Connexion
MENU

Revoilà la PGA du Quebec, version 2.0

Par Mario Brisebois

Depuis longtemps attendue, la nouvelle s’avère on ne peut plus officielle puisqu’elle provient de Steve Wood, président de la PGA du Canada.

L’annonce aux professionnels du Québec a été faite via un message signé de la main du président.

Dans un spectaculaire rebondissement et à la totale stupéfaction des membres croyant que leur organisme était en santé, PGA Québec avait cessé ses opérations abruptement et en catastrophes en 2016 dans une situation immensément tendue qui a mené très peu après à la faillite.

Depuis ce temps, le volet québécois relevait de l’Association nationale et les questions et l’impatience ne faisaient qu’augmenter dans la province.

UN GROUPE DE SAGES

Dans son communiqué, le président Steve Wood affirme savoir que les membres du Québec forment un groupe très passionné qui attend justement avec impatience que les opérations de leur «zone» soient rétablies.

Après une absence d’informations, PGA Canada semble cette fois décidé à mettre l’accent davantage sur les communications.

À propos des délais, il évoque une période de six mois avant d’obtenir un règlement de la faillite devant les tribunaux et aussi le temps nécessaire pour tout repenser.

La restructuration de la PGA Québec est en cours.

Un groupe de «penseurs» est en place. Dave Lévesque et Constant Priondolo,   respectivement directeur et ex-président de la PGA du Québec, Debbie Savoie-Morel, Gary Lagden, David Tremblay et Steven Brousseau sont sur les rangs en compagnie de Steeve Woods et les autres administrateurs de PGA Canada.

Ils sont déjà à la besogne.

LES PRINCIPAUX TRAVAUX À VENIR 

Un objectif en haut de liste la PGA du Québec 2.0, il y a le processus d’embauche d’une personne à la direction générale. Avril est mentionné pour l’entrée en fonction, donc à temps en prévision DE la prochaine saison dans un monde idéal.

Un nouveau bureau de direction sera aussi être mis en place.

Ces deux volontés mises ensemble signifient que tout bouge.

Deux grandes assemblées, une à Montréal et l’autre à Québec, seront prochainement   convoquées.

Selon les mots du président Steve Woods, ces séances aideraient les membres à comprendre tout en répondant à leurs questions et à leurs préoccupations afin de maintenir leur passion envers leur sport.

Fore! Un grand coup est frappé pour la relance tant attendue de la PGA du Québec comme le méritent les membres.

ANNE-CATHERINE CHEZ LES KANGOUROUS 

Anne-Catherine Tanguay a fait le voyage en Australie, plus précisément à l’Omnium national ISPS Handa, lequel commence mercredi soir à notre heure, mais pas Maude-Aimée LeBlanc. Elle possède un nombre limité de participations à la LPGA malgré son exemption médicale.

Brooke Henderson, maintenant 14e au monde, et Alena Sharp sont aussi des inscrites chez les Canadiennes.

En passant, c’est la 14e semaine de suite que la Chinoise Shanshan Feng coiffe le classement.

PAUSE D’UN MOIS

Ne cherchez pas les résultats au circuit web.com de sitôt. La série entre en congé pour un mois ce qui est toujours ainsi après le passage en Amérique du Sud.

Le Britanno-Colombien Adam Swenson se situe 2e au classement général en vertu  d’une victoire aux Bahamas et ses gains de 136 803$

UN EX-CHAMPION DE MONTRÉAL DANS LES HONNEURS

Aussi dans les autres nouvelles de nos Canadiens dans les grands circuits, Graham DeLaet, ex-gagnant de l’Omnium de Montréal, est récemment élu au Panthéon de Boise State…

REVOILÀ LE TIGRE

Aussi dans l’actualité en plus des Olympiques bien sûr, il y a la deuxième sortie de Tiger Woods à son tournoi Genesis, à Los  Angeles après avoir fait plus tôt 23e au tournoi Farmers Insurance à San Diego.

Quand on dit que c’est son événement, cela va pour tout.

Sa compagnie fait la gestion de la présentation. En plus, Las Vegas a lancé un pari sur le temps qu’occupera Tiger à la télé.

Un récent résultat donne le pointage suivant: le Tigre 50% et le reste des inscrits 50%.

Articles connexes