Connexion
MENU

Trois athlètes d’Équipe Canada joignent les rangs professionnels

Alors que la saison amateur tire à sa fin, trois athlètes d’Équipe Canada, la formation nationale amateur, ont décidé de joindre les rangs professionnels.

Austin Connelly, qui possède la double citoyenneté canadienne et américaine, plutôt que de rallier la saison prochaine l’équipe de l’Université de l’Arkansas, fera ses débuts professionnels cette semaine, lors de la Classique Great Waterway, un tournoi du Circuit Mackenzie-PGA TOUR Canada, disputé à Kingston, en Ontario.

« Je suis emballé, et c’est une option que j’étudiais depuis un certain temps », a déclaré Connelly dans une interview avec le Circuit Mackenzie-PGA TOUR Canada avant le tournoi de cette semaine. « Certains optent pour le professionnalisme à un jeune âge, c’est une affaire personnelle. J’ai consulté les membres de ma famille. Nous nous sommes dit :“Quel est notre objectif, et quelle est la meilleure façon de l’atteindre?” Nous avons décidé que mon intérêt premier, c’était de jouer au golf à temps plein. Pour moi, la façon la plus rapide et la meilleure d’y arriver était de devenir professionnel. »

Âgé de 18 ans, Connelly détenait le 16e échelon du classement mondial amateur au moment d’annoncer sa décision. Il a connu une saison solide, lui qui représenté le Canada aux Jeux panaméricains TORONTO 2015 et qui a mérité le Gary Cowan Award pour avoir été le meilleur amateur de l’Omnium canadien RBC 2015.

« L’objectif d’Austin a toujours été d’être golfeur professionnel et d’effectuer la transition au plus tôt », a déclaré Derek Ingram, entraîneur-chef de la formation masculine d’Équipe Canada. « Ses résultats sont très probants puisqu’il a évité le couperet dans deux tournois du PGA TOUR , a gagné la Coupe Jones et a obtenu de bons classements dans des compétitions de premier plan. »

Connelly disputera les trois prochains tournois du Circuit Mackenzie-PGA TOUR Canada en plus de participer, grâce à une exemption du PGA TOUR pour avoir décroché la Coupe Jones, à la Classique McGladrey en octobre. Pour Connelly, la prochaine étape sera d’obtenir sa carte du Circuit Web.com en participant à l’épreuve qualificative en décembre.

Brittany Marchand, à sa cinquième saison avec Équipe Canada, a quant à elle fait ses débuts professionnels la semaine dernière à l’occasion de l’Omnium féminin Canadien Pacifique au Vancouver Golf Club (Coquitlam, C.-B.). Âgée de 23 ans, cette Ontarienne d’Orangeville a complété sa cinquième année à l’Université North Carolina State (génie chimique) avant de joindre les rangs professionnels.

Même si elle a subi le couperet au Vancouver Golf Club, Tristan Mullally, entraîneur-chef de la formation féminine d’Équipe Canada, retient plusieurs facteurs positifs de ses débuts professionnels.

« Elle veut être la meilleure golfeuse professionnelle possible et elle entend se consacrer corps et âme à cet objectif », de dire le membre de Classe A de la PGA du Canada. « Elle a obtenu son diplôme, ce qu’elle désirait ardemment, et elle peut maintenant se concentrer sur le golf sans se soucier d’inclure ses études dans son agenda. »

Mullally pense de même de Jennifer Ha, de Calgary, récemment diplômée de l’Université Kent State, qui a raté de peu sa qualification pour l’Omnium féminin Canadien Pacifique lors du tournoi du lundi.

« Jennifer a eu un peu de mal au printemps, mais elle s’est vraiment ressaisie durant l’été. Elle frappe la balle d’aplomb et je pense qu’elle est vouée à un bel avenir », affirme Mullally.

Elizabeth Tong (Thornhill, ON) envisage aussi de faire le saut chez les professionnelles après avoir obtenu son diplôme de l’Université de l’Indiana où elle revendique 36 top 50.

Les trois golfeuses ont participé en juillet à la phase I des qualifications du Circuit de la LPGA. Seule Marchand a accédé à la phase II qui aura lieu du 22 au 25 octobre.

« Brittany a beaucoup appris de la phase I, notamment à faire face à la pression dans une compétition où chaque coup est important, de dire Mullally. Elle continuera de faire ce qui se doit sans perdre sa concentration en raison de la pression additionnelle.»

Entretemps, le trio participera aux tournois qualificatifs du lundi et disputera des épreuves des mini-circuits.

À la suite de ces départs, les formations nationales amateurs masculine et féminine ne comptent plus qu’un membre chacune, soit Blair Hamilton et Maddie Szeryk. Le processus de sélection de l’équipe nationale se mettra en branle sous peu, une décision finale étant prise à la fin de septembre.

Cliquez ici pour les critères de sélection.

Articles connexes