Connexion
MENU

9 choses à savoir au sujet du nouveau Système universel de handicap

Par Golf Canada

L’idée de concevoir un système unique de handicap est venue de l’USGA et du R&A qui l’ont mis au point à partir des modèles utilisés par les six autorités du handicap existantes. Voici neuf bonnes choses à savoir à propos de ce nouveau système qui entrera en vigueur le 1er janvier 2020 :

  1. LE SYSTÈME UNIVERSEL DE HANDICAP (WHS) SOUTIENT LE GOLF À L’ÉCHELLE MONDIALE

Le golf profite déjà d’un code unique pour les règles du jeu, pour la règlementation sur l’équipement et pour les règles gouvernant le statut d’amateur, le tout sous l’autorité de l’USGA et du R&A. Pourtant, il y a six systèmes de handicap utilisés à travers le monde. Chacun de ces systèmes est bien établi et assure une grande équité à l’échelle locale, mais génère des résultats quelque peu différents. Le WHS va uniformiser les pratiques de ces six systèmes dans le but de :

  • Permettre aux golfeurs d’habiletés différentes de compétitionner sur une base équitable, quelle que soit la formule de jeu ou le parcours choisi,
  • Créer un système facile à comprendre et à utiliser sans pour autant sacrifier sa précision, et
  • Répondre aux besoins et aux attentes des golfeurs, des clubs et des associations de golf du monde entier avec un système qui peut s’adapter à toutes les cultures. Grâce à l’implication et à la collaboration des autorités du handicap existantes et autres associations nationales, il a été convenu de fondre les différents systèmes en un seul et de créer ainsi un quatrième code de règles pour soutenir le golf à l’échelle mondiale. De plus, ce projet a permis aux autorités existantes de se concerter et de partager leurs meilleures pratiques pour établir un système moderne et pertinent pour la façon dont le golf se joue aujourd’hui. Le WHS va réunir à la fois les Règles sur le handicap et le Système d’évaluation des parcours (anciennement les Systèmes d’évaluation de parcours et Slope de l’USGA).
  1. LE SYSTÈME UNIVERSEL DE HANDICAP COMPORTE DE NOMBREUX AVANTAGES.

Alors que le monde d’aujourd’hui rétrécit et que les rencontres internationales sont plus fréquentes (à preuve le golf réintégré aux Olympiques en 2016), nous croyons que le développement d’un système unique de handicap viendra faciliter la gestion des événements internationaux et, par le fait même, aider les associations nationales à mieux concentrer leurs efforts sur le développement et les stratégies pour augmenter la participation. Cela pourrait aussi fournir l’occasion de traiter des données dépersonnalisées sur le golf pour mieux évaluer la santé du sport.

  1. LES REGISTRES DE SCORES EXISTANTS SONT CONSERVÉS.

Les registres de scores existants seront conservés et utilisés dans la mesure du possible pour calculer un handicap selon le nouveau système. Les handicaps de la plupart de joueurs changeront très peu puisqu’ils seront générés à partir de systèmes assez similaires au WHS. Cela dépendra cependant d’un nombre de facteurs – y compris le nombre de scores disponibles pour le calcul du handicap. On encourage les associations nationales à informer leurs clubs et golfeurs que plus il y aura de scores dans leur registre au moment de la transition, moins l’impact sur le handicap sera important.

  1. LE SYSTÈME EST FAIT POUR TOUTES LES CULTURES.

L’intention n’est pas d’imposer des changements sur la façon dont le golf se joue dans le monde et d’éliminer les différences. La diversité culturelle qui existe dans notre sport, y compris les formules de jeu utilisées et le niveau de compétitivité, font partie de sa popularité mondiale. La collaboration avec les associations nationales permet d’accommoder toutes ces différences culturelles grâce à un système universel.

  1. LES SIX AUTORITÉS DU HANDICAP APPUIENT TOTALEMENT LE NOUVEAU SYSTÈME.

Une série de sessions d’information ont été tenues partout dans le monde en 2015 pour rejoindre le plus grand nombre d’associations nationales possible. La réponse fut très positive. Il est important aussi de mentionner que le développement du WHS est le fruit d’un effort  de collaboration et que toutes les autorités du handicap et associations nationales sont activement impliquées dans le processus et appuient entièrement l’initiative. Chacune des six autorités compétentes a procédé récemment à son propre processus d’approbation interne et ont été à même de confirmer leur soutien au nouveau système. Alors que l’USGA et le R&A auront la tâche de superviser le WHS, la gestion régulière des handicaps sera sous la responsabilité des autorités existantes et des associations nationales.

  1. LES COMMENTAIRES DES GOLFEURS ONT AIDÉ À FAÇONNER LA NOUVELLE STRUCTURE.

Nous avons sollicité les opinons des golfeurs et des administrateurs de clubs de partout au monde par le biais d’un sondage en ligne et nous avons reçu 52 000 réponses. Nous avons aussi tenu des groupes de discussion dans cinq grands marchés de l’Europe, des États-Unis et de l’Amérique du Sud. La réaction a été très positive, 76% des gens sont en faveur, 22% encore indécis et seulement 2% s’y opposent.

  1. LE WHS ENTRE EN VIGUEUR LE 1ER JANVIER 2020.

Nous prévoyons rendre le WHS accessible aux associations nationales pour qu’il soit fonctionnel en janvier 2020, après une longue série de tests, de diffusion d’information, de promotion et de formation.

  1. PLUS DE GENS SERONT ENCOURAGÉS À S’INITIER AU GOLF.

De plus amples détails vous seront fournis au cours de prochains mois. Cependant, nous voulons insister sur le fait que le système se veut le plus accessible et le plus inclusif possible, tout en continuant d’être portable, précis et cohérent. Par exemple, les golfeurs pourront avoir un handicap après avoir inscrit un minimum de scores – aussi peu que trois 18-trous, six 9-trous ou toute combinaison des deux pour 54 trous. Les handicaps n’expirent pas suite à une période d’inactivité et le maximum est fixé à 54, sans égard au sexe de la personne. L’objectif est de favoriser la participation au jeu et de mieux accueillir les débutants pour qu’ils s’intègrent facilement à la communauté golfique. Même si le WHS a pour but d’encourager les golfeurs à mesurer et à suivre leurs performances, il doit aussi favoriser le plaisir des adeptes. Il sera important pour les clubs de bien informer les nouveaux membres qui ont un handicap élevé qu’il est possible de ramasser leur balle lorsqu’ils ont atteint le score maximum sur un trou et ainsi assurer un meilleur rythme du jeu.

  1. LES ASSOCIATIONS NATIONALES ONT LE MANDAT DE BIEN RENSEIGNER LA COMMUNAUTÉ GOLFIQUE.

Le programme d’initiation au nouveau système commence en janvier 2019. Nous avons déjà développé une stratégie de formation à l’échelle de la planète pour appuyer la mise en œuvre et les opérations en cours. Les associations nationales vont continuer à informer leurs membres de tous les développements.

Articles connexes