Connexion
MENU

Fin de saison hâtive en PGA et tout un mois de juillet à Bromont

Par Mario Brisebois
Golf Château-Bromont

Voyons donc, pourquoi finir l’année aussitôt que le 25 août ? 

Vous laissez-vous pousser la barbe ? On pose la question parce qu’en cas d’un oubli, c’est déjà le début des éliminatoires de la Coupe Fed Ex avec le tournoi Northern Trust cette semaine et surtout maintenant la fin beaucoup plus hâtive du nouveau calendrier cette année.

Écourté de plus en plus d’année en année, 2019 finit aussitôt que le 25 août.

Je sais que 2020 va reprendre à la mi-septembre, mais on sait aussi que les grandes pointures ne sont pas ou très peu là.

J’en discutais cette semaine avec Daniel Pesant, notre plus international des pros qui est installé au Village à Royal West Palm, pour avoir le point de vue de la Floride.

On se demande sous les palmiers qui va vendre le golf.

On veut croire que c’est gros le football de la LNF, mais la PGA est beaucoup trop molle devant les diffuseurs.

Si le tennis refuse catégoriquement de toucher et ni même qu’on approche ses dates du US Open qui vont jusqu’en septembre et que le baseball maintient ses Séries mondiales jusqu’à tard en octobre, elle est quoi l’idée de la soumission au golf d’autant plus qu’on sait que la décision est prise pour la fausse raison monétaire et non le mieux-être du sport.

En passant, Tiger est des inscrits au New Jersey cette semaine et au Championnat BMW à Chicago (Medinah) la suivante.

Oui, je vais me raser cette semaine en contestation à la fin de l’année le 25 août, comme si cela faisait du sens.

Suite d’un bon mois de tournois pros à Bromont

Semaine occupée à Bromont qui recevait ses deuxième et troisième tournois chez les professionnels en un mois.

Après l’Invitation au Château Bromont au début juillet, c’était le début de la nouvelle série East Cost Pro Tour au Royal Bromont suivi du Pro-am au Vieux Village, trois parcours voisins ou presque.

Un amateur a remporté la palme au terme des deux jours au Royal.

Auteur de cartes de 65 et 66, le Torontois John Kim a eu le dessus devant Branson Ferrier, de Barrie, Ontario, en prolongation après que les deux aient terminé à neuf sous la normale.

Un Tahitien installé à Québec, Vaita Guillaume a suivi 3e au classement à moins sept.

Auteur d’une carte de 64 en conclusion, Kevin Fortin-Simard, a pris la cinquième place.

Ils étaient une soixantaine de concurrents ce qui est encourageant avec beaucoup de besogne pour faire connaître les activités.

Formule pour l’avenir

Un autre de la véritable pépinière de talent qu’est le club Pinegrove avec Rémi Bouchard à la barre, Vincent Blanchette a ravi la 1ère place du Pro-Am Vieux Village et la première bourse de 2000$.

Il a enregistré une performance de 66. C’est six de moins que la normale. Blanchette l’a emporté par un coup devant Pierre-Alexandre Bédard, de Cap Rouge, tandis que Branden Lacasse et Éric Laporte ont signé des cartes de 68.

Le tournoi organisé par le professionnel Marc Hurtubise a permis d’amasser près de 3000$ pour Opération Enfant-Soleil.

Au nombre des participants, Marc Girouard parle d’un succès de cette journée en bonne compagnie pour amasser des fonds pour une bonne cause.

« Voilà ce qui serait une façon de fonctionner à la PGA du Québec dans l’avenir »,  a-t-il déclaré.

Marc et le pro-organisateur Marc Hurtubise sont bien placés pour défendre l’idée auprès du directeur général Dominic Racine. Les deux sont membres du conseil d’administration.

 

 

Articles connexes