Connexion
MENU

Brooke (75) ne s’est pas aidée dans la circulation olympique

Brooke Henderson ((Scott Halleran/Getty Images)

Il existait peu de différence vendredi vers 16 h entre le boulevard Métropolitain, le pont Champlain, l’échangeur Turcot et autres points très chauds de la circulation à Montréal en reconstruction de même que le classement à Rio avec une journée à compléter.

Les deux étaient congestionnés au maximum.

Elles sont rien de moins que sept compétitrices à six coups au moins de la première médaille d’or, laquelle sera décernée samedi pour la première fois depuis Paris en 1900.

Une très sérieuse candidate au podium pour le Canada en ce dernier week-end des Jeux, Brooke Henderson est dans l’embarras.

Suite à son 75 vendredi si loin de son électrisant 64 de la veille, la surdouée de 18 ans a échappé sa 3e place à -8 pour chuter 8e à -4 avec six autres golfeuses.

L’espoir de Smiths Falls, Ont., n’a pas aidé son sort. Contrainte de jouer du golf de récupération, elle a trop forcé et multiplié les erreurs en toute fin.

Un double bogey au 16e trou, une courte normale quatre, a été cruel d’autant plus que Brooke avait terminé -5 sur les six derniers trous vingt-quatre heures auparavant.

Le premier neuf avait été particulièrement instable avec deux oiselets gaspillés par quatre bogeys.

Ses écarts sont maintenant de sept coups pour l’or et de cinq pour l’argent ainsi que le bronze avec l’égalité provisoire.

LYDIA KO COMME MODÈLE

Tout change très vite cette semaine à Rio.

On a vu la numéro 1 planétaire Lydia Ko, de la Nouvelle-Zélande, bondir de la 22e à 2e avec son 65 marqué par son étourdissant 29 au premier neuf.

Quatre fois victorieuse à la LPGA depuis le début calendrier, cet autre très jeune talent a ébahi le public en enregistrant un trou d’un coup.

Curieusement, le trou d’un coup au 8e réussi à l’aide d’un fer numéro sept pour franchir la distance de 140 verges s’avérait son premier en carrière.

Une remontée à la Lydia Ko samedi devient incontournable pour Brooke.

INBEE PARK RELANCE LA COURSE

Les filles doivent un fier merci à la Coréenne Inbee Park.

Auteure de deux cartes consécutives de 66, l’ex-numéro un semblait encore repartie pour la gloire en affichant -3 après les premiers trous vendredi.

La machine à birdies a connu une panne. Celle qui a manqué une partie de l’année en raison d’une blessure à un pouce a finalement dû se contenter de 70 avec un bogey au 18e pour un combiné de -11 et deux coups d’avance dans la course pour la décoration d’or.

Outre Ko, qui est un autre talent de précocité à 19 ans dont le 65 est le plus bas compte du jour, l’Américaine Gerina Piller occupe la 2e position aussi à -9 en vertu de son 68.

La Chinoise Shanshan Feng se situe 4e à -8 après son effort de 69.

Dans la catégorie des déceptions avec Brooke, il faut ajouter Stacy Lewis. L’Américaine n’a pu faire mieux que 76 vendredi au lendemain de son brûlant 63 pour chuter de 2e à 8e ex aequo avec Brooke.

Toujours au chapitre des malheurs, Ariya Jutanugarn, en tête du premier tour mercredi avec 65 et toujours parmi les meneuses à mi-chemin en enchaînant avec 71, a dû se retirer vendredi.

La Thaïlandaise, une des principales favorites ayant gagné l’Omnium britannique, avait commis trois, bogeys, deux doubles et trois triples au moment de quitter le terrain avec un genou absolument mal en point.

Articles connexes