Connexion
MENU

Finalement un Grand Chelem et une semaine chargée au golf !

Par Mario Brisebois (Collaboration spéciale – Au19e.ca)

 

Après avoir joué 10 000 fois le Championnat de la PGA sur ordinateurs, les favoris sont…

Une semaine très «chaude» s’annonce au golf.

Place enfin à une étape du Grand Chelem avec la présentation, à huis clos bien sûr à compter de jeudi, du Championnat de la PGA presque trois mois plus tard que la date prévue sur le site TPC d’Harding Park, à San Francisco.

Une preuve que tout a changé, longtemps le dernier rendez-vous majeur de la planète au calendrier, le Championnat devient le premier.

À part quelques exceptions, notamment Francesco Molinari, Lee Westwood et Padraig  Harrington, tout le monde est là incluant Tiger Woods.

Comme ce n’est surtout pas le temps qui a manqué pour ce genre d’exercice avec la pandémie, la maison de pronostics sportifs Sportsline a déjà maintes et maintes fois joué le Championnat sur des ordinateurs.

Et cela pas dix, cent ou mille fois, mais à 10 000 occasions en impliquant tout ce qui existe comme données.

Vous serez intéressé de savoir qu’en date du 1er août Rory McIlroy (8-1) ressort favori numéro un pour l’emporter dimanche sur le parcours de 7 251 verges à normale 70.

Bryson DeChambeau (10-1) et Jon Rahm (11-1) suivent.

Sans surprise, Justin Thomas et Dustin Johnson (12-1 les deux) complètent le club des cinq premiers.

En quête d’un record solo de 83 victoires à la PGA et d’une 16e dans les majeurs, Tigre est coté à 18-1. En raison d’un corps très fragile à 44 ans, il  faut dire qu’il n’a disputé qu’un tournoi depuis février et 21 rondes au grand total depuis un an.

Si DeChambeau semble surclassé, le Grand Chelem s’avérant davantage et depuis toujours une affaire de nerfs solides bien avant les gros bras, Brooks Koepka est nettement trop négligé des experts à 14-1 alors qu’il tente de devenir le premier de l’histoire à être couronné trois ans de suite au jeu par coup.

Aussi blessé, Koepka ne vient-il pas de terminer deuxième à Memphis en fin de semaine?

Pour la suite, il faut savoir que si l’Open britannique est  annulé, celui des États-Unis a été déménagé en septembre à Winged Foot (New York) et le Tournoi des maîtres en novembre à Augusta.

Soyons positif!

Le brio de Joey ne suffit pas… et autres échos d’ici et d’ailleurs

 Lorsqu’on dit qu’il ne faut jamais lever le pied de l’accélérateur même dans les circuits «mini-tour» avec tout le talent qui existe au golf, parlez-en à Joey Savoie.

Malgré son 71, un sous la normale, dimanche, le porte-couleurs de Pinegrove a rétrogradé de quatre places pour sceller 7e au tournoi Hillcrest à la série Dakota Tour.

Après des cartes de 69 et 66 deux fois lors des trois premiers jours, Joey a bouclé avec une fiche très honorable de 18 en deçà de la normale pour un montant de 2 650$.

Malgré le brio durant la semaine, c’est six coups d’écart avec le vainqueur, l’Américain Brady Calkin, plus riche de 21 000$ suite à son moins 25.

Joey avait terminé 4e deux fois en juillet.

Mentionnons le deuxième rang de David Rose, de Vancouver.

Aussi sur les rangs, Hugo Bernard, de Laval-sur-le-Lac, a joué la normale 72 après 70 et deux 67 pour le 15e rang lui valant 1500$.

Joey et Hugo sont les deux membres d’Équipe Canada.

Chaud, dites-vous…

Parce que le plaisir du golf passe aussi par la température, on a été choyé en grand.

Météorologiste de Radio-Canada, Ève Christin mentionne que Montréal et la région ont connu leur deuxième mois de juillet le plus chaud avec une moyenne de 24,6 depuis qu’on enregistre les statistiques, ce qui remonte à 1871.

C’est un petit dixième de moins que le record en 1921.

Mike Weir recrue à 50 ans

Tel est le cas de Mike Weir, qui faisait ses débuts à la série des Champions, la semaine passée. En vertu de ses comptes de 70, 69 et 71 il a pris le 27e rang au Ally Challenge.

Sean Foley au golf féminin

Toujours dans les nouvelles canadiennes, Sean Foley devient le nouvel entraîneur de l’ex-numéro un Lydia Ko. Il a travaillé auparavant auprès de Tiger Woods et jusqu’à récemment avec Justin Rose.

Il faudra voir combien de temps cela va durer, Madame Ko étant reconnue pour aimer jouer à la chaise musicale avec son entourage immédiat.

Davis Love III tire la «plogue»

La carrière de Davis Love III à la télé aura été brève. Le gagnant de 21 tournois à la PGA et capitaine de la Coupe Ryder a quitté CBS cette fin de semaine pour revenir au jeu, cela dès jeudi au Championnat de la PGA qu’il a déjà remporté.

Disons-le, Love IIl est correct au p’tit écran, mais pas plus. À RDS, pas de problème! Michel Lacroix est là pour rester.

Jack pense que…

Plus grand golfeur de l’histoire et grand sage de son sport aussi, Jack Nicklaus déplore que trop de joueurs empochant trois ou quatre millions de dollars par année sans même gagner un tournoi ne sentent pas le besoin de travailler aussi fort que Tiger.

«À mon époque, je ne jouais jamais pour l’argent, mais pour être le meilleur!», tranche-t-il.

Le birdie de la semaine

Il va aux responsables des camps de jour dans les clubs de golf pour leurs mesures sanitaires avec zéro cas rapporté jusqu’à maintenant.

Aussi à surveiller…

Toujours au programme cette semaine, Brigitte Thibault, notre étoile en juillet, et Céleste Dao sont les deux invitées par la USGA à Woodmount, au Maryland, au Championnat des États-Unis qui commence lundi.

Aussi lundi, le golf au Québec couronne à Lachute ses titulaires 2020 chez les amateurs (femmes-hommes) et les juniors (filles).

Toujours lundi, les pros sont à Knowlton. Au nombre des inscrits, on retrouve les numéros un et deux canadiens, Pierre-Alexandre Bédard et Marc Étienne Bussières.

Après Adrien Bigras, au lancement du calendrier, Duke Doucet, natif des Cantons, y est invité par la PGA du Québec.

Articles connexes