Connexion
MENU

Bill Clinton au golf pendant ses vacances à North Hatley

Par Mario Brisebois (Collaboration spéciale – Au19e.ca)
(Denis Poroy/Getty Images)

Évidemment que le golf est au programme de Bill Clinton en vacances au Manoir Hovey, à North Hatley avec Hillary, sa fille Chelsea, le mari de celle-ci et les deux petits enfants.

La photo prise lors de l’arrivée du clan à l’aéroport de Sherbrooke ne ment pas. Le premier bagage descendu de l’appareil était le sac de golf – un truc qui se porte à l’épaule, bien avant les valises bien sûr.

À époque que la sécurité n’était pas ce qu’elle est devenue aujourd’hui, j’ai suivi le Président Clinton jouer au golf au Québec, plus précisément à Tremblant, qui recevait un sommet Canada-USA. Comme cela nous arrive, lui et Jean Chrétien attendaient en fin de journée pour un petit neuf avant le souper.

Il frappe une solide balle. Dieu merci, il ne conduit pas sa voiture motorisée comme Donald Trump.

En passant, que Roland Ménard, chef exécutif du Manoir Hovey, est golfeur et membre au très sympathique neuf trous d’Hatley de l’autre côté de l’Auberge et du lac où Louis Grenier est toujours à la barre.

Comme on ne sera pas très loin, on vous tient au courant de la suite…

CE SERA TÔT EN JUILLET POUR FINIR L’ANNÉE DES GRANDS CHELEMS ET AUTRES NOUVELLES OU PROPOS

Pas sûr du tout que la décision de déménager le championnat de la PGA au mois de mai en 2019 après avoir été disputé à la mi-août depuis 1969 soit la meilleure.

Finir l’année des grands chelems la troisième semaine de juillet avec l’Omnium britannique me semble trop tôt surtout qu’il est archi-connu que les étoiles de nos jours canalisent leurs participations autour des majeurs.

L’idée du commissaire Jay Monahan est de bonifier les éliminatoires et compléter la Coupe Fed avant le football américain pour garder les lucratifs revenus des droits de la télé, mais remodeler la façon de faire ne se fera pas sans heurts auprès de certains partenaires.

Le calendrier n’est pas un élastique et des rendez-vous sont à risques.

SAVIEZ-VOUS QUE?

Dans les lectures en retard, j’apprends que Bob Vokey, le créateur des cocheurs du même nom né à Montréal (Verdun), a vendu 11 millions de ses bâtons.

Avant Tiger et compagnie, son premier client a été Andy Bean en 1977.

Maintenant installé en Californie, le concepteur a eu un été chaud ayant été intronisé aux Panthéons du Québec et du Canada.

À SURVEILLER ICI…

Selon ce qu’écrit Jean-Nicolas Patoine dans le Soleil, le circuit Mackenzie-PGA TOUR Canada manifesterait un intérêt pour l’organisation d’un tournoi à Québec. Le club Cap Rouge est identité comme site potentiel.

OTTAWA TRÈS OCCUPÉ

Cette semaine, le Mackenzie Tour s’arrête à Ottawa, plus précisément au club Hylands.

Un gros mois d’août attend la région avec l’Omnium féminin CP du Canada avec Brooke Henderson, lequel suivra à compter du 24.

DES CHANGEMENTS À VENIR

Après la 2e mondiale Lexi Thompson, la Suédoise Ana Nordqvist s’avère la joueuse la mieux classée avec sa 13e position à la rencontre Europe-USA à la Coupe Solheim, cette semaine ce qui indique encore une fois la gigantesque place qu’occupent les Asiatiques sur la scène féminine.

À quand une coupe modifiée Asie contre le reste du monde, ce qui susciterait bien davantage d’intérêt?

AYOYE!

C’est rien de moins qu’une fiche de 52 « bombes » de 300 verges et plus que Rory McIlroy a claquées au championnat Bridgestone, à Firestone, au début du mois.

Plutôt que de prendre deux ans pour abolir la pénalité d’un coup pour une balle qui bouge d’un brin de gazon, le golf devrait s’attaquer au contrôle de l’équipement.

De fait, les autorités doivent réfléchir dès maintenant à l’urgence de légiférer avant que la technologie ne rende encore plus obsolètes nos parcours, ce qui est déjà entrepris par Rory et compagnie.

BON SÉJOUR, MONSIEUR PESANT

Un formidable ambassadeur du golf québécois à l’étranger, Daniel Pesant est présentement en vacances dans les Cantons de l’Est en compagnie de son épouse.

Cet ancien champion provincial chez les juniors a une remarquable carrière ayant été pro en titre ou/et directeur de golf à des endroits aussi réputés que Saint-Nom-la-Bretêche, la Casa du Campa, Boca West, Doral et autres endroits de très haut niveau pour faire rayonner comme personne dans son domaine le golf d’ici.

Il faudra penser à faire une place au Panthéon à celui devenu une référence immense dans la gestion du golf.

Daniel est toujours actif bien sûr. Il est pro et co-proprio du club The Village de Royal Palm Beach, un carrefour pour nos golfeurs-snowbirds.

Il profite de son passage pour aller saluer et jouer avec ses amis-pros québécois qui s’installent chez lui l’hiver.

Heureux séjour chez-nous, Monsieur Pesant.

COMME CAREY…

À l’exemple de Carey Price qui multiplie ce genre d’honneur devant le filet du Canadien, nos juniors Céleste Dao et Christopher Vandette partagent la première étoile au golf une quatrième semaine en vertu de leur médaille d’or respective aux Jeux du Canada à Winnipeg.

Une mention très spéciale aux équipes du Québec aux Jeux canadiens et au championnat interprovincial.

C’EST PARTI…

Il s’agit ici des promotions à un nombre grandissant d’endroits, où on devient membre à compter de maintenant ou le 1er septembre pour le reste de la saison à condition d’acheter immédiatement son abonnement de l’an prochain.

HISTOIRE DE BIRDIES AVEC L’AS DE LA CAMÉRA ROGER LAUZON

Un pionnier de l’implantation qui a joué un rôle essentiel dans le programme des entraîneurs au golf québécois et photographe-ornitologue, Roger Lauzon mérite véritablement qu’on fasse le détour par son compte Facebook pour voir ses œuvres captées en pleine nature.

Rencontré au tournoi de tennis de la Coupe Rogers parce qu’il faut savoir que Roger est aussi photographe sportif en plus d’être un artiste de la caméra, il a eu cette superbe réponse à savoir quel est le plus grand défi : réussir un birdie au golf où capter un oiseau à la lentille.

« Contrairement aux golfeurs, les oiseaux dans la nature ne chialent jamais, eux! », répond-il en faisant un clin d’œil.

Touché!

Articles connexes