Connexion
MENU

Beaucoup d’action déjà… et en perspective pour nos athlètes !

Par Mario Brisebois
Maude-Aimée LeBlanc (Symetra Tour)

Le point sur la semaine de nos talents à l’extérieur du Québec

Notre résumé hebdomadaire qui a joué et fait quoi pour vous assurez des résultats de notre élite, on commence avec Maude-Aimée LeBlanc et Joey Savoie.

 

En vertu de ses pointages de 69, 72 et 69, Maude-Aimée a pris la 14e place à la Classique Donald Ross, le célèbre architecte de parcours, à French Lick, en Indiana. Un combiné de trois sous la normale a valu à la golfeuse de Windsor son troisième meilleur résultat de l’année pour encaisser 3185$.

Au circuit Mackenzie PGA Tour Canada, Joey Savoie a joué 66, 69, 70 et 71 pour prendre la 29e place au tournoi ontarien d’Osprey Valley malgré sa fiche de moins douze ce qui dit tout du calibre élevé.

Membre d’Équipe Canada et porte-couleurs du club Pinegrove, Joey n’a pas droit aux bourses étant amateur, le golf étant un rare sport qui fonctionne avec des distinctions avec les pros.

Pour renchérir avec le niveau au circuit canadien, Hugo Bernard, à la fois membre d’Équipe Canada et de Laval-sur-Lac, a manqué la fin de semaine par un coup malgré ses scores 70 pour un total de moins quatre qui n’a pourtant rien de gênant.

Mentionnons la victoire du Français Paul Barjon à moins 25, donc trois coups devant l’Ontarien Taylor Pendrith.


Joey Savoie, flanqué de ses talentueuses coéquipières d’Équipe Canada, Brigitte Thibault et Anne-Catherine Tanguay
lors de la récente Journée des médias tenue par Golf Canada pour présenter la formation.

D’autres résultats aux USA

En plus de l’Invitation Bromont et la Coupe Hélène Desmarais, nos joueuses ont été aussi très actives la semaine dernière aux États-Unis à l’instar de Maude-Aimée LeBlanc.

Au Championnat junior féminin de la PGA américaine à Hartford, Céleste Dao, du club Summerlea, a signé des cartes de 74, 65, 71 et 68 pour la 24e place avec un cumulatif de moins deux à cette compétition internationale.

Au tournoi Marathon-LPGA à Sylviana, en Ohio, Anne-Catherine Tanguay, de Québec, a inscrit 71 et 74 pour être écartée de la fin de semaine par trois coups.


Étienne Brault a fait ses débuts à l’Omnium canadien RBC ce printemps

L’été magique de Brault se poursuit

À Rochester, dans l’État de New York, Étienne Brault a mérité sa sélection au Championnat amateur des États-Unis avec brio. Ses comptes de 66 et 68 lui ont valu le deuxième échelon.


Bernard Vaillancourt, DG du Club de golf de L’Épiphanie, lors d’un récent entretien avec notre collegue de MonGolf.ca ,
Daniel Caza a l’emission le 19e sur les ondes de RDS.

Cobra-Puma et les pros

Dans les événements au calendrier cette semaine, la PGA du Québec tient lundi le Championnat Cobra-Puma à L’Épiphanie. Le gagnant obtiendra son laissez-passer à l’étape montréalaise du circuit Mackenzie PGA Tour Canada.

Pinegrove toujours champion des interclubs, groupe un

Encore une fois cette année, Pinegrove reste le club numéro un de Montréal et des régions avoisinantes.

Tel est le résultat des toujours populaires et très suivies rencontres interclubs présentées dimanche.

L’équipe de Pinegrove a eu le dessus 40-37 dans la division 1 devant leurs hôtes de Laval-sur-le-Lac, ce qui ajoute à la réussite la victoire n’étant pas une évidence sur un autres parcours que le sien.

Selon les chiffres compilés par Golf Montréal, quinze des 18 catégories ont été   couronnées sur leur terrain, l’an dernier.

Le Royal Montréal a pris la 3e place avec 30 points.

Kanawaki a fermé la marche avec dix points et sera rétrogradé au groupe deux l’an prochain et donc remplacé par les gagnants de celui-ci.

Comme il n’est pas évident réunir les pointages en provenance de 18 différents endroits, on laisse le temps aux gens de Golf Montréal avec Denis Loiselle à la barre (il est aussi présent de Golf Québec) afin d’officialiser les points partout et on revient cette semaine avec le tableau d’honneur.


Étienne Papineau de Pinegrove, alors qu’il portait les couleurs d’Équipe Canada en 2015

Une force

Pinegrove était privé cette année de son joueur numéro un Joey Savoie invité au circuit Mackenzie PGA Tour Canada non loin de Toronto. Il y a fait les quatre jours pour finir très bon 30e, mais d’autre se sont levés en pareilles circonstances.

Nommons Étienne Brault, Étienne Papineau et Raphaël Lapierre-Messier, classés dans l’ordre un, deux et trois, qui ont amassé chacun leur maximum de six points. Il en va de même pour Émile Ménard.

Pinegrove, qui était représenté par Rémi Bouchard et Stéphane Dubé, respectivement professionnel en titre et directeur général ayant fait le déplacement, se situe parmi les grandes équipes.

Ex-président de Golf Québec et toujours officiel, André Burgoyne a fait le calcul et le total d’index de leurs dix joueurs donnait 5,1.

En 2020, les matchs du groupe un et donc de championnat retourneront à Pinegrove.

 

Articles connexes