Connexion
MENU

Brigitte Thibault remporte le Championnat Western

Par Mario Brisebois (Collaboration spéciale – Au19e.ca)

Même une victoire par dix coups ou plus à la PGA ne suffirait pas à déloger Brigitte Thibault en vedette dans le billet de la semaine en s’adjugeant la finale et donc le Championnat Western, un des plus prestigieux rendez-vous dans les rangs amateurs aux États-Unis, dont c’était le 120e anniversaire de présentation.

Pour vous donner une idée de l’ampleur de la réalisation de la golfeuse du club Rosemère et membre d’Équipe Canada âgée de 21 ans, Cristie Kerr, Stacy Lewis, Brittany Lang et Ariya Jutanugarn sont toutes d’ex-titulaires devenues numéro un à la LPGA ou gagnante.

Bonne au jeu et forte dans la tête

Brigitte mérité des félicitations pour sa détermination.

Le compte de 4 et 3 en finale devant la Californienne Jackie Lucena, samedi, à Prestwick, en Illinois, est méritoire et aussi quelque part trompeur.

Qualifiée 21e, l’étudiante de Fresno State à la NCAA a su très bien gérer les situation à son avantage.

Auparavant gymnaste avant que la multiplication des blessures aux poignets et aux genoux ne la dirige vers le golf, sachez qu’elle n’a pas fini avec les pirouettes comme lors de la ronde des quarts dans un match à éviter pour les cardiaques avec rien de moins que cinq changements de meneuse avant d’en finir au 21e trou.

«Je ne trouvais pas mon élan. Je frappais partout. J’ai dû me fier au putter», a-t-elle déclaré à la fin du marathon.

En entrevue à Michel Lacroix, à RDS, Brigitte a admis avoir eu une semaine «en montagnes russes».

Trouver une façon de gagner lors des moins bons jours distingue les champions.

Sans surtout vouloir lui mettre davantage de pression, même si elle a montré qu’elle sait quoi faire, il faut garder Brigitte Thibault à l’œil. À compter du 3 août elle sera au club Woodmount, au Maryland, en compagnie Céleste Dao, pour participer au championnat des États-Unis.

Elle y devient une des favorites tout comme au championnat britannique, selon que son université reprenne ou pas.

À surveiller…

Avec ce succès, Brigitte va éclipser cette semaine son meilleur classement mondial, qui a été de 111e au monde.

Golf Canada

Brigitte devient la deuxième Canadienne à remporter le Western après Maddie Szeryk, sa coéquipière à Équipe Canada, en 2017, depuis passée dans les rangs professionnels, ce qui explique l’importance d’adhérer à Golf Canada afin de financer les programmes nationaux de développement de talent qui fonctionnent très bien comme on vient d’en être encore témoin.