Connexion
MENU

Brooke Henderson en tête après trois rondes à l’Omnium canadien féminin

Par La Presse Canadienne
Brooke Henderson (Bernard Brault/ Golf Canada)

REGINA – La Canadienne Brooke M. Henderson se sent plus à l’aise dans son jeu lorsqu’elle se retrouve au sommet du classement.

Une très bonne troisième ronde l’a laissée dans cette position alors qu’elle voudra écrire l’histoire à l’Omnium canadien féminin.

Henderson a inscrit un score de 70 (moins-2), samedi, pour prendre les commandes à moins-14, un coup de mieux que la Japonaise Nasa Hataoka (69) et l’Américaine Angel Yin (71).

« C’est beaucoup plus plaisant d’être au sommet et j’ai l’impression que je peux me nourrir de la foule un peu, a indiqué Henderson. C’est vraiment excitant et j’ai le sentiment que quand j’ai une énorme confiance en mon jeu, c’est à ce moment que je réussis beaucoup d’oiselets et que je joue mieux. »

Après deux rondes consécutives de 66, Henderson devait composer avec les bourrasques sévissant sur le parcours du club de golf Wascana.

Ses coups de départ ont été impressionnants, mais son jeu court a parfois été inconstant. Henderson a toutefois trouvé le moyen de réussir plusieurs gros coups roulés et elle a passé la majorité de l’après-midi seule en tête. Elle s’est détachée de ses rivales grâce

à trois oiselets consécutifs sur le neuf de retour, avant de commettre un boguey au 17e trou.

Dimanche, Henderson tentera de devenir la première Canadienne depuis Jocelyne Bourassa à remporter le championnat national. Bourassa s’est imposée en 1973 à Montréal.

La championne en titre et no 1 mondiale Sung Hyun Park, de la Corée du Sud, a également remis une carte de 70 et elle se retrouve seule au quatrième rang à moins-12.

Le parcours d’une distance de 6675 verges sied bien au style de Henderson. Elle est une des meilleures cogneuses du circuit de la LPGA et elle n’a pas peur de tout donner sur les tertres. Si la Canadienne peut attaquer les normales-5 et être constante sur les verts, elle a de bonnes chances de gagner ce tournoi.

« Je joue assurément mieux quand je suis agressive, a-t-elle affirmé. Je joue intelligemment, mais avec agressivité et quand je pourchasse les oiselets, c’est là que je joue à mon mieux. Mais ça dépend des conditions. »

Henderson a commencé la journée à un coup d’Amy Yang, mais la Sud-Coréenne a commis des bogueys à ses deux premiers trous pour offrir le premier rang à la Canadienne.

Henderson a commencé sa ronde avec quatre normales consécutives, puis a envoyé son coup de départ dans l’herbe longue au cinquième trou, une normale-4, ce qui a mené à un boguey. Elle l’a effacé au trou suivant avec un roulé de 12 pieds pour un oiselet.

Originaire de Smiths Falls, en Ontario, Henderson a ensuite inscrit des oiselets aux 12e et 13e trous, avant de rater de peu un aigle au 14e. Son approche coupée à partir de l’herbe longue a frappé l’arrière de la coupe avant de rebondir un peu plus loin pour un oiselet facile.

La Canadienne était dans une position difficile au 16e fanion, mais elle s’est bien ressaisie. Dans la fosse de sable, elle a réussi un coup d’approche près du trou, mais elle a sauvé la normale.

Alena Sharp, de Hamilton, et Anne-Catherine Tanguay, de Québec, ont joué des rondes de 70 et accusent neuf coups de retard, à égalité au 29e rang à moins-5.

Âgée de 20 ans, Henderson a une victoire à son palmarès cette saison et six au cours de sa carrière sur le circuit de la LPGA. Son meilleur résultat à l’Omnium canadien est une égalité en 12e position acquise l’an dernier à Ottawa.

« Elle est déterminée et agressive, a mentionné Sharp à propos de Henderson. Je crois que c’est énorme de la voir dans cette position, surtout en raison du vent. »

Articles connexes