Connexion
MENU

Printemps chaud pour le golf d’ici en plus des équipes canadiennes en séries

Par Mario Brisebois

Avez-vous connu une heureuse fête de Pâques malgré le ciel d’automne dimanche et lundi?

La réponse est très certainement oui au golf canadien. L’expression « l’affaire est chocolat! » colle absolument à la réalité et à l’excellence de la fin de semaine.

Pas de blague, il y avait un talent canadien impliqué partout dans les courses aux honneurs dans les circuits de plus haut niveau lors de ce week-end d’exception.

Stephen Ames a remporté la victoire chez les Champions au tournoi Mitsubishi à Duluth, en Géorgie.

Ce succès s’avérait son premier en 49 sorties chez les 50 ans pour ajouter à ses quatre titres à la PGA, dont le dernier remonte à 2009 quand même. Il n’a pas fait ça en quêteux non plus avec 66 comme effort final pour coiffer son plus proche rival par quatre coups, ce qui est énorme lorsque l’on sait que celui-ci se nomme Bernhard Langer.

Pour emprunter une autre expression au hockey cette fois en cette période des éliminatoires de la Coupe Stanley, le golf aurait pu obtenir le tour du chapeau lors du long congé.

Au brio d’Ames, il faut ajouter la 5e place d’Alena Sharp au Championnat Lotte d’Hawaii à la LPGA et la 6e de Graham DeLaet à la Classique RBC Heritage d’Harbour Town, en Caroline du Sud.

Alena se situait 2e le matin de la journée finale et Graham, un ancien vainqueur de l’Omnium de Montréal, serait allé au moins en prolongation n’eut été de sa mésaventure son 8e trou dimanche.

Les misères entreprises avec une balle à l’eau à son coup départ lui ont coûté un triple bogey (7) pour sceller à trois coups du gagnant Wesley Bryan.

Ce top dix était néanmoins le 10e de Graham, dont le cadet est toujours Julien Trudeau.

Permettez qu’on souligne le 11e échelon de Brooke Henderson à Hawaii. Gardez la petite (elle n’a que 19 ans) bien à l’œil après avoir secoué sa guigne de la deuxième année, qui n’aura été que passagère.

Cette victoire de Stephen Ames représentait la troisième au pays au calendrier en cours après Mackenzie Hugues et Adam Hadwin et la deuxième en un mois, celle de ce dernier étant survenue juste avant Augusta.

Avis à mes amis chroniqueurs de hockey : en plus de vos cinq équipes canadiennes en séries en ce moment versus aucune il y a un an, le golf d’ici aussi connaît un printemps chaud!

NEUF TROUS DE TROP POUR MAUDE-AIMÉE LEBLANC

Dans les résultats d’ici maintenant, Maude-Aimée Leblanc a été écartée une quatrième semaine de suite à mi-chemin à la LPGA.

Résultat crève-cœur, elle a raté la coupure par un seul coup au Championnat Lotte. Sa deuxième carte très louable de 69 n’a pas suffi à compenser pour son 75 en ouverture.

Comme plusieurs d’ailleurs me demandait la question à savoir ce qui va moins bien chez Maude-Aimée après sa prometteuse 7e place en Australie au début du calendrier.

Sans surtout vouloir me substituer à sa compétente conseillère Denise Lavigne, mais atteindre six allées seulement chaque jour peut la mettre dans le gros pétrin.

On a eu la preuve dès le jour un, où un neuf de 40 ne lui a jamais permis de récupérer.

Deux autres informations importantes à connaître : Maude-Aimée LeBlanc a le temps en sa faveur pour recouvrer ses repères, son prochain tournoi n’ayant lieu que dans deux jeudis. Il faut aussi rappeler qu’elle demeure en avance sur ses résultats d’il y a un an malgré ce passage à vide.

JEAN-PHILIP CORNELLIER DEVRA REVENIR

Jean-Philip Cornellier devra attendre encore au moins une autre année avant de joindre le circuit Mackenzie-PGA TOUR Canada.

Il a pris la 91e place à la sélection de Sebring, en Floride, à plus huit pour les quatre jours alors qu’il ne devait pas terminer plus loin que 40e pour placer son nom sur la liste de remplacement.

LE CHIFFRE (5) ET LA CITATION DE LA SEMAINE

Voilà le nombre de fois que Luke Donald a terminé 2e à la Classique Heritage RBC en incluant dimanche dernier.

« Mon jour va finir par arriver un moment donné », a commenté le très philosophique et encore plus patient Britannique qui y a également pris le 3e rang.

ANDRÉ MALTAIS EN DEUIL

André Maltais est en deuil de sa maman. Les funérailles auront lieu le 29 avril, à 14h, en l’Église de Saint-Eustache. La famille y recevra les condoléances une heure plus tôt.

Au nom de vous toutes et tous, on offre nos plus sincères condoléances à ce gentil homme du golf.

HUGO BERNARD FINALISTE

Dans les événements à surveiller cette semaine, il faut encercler le gala Sports Québec.

Hugo Bernard y est déjà dans les honneurs ayant été sélectionné parmi les finalistes.

La compétition y est féroce dans sa catégorie « athlète canadien par excellence ».

Articles connexes