesquels elle a déjà connu du succès. Elle a remporté le même événement à deux reprises trois fois durant sa carrière.

« Réussir à gagner une seule fois sur le circuit de la LPGA, c’est vraiment cool. Revenir l’année suivante et défendre son titre est vraiment spécial et unique. Cela ne se produit pas très souvent sur de tels parcours, » a noté Henderson. « Je sentais que j’avais un bon plan de match et j’étais très confiante. Par contre, ce tournoi est disputé sur un nouveau parcours chaque année et c’est donc un peu différent cette semaine. Mais je crois que je peux puiser beaucoup d’énergie positive de ma performance de l’an dernier. »

LES CANADIENNES AU TABLEAU
Les 15 golfeuses canadiennes suivantes participeront à l’Omnium féminin CP de 2019 :

Céleste Dao *
Brooke Henderson
Lorie Kane
Maude-Aimee Leblanc
Michelle Liu *
Brittany Marchand
Megan Osland
Mary Parsons *
Alena Sharp
Maddie Szeryk
Anne-Catherine Tanguay
Valérie Tanguay
Brigitte Thibault *
Casey Ward
Emily Zhu *
*athlète amateur

La liste complète des participantes à l’Omnium féminin CP de 2019 est disponible ici.

GROUPES ET HORAIRE DE DÉPART — RONDES 1 ET 2
On peut consulter les groupes pour la première et pour la deuxième ronde de l’Omnium féminin CP de 2019 en cliquant ici.

Articles connexes