Connexion
MENU

Une nouvelle étude confirme le potentiel de croissance du golf féminin et familial

St-Andrews, Écosse – Selon une nouvelle étude publiée par la R & A, il existe un potentiel de croissance important pour le golf s’il parvient à convaincre les femmes, les jeunes filles et les familles à y jouer plus régulièrement.

On assiste dans plusieurs pays à une chute du taux de participation au golf, tant chez les hommes que chez les femmes. L’étude fournit une analyse des facteurs qui affectent la participation de la famille entière à ce sport, notamment en ce qui a trait aux femmes et aux jeunes filles, et elle énumère de nombreuses recommandations pratiques à l’intention des organismes directeurs internationaux du golf et des clubs de golf pour les aider à encourager plus de femmes et de jeunes filles à y jouer.

C’est l’Institut international pour l’enseignement du golf, à la demande de la R & A, qui a mené cette étude. Elle conjugue les conclusions émanant de recherches existantes menées par l’industrie et par la communauté académique avec les opinions personnelles d’un vaste groupe d’experts œuvrant dans le domaine du golf.

Dans ce rapport publié par le docteur John Fry et Philip Hall, certains thèmes principaux ont émergé :

  • L’importance de créer un environnement optimal pour la participation familiale, en étant bien conscient de la composition des familles modernes
  • Le lien direct qui existe entre l’égalité des sexes dans la participation dans le sport et les mesures plus vastes de ce mouvement, comme la présence de femmes dans des rôle décisionnels et d’influence dans le domaine du golf
  • Ce sont les parents qui demeurent le facteur primordial qui détermine l’éventualité qu’une famille jouera ou non au golf. Leurs motifs principaux d’y initier leurs enfants sont qu’ils s’amusent, qu’ils améliorent leur santé et qu’ils nouent des amitiés
  • Il y a une volonté manifeste que le golf procure l’occasion de socialiser mais aussi qu’il soit plus adaptable et flexible, en vertu des impératifs de temps et de coûts imposés aux familles modernes
  • Le sport doit évoluer pour tenir compte des exigences de la société contemporaine. Les clubs de golf doivent créer des événements mémorables pour leur clients, car ce sont de plus en plus ces événements mémorables qui remplacent le « produit » comme tel, soit de jouer au golf
  • L’étude met en lumière les efforts effectués par la R & A pour encourager plus de femmes, de jeunes filles et de familles à jouer au golf plus régulièrement, en collaborant avec ses organismes affiliés de part le monde pour accroitre le rayonnement du golf

Le chef de la direction de la R & A, Martin Slumbers, affirme que : « L’étude démontre qu’il existe une occasion formidable pour le golf d’accroitre le nombre de participants et de générer des revenus additionnels, s’il peut convaincre plus de femmes, plus de jeunes filles et plus de familles à y jouer. Nous savons qu’il y a beaucoup de travail à faire pour y arriver, à une époque où il y a des préoccupations quant au déclin du niveau de participation, mais cette étude procure des mesures et des conseils qui seront utiles à nos clubs et à nos organismes affiliés et qui pourront mener à des résultats tangibles et positifs pour le golf. »

Pour sa part, le docteur John Fry ajoute que : « C’est la première étude jamais effectuée qui assimile le résultat des recherches que l’industrie et le monde académique ont produites sur le sujet de la participation des familles dans le sport. Au cours de ce processus, nous avons effectué des recherches dans des bases de données scientifiques contenant plus d’un million de citations et documents de recherche revus par des pairs et nous avons choisi les études factuelles les plus appropriées pour aider à identifier des stratégies qui augmenteront le taux de participation au golf. Notre recherche est complémentée par des études de cas contenant des pratiques exemplaires et par des analyses effectuées par de nombreux experts de l’industrie. Elle propose une série de mesure pratiques qui peuvent être adoptées par les clubs de golf. »

Vous pouvez consulter le rapport complet de l’étude, intitulé « Women’s, Girls’ and Family Participation in Golf: An Overview of Existing Research (2018) » ICI (en anglais). Cliquez sur le lien suivant pour parcourir le résumé de l’étude produit par la R & A.

Vous pouvez visionner ci-dessous (en anglais) l’entrevue vidéo du docteur John Fry, de l’Institut international pour l’enseignement du golf.

Articles connexes