Connexion
MENU

Une simple question de temps pour Brooke

(Bernard Brault/ Golf Canada)

Avec toutes les très sincères félicitations qui lui reviennent, la nouvelle championne Sung Hyun Park sait très bien et comprend encore mieux qu’elle n’était pas la favorite sentimentale pour remporter l’Omnium féminin Canadien Pacifique.

C’est tout Ottawa et le Canada qui tiraient ensemble dimanche après-midi dans la même direction pour Brooke Henderson.

En tête de liste, inscrivez Jocelyne Bourassa, qui a foutu pendant quatre jours à la télé incluant les pubs afin de s’assurer de ne rien rater. Personne plus que notre grande dame aurait souhaité que Brooke partage avec elle la distinction d’être la seule Canadienne à avoir gagné un titre national depuis sa réalisation en 1973 au club Municipal de Montréal.

Lors du 50e anniversaire de l’Ordre du Canada à Rideau Hall samedi, c’est Brooke qui a fait la fête le matin pas très loin au club Ottawa Hunt.

Son électrisant 63 l’a littéralement propulsée de la 59e et dernière place, à neuf coups de recul, à un retour dans la course des grands honneurs au 6e rang, à trois petits coups en 18 trous.

Du grand golf et encore plus du grand théâtre, écrivait-on.

La conclusion a été moins heureuse considérant les attentes, mais attention.

Vrai qu’on en joue pas 63 tous les jours ce que ne faisait pas non plus Tiger au plus « fou » de son art, mais plus vrai encore on ne se place jamais dans des conditions gagnantes en devant faire du golf de rattrapage avec des bogeys aux 1er et 6e trous et en devant patienter au 12e pour son premier oiselet.

Plutôt que baisser les bras, Brooke s’est « battue ». Elle a fait absolument plaisir à la foule inconditionnelle en se reprenant pour sauver la normale 71 et rester la championne de cœurs malgré son 12e rang à -7.

La titulaire Park a bouclé à -13, mais c’est jeudi et vendredi que la joueuse de Smiths Falls avait gaspillé ses chances avec son 74 en ouverture.

Cela dit, ce n’est pas la victoire effectivement tant souhaitée, mais patience s’il-vous-plaît.

Encore cette semaine, Brooke Henderson a prouvé qu’elle savait et pouvait jouer sous la plus écrasante pression qui est celle d’évoluer devant son monde.

Au golf, son niveau se compare à Connor McDavid, des Oilers, chez les surdoués de 20 ans et moins dans le sport canadien.

Voici un potin hockey : saviez-vous que Brooke était une très bonne gardienne de buts au hockey mineur?

Avec tout son talent à seulement 19 ans, la question n’est plus si elle va s’adjuger le titre canadien, mais plutôt quand avec tout son talent.

Jocelyne Bourassa est aussi parfaitement d’accord et encore bravo à la Coréenne Sung Hyun Park.

DEUX PREMIÈRES ÉTOILES… ET QUÉBEC 

En plus de Brooke, il faut ajouter les organisateurs du club Ottawa Hunt, mais aussi tout Ottawa et les foules qui ont impressionné par leur support.

Je dis et répète que Québec serait une ville idéale pour l’Omnium féminin, en mettant beaucoup moins de temps à aboutir que les… Nordiques ou les Jeux olympiques.

Articles connexes