Connexion
MENU

Ce que tout golfeur devrait savoir sur les simulateurs de golf 

Par John Gordon

Si vous regardez le golf à la télévision, vous avez sans doute déjà vu des joueurs sur le terrain de golf, frappant un coup et regardant ensuite ce qui semble être un iPad. Non, ils ne consultent pas leurs courriels et ne s’enquièrent pas de la réaction de leurs amis sur Facetime. Ils vérifient la trajectoire de leur coup, le taux de rotation, la vitesse à l’impact, l’angle de lancement, la distance totale, le facteur de frappe et bien plus encore sur ce qu’on appelle un moniteur de lancement.

Et, plus que probablement, ils ont un simulateur de golf complet à la maison.

Quelle est la différence ?

« La meilleure façon de décrire cela, c’est que le moniteur de lancement est le moteur et que le simulateur est la voiture entière, » explique Aaron Hardy de Foresight Sports Canada. Hardy est le distributeur canadien exclusif de Foresight, un produit utilisé par plus de 170 professionnels du PGA TOUR. TrackMan et SkyTrak sont d’autres produits populaires utilisés par les golfeurs et les instructeurs du monde entier, parmi d’autres marques réputées.

Alors qu’un moniteur est portable, un simulateur est une installation permanente ou semi-permanente qui peut comprendre tout ou une partie des éléments suivants : un moniteur, un filet ou un écran, un tapis de frappe, un ordinateur portable, un projecteur et, bien sûr, un espace intérieur approprié. Vous avez la possibilité de jouer virtuellement sur certains des parcours les plus célèbres du monde. Foresight propose même un logiciel canadien qui comprend le Glen Abbey Golf Club, l’Essex Golf and Country Club et le Cobble Beach Golf Links.

Avez-vous besoin d’un moniteur de lancement et/ou d’un simulateur ?

Oui, si vous êtes un golfeur sérieux, selon Harry Nodwell, directeur principal des tests de produits chez My Golf Spy, un évaluateur en ligne indépendant qui étudie et évalue tout ce qui touche au golf. « C’est un outil indispensable si vous voulez obtenir des renseignements pertinents et ajuster votre jeu tout au long de l’année. » Ce dernier point est particulièrement important pour les golfeurs coincés à l’intérieur pendant un hiver canadien. Et encore plus en temps de COVID-19.

Vous en voulez un ?

Les meilleurs ne sont pas bon marché. Par exemple, le moniteur de base GC2 de Foresight coûte au bas mot 6 500 dollars US, tandis que le produit haut de gamme GCQuad (ce que Nodwell appelle le « Saint Graal des moniteurs de lancement ») se détaille à partir de 11 000 dollars US. Comme mentionné, si vous voulez un simulateur complet à domicile, il faut au moins doubler ce montant.

Chris Nickel est le directeur du développement commercial de My Golf Spy. Il s’est autodiagnostiqué « accro au golf et à l’équipement ». Cela peut expliquer pourquoi il a un simulateur Foresight entièrement équipé dans son sous-sol. (Cela, ajouté au fait qu’il a sept filles et qu’il vit dans un Colorado enneigé). Il affirme que la décision est essentiellement une analyse coûts/bénéfices basée sur le résultat souhaité.

« Vous devez décider quelles sont vos priorités en fonction de vos désirs et de votre budget, » précise Nickel. « Quels sont les facteurs importants ? Voulez-vous juste quelque chose pour vous amuser avec votre famille et vos amis ou voulez-vous sérieusement comprendre comment devenir un meilleur golfeur ? »

Pour en avoir la preuve plus près de chez nous, il suffit de jeter un coup d’œil du côté de Tristan Mullally, entraîneur en chef des formations féminines Amateur et Jeune pro de Golf Canada. Il a récemment fait installer un simulateur Foresight dans son garage à Dundas, en Ontario. En tant qu’instructeur, il utilise les meilleurs moniteurs de lancement disponibles depuis plus de 15 ans pour obtenir toutes les infos et aider ses élèves à s’améliorer. Il affirme que cela a non seulement permis à ses élèves de s’améliorer, mais aussi que cela l’a aidé à devenir un meilleur instructeur. Mais son simulateur à domicile était plutôt un achat personnel pour qu’il puisse passer plus de temps de qualité avec ses deux enfants.

« Avec le confinement de la COVID, chaque golfeur veut un endroit pour s’entraîner et nous cherchons différentes activités à faire avec notre famille, » confie Mullally. « Pourquoi frapper aveuglément dans un filet quand on peut réellement jouer au golf sur un simulateur ? »

Mais ne désespérez pas si vous êtes un golfeur passionné avec un budget limité. Nodwell souligne que les tests de produits effectués par My Golf Spy ont démontré qu’il existe des options plus abordables — si vous êtes prêt à sacrifier un peu de précision et quelques données.

Disons que vous voulez tout, tout de suite et maintenant, pour ce qui est d’une installation complète de simulateur à domicile. Vous aurez besoin de suffisamment d’espace pour toutes les composantes et pour effectuer un élan complet. Hardy explique que son installation de base nécessite une surface de 2,3 mètres de large, 2,3 mètres de haut et 3,3 mètres de profondeur, alors que le simulateur traditionnel nécessite un espace d’au moins 3 mètres de large, 4 mètres de haut et 4 mètres de profondeur. Cela dit, Nickel, un gaillard de 1,80 m, ne peut pas frapper son « driver » dans son sous-sol dont la hauteur du plafond est de 2,50 m. « J’avais vraiment besoin d’un autre 40 cm de dégagement, » dit-il.

La compagnie de Hardy propose Sim-In-A-Box, un « simulateur de golf grandeur nature, dans un format compact et facile à assembler, livré directement chez vous. Selon Hardy, cette trousse peut être assemblée avec une clé Allen, quelques clés à molette et une deuxième paire de mains. Vous pouvez également, en fonction des restrictions imposées par la pandémie dans votre région, faire assembler un simulateur personnalisé par un professionnel à votre domicile ou dans votre garage.

Par exemple, Andy McWilliams, un ancien professionnel de golf écossais maintenant basé près d’Ottawa, a lancé les Golf Sim Gurus après avoir constaté une demande pour la vente, le service et l’installation de simulateurs. « Les choses ont vraiment décollé depuis que les gens ne peuvent plus sortir comme ils le pouvaient avant la COVID, » dit-il. « De plus, c’est un long hiver, surtout si vous ne pouvez pas partir dans le sud cette année. » En plus des installations permanentes, McWilliams voit un potentiel dans la location et l’installation de simulateurs sur une base saisonnière pour des terrains de golf, des points de vente au détail et même des propriétaires de maisons.

Les affaires ont également augmenté pour Hardy en raison de la pandémie, mais c’est une épée à double tranchant. « La demande a augmenté, mais, en raison des restrictions, nous ne pouvons pas aller dans les résidences pour faire des installations sur mesure. Nous sommes comme les gars de piscine : les gens sont bloqués à la maison et ont besoin de quelque chose à faire pour rester actifs, quelque chose pour se divertir et pour divertir leur famille. » Il compare le prix d’un simulateur de maison à celui de quelques vacances en famille et c’est beaucoup plus permanent que les souvenirs.

« Je reçois un appel presque tous les jours de quelqu’un qui a acheté un de nos simulateurs, » dit Hardy. « Ils disent que c’est presque comme une thérapie. Une personne m’a dit : ‘Je n’aurais jamais pu m’en sortir (COVID) sans mon simulateur de golf’. »

Cliquez ici pour en savoir plus sur Foresight Sports Canada.

Articles connexes