Connexion
MENU

Des tournois pour aider l’image de la PGA du Québec, Jocelyne toujours aussi populaire et plus…

Par Mario Brisebois (Collaboration spéciale – Au19e.ca)
Mario Brisebois et Jocelyne Bourassa (Golf Canada)

Il n’y aurait pas eu de tournois chez nos pros de la PGA du Québec que cela aurait  aussi été bien correct et encore plus compréhensible en cet été absolument pas comme les autres.

Après toutes les incertitudes lors du confinement, 1,5 million de parties jouées durant le premier mois se situe au delà des attentes même chez les plus optimistes.

C’est pour cette raison que j’aime bien mentionner qu’avec un tel départ-canon, tout le monde est déjà champion de toute façon.

Cela dit, Dominic Racine tenait à présenter un circuit ce qui se fera avec le support de TaylorMade et adidas ainsi que Cobra Puma tel qu’annoncé annoncé ces derniers jours.  Rien de comparable avec une précédente administration qui a mené l’organisation à l’abîme. On ne formera pas des candidats pour la PGA américaine, ce qui n’est pas la mission en passant.

«Mais les tournois sont bons pour le golf et nos professionnels», me racontait récemment Dominic, dont l’organisation approche les 400 membres.

Cela permet d’échanger sur le travail en plus de contribuer au renom et il explique.

«Lorsque Yohann Benson se retrouve dans les médias comme gagnant d’un événement avec un beau 65, il sert l’image de tous nos pros», spécifie-t-il.

Un premier rendez-vous aura lieu le 14 juillet à l’Épiphanie. Les autres présentations toutes d’une journée avec volets individuel et en équipe suivront à Knowlton et Drummondville les 3 et 31 août.

Le championnat provincial est prévu les 28 et 29 septembre à Montcalm.

«Et cela se déroulera dans le plus strict respect des règles sanitaires», assure Dominic Racine, aussi président de la Table de concertation de l’industrie.

Jocelyne a marqué le sport

Quarante-sept ans plus tard, sachez que Jocelyne Bourassa a toujours la très haute estime des Québécois.

La semaine dernière, Steve Turcotte, directeur des sports du Nouvelliste, m’a demandé une entrevue pour faire revivre la victoire de Jojo à La Canadienne, au Municipal de Montréal en 1973.

(NDLR: notre chroniqueur était le cadet de notre grande dame du golf).

Très bien mené par Steve, l’entretien a été repris en fin de semaine par La Presse.ca et autres quotidiens.

Vos commentaires et surtout votre appréciation envers Jocelyne se poursuivent encore. Ce n’est pas volé.

«Coup de théâtre!»

Tels étaient les premiers mots de l’article de La Tribune signé Sébastien Lajoie concernant le départ surprenant d’Yves Robillard à la barre du club Venise.

Le propriétaire Gilles Beaucage a fait l’annonce aux membres via communiqué vendredi dernier.

La séparation étonne puisqu’il s’agit du double emploi de directeur général de même que professionnel de ce 36 trous.

 Yves Robillard est une figure connue de la région. Il accomplissait du bon travail.

Un homme d’affaires dans le domaine de l’auto, Monsieur Beaucage prend les responsabilités de  la gestion.

428

Tel est le nombre de verges parcourues par Bryson DeChambeau en 2e journée du Championnat Travelers. Il faut dire qu’il a été aidé, la balle au tertre du 10e trou est tombée sur le sentier de voiturette motorisée pour gagner un bon cent verges.

Là n’est pas la fin du récit…

Malgré seulement 46 verges à franchir pour aller au fanion au 2e coup le long cogneur a néanmoins trouvé le moyen de commettre le bogey.

Fin d’une série

Détenteur de la plus longue séquence de quatre rondes complétées à la PGA, Colin Morikawa a vu celle-ci s’arrêter à 22 vendredi au Championnat Travelers en fin de semaine.

La précédente marque était celle de Tommy Fleetwood avec 33 avant de flancher au tournoi Arnold Palmer au début mars.

Un nom définitivement à retenir, Morikawa a tout le temps de se reprendre à seulement  23 ans.

Qui dit mieux?

Un quatuor avait le compas dans l’œil la semaine passée. Ils ont réussi trois trous d’un coup, dont deux de suite, et un albatros au Beach Club, de Victoria, en Australie, ce qui fait un peu loin pour aller vérifier sur place.

Birdie de la semaine

Il va à Richard Beaudry pour la nouvelle association Au19e.ca et la Presse Plus.

Mention spéciale

Qui d’autre que Mackenzie Hughes, le Canadien d’Hamilton, en vertu de ses cartes de 60, deux fois 68 et 67 avec des birdies à ses deux derniers trous pour mériter la 3e  place au Championnat Travelers.

C’est deux coups de plus que le vainqueur Dustin Johnson, mais le plus reluisant résultat du golf au Canada depuis la reprise.