Connexion
MENU

Eun-Soo Jang prend la tête alors que la Corée creuse l’écart au Championnat mondial junior féminin

Par un temps idéal, l’équipe de la République de Corée a augmenté mercredi son avance lors de la deuxième ronde du  Championnat mondial junior féminin au The Marshes Golf Club d’Ottawa.

Eun-Soo Jang a été la tête d’affiche de la Corée en cette deuxième journée de la compétition. La golfeuse de 17 ans a réussi six oiselets et rendu une carte de 67, moins 5, ce qui la place en tête du classement individuel. Sa compatriote Shin Hye Kim, 18 ans, a obtenu un score de 70, moins 2. Quant à Hye-Jin Choi, 16 ans, la meneuse après la première ronde, elle a joué 71, moins 1, score qui n’a pas été porté au total de l’équipe, seuls les deux meilleurs étant retenus.

L’équipe coréenne totalise 279, moins 9, après 36 trous, ce qui lui donne une priorité de six coups sur le Danemark.

La Danoise Cecilie Bofill a d’ailleurs gagné des places en remettant une deuxième carte de 68, ce qui lui donne un total de 140 et la situe à un coup de la meneuse. Sa compatriote Puk Lyng Thomsen a quant à elle joué la normale 72, score qui a été porté au total de l’équipe.

Le trio suédois occupe la 3e place, à 287, suivi de la France à 288. Les États-Unis, tenants du titre, se retrouvent au 7e rang, à 15 coups de la Corée.

Alisha Lau (Richmond, C.-B.) est la meilleure Canadienne. La golfeuse de 15 ans, membre de la formation de développement d’Équipe Canada, a signé une deuxième carte de 74, plus 2, ce qui la place à égalité au 24e rang à plus 6.

En tant que pays hôte, le Canada a droit à deux équipes. Équipe Canada 2, formée de Lau, Euna Han (Coquitlam, C.-B) et Katherine Cham (Richmond, C.-B.) est en 12e place alors qu’Équipe Canada 1, composée de Grace St-Germain (Orléans, ON), Hannah Lee (Surrey, C.-B.) et Tiffany Kong (Vancouver, C.-B.), occupe le 14e rang.

Ann Carroll, entraîneuse-chef d’Équipe Canada, a déclaré que ses protégées avaient essayé de trop en faire. « Certaines d’entre elles ont connu un départ difficile et elles se sont mises à forcer la note. J’ai fait de mon mieux pour les remettre dans un état d’esprit où elles peuvent contrôler les événements. »

Carroll reste positive quant à l’expérience du Mondial junior dans son ensemble. « Participer à un tournoi international de cette envergure accélère leur apprentissage et leur donne confiance en leurs moyens. Même si elles n’ont pas joué à leur mieux, elles savent qu’elles sont capables de se mesurer à l’élite mondiale. »

On peut télécharger ici des photographies de la ronde. Veuillez créditer Darren Matte/GAO.

La troisième ronde du Championnat mondial junior féminin commencera demain jeudi à 8 h 00. Veuillez visiter www.mondialjuniorfeminin.com pour les résultats et les appariements.

Articles connexes