Connexion
MENU

Première étoile à Joey Savoie dans un tour du chapeau canadien à l’international

Par Mario Brisebois
Joey Savoie, Josh Whalen (Argentina Golf Association)

Parlez-moi d’un début fulgurant pour Joey Savoie. À son premier tournoi à titre de membre officiel d’Équipe Canada n’y ayant été nommé que le mois passé, il a mené la formation canadienne à la victoire à la Coupe Tailhade à Buenos Aires, en Argentine.

BILLET MARIO BRISEBOIS, GOLF CANADA  

Joey a connu une fin de semaine de rêve. Le porte-couleur du club Pinegrove a gardé le meilleur  pour la deuxième moitié inscrivant des comptes de 68 samedi et 66 dimanche sur le parcours Los  Lagartos   les deux plus bas chaque jour, après 69 et 73 en ouverture.

Cette Coupe internationale en est une avant tout en équipe pour douze pays, tous d’Amérique du Sud et… du Canada, ce qui n’empêche pas d’avoir un classement individuel que Joey a coiffé avec sa fiche de -8 et une priorité de deux coups.

Son coéquipier Josh Whalen, de Napanee, en Ontario, a très bien fait également avec ses pointages de 73-69, 70 et  68 pour -4.

Compte tenu d’un tel brio, le Canada a donc continué de dominer la Coupe Tailhade. Ce succès est celui du tour chapeau. Cette réussite canadienne s’avère  la troisième en quatre ans.

De fait, la paire unifoliée a littéralement survolé la compétition. Son total de -12 procure une marge quand même ronflante de seize coups devant le Brésil.

BIENTÔT AU TOP CENT MONDIAL 

C’est de Plantation, en Floride, où il encadre Hugo Bernard comme entraîneur et cadet   cette semaine à la deuxième des trois étapes de qualification du circuit web.com qui commence mardi, que Daniel Langevin a commenté le succès de Joey Savoie, aussi son élève.

«Je ne suis aucunement surpris de la performance. En plus de posséder l’éthique de travail, Joey est un solide compétiteur, a-t-il mentionné.

La promotion à Équipe Canada s’imposait, selon son opinion.

«Même s’il y en aura pour dire que je biaisé étant son entraîneur, voilà deux ans que Joey y méritait sa place. Ses études achèvent et on le verra l’an prochain parmi les 80 premiers au monde», de poursuivre Langevin.

DES AIRS DE FAMILLE 

Si Joey Savoie a été plus obscur sur la scène québécoise ces derniers mois et qu’il n’a d’ailleurs pas défendu son titre de champion amateur du Québec, c’est qu’il est retourné à l’été à son université Middle Tennesse, où son habileté au golf lui a valu une bourse, afin de compléter ses études en décembre et dès lors pour se concentrer entièrement au golf.

Aussi ex-titulaire de la province chez les juniors et les juvéniles de même que du championnat NCAA, division II, avec Hugo Bernard à St.Leo l’an dernier, Joey a de qui tenir.

Ancien champion de la PGA du Canada et multiple lauréat à celle du Québec, Jean-Louis Lamarre est son oncle. Iannick Lamarre, ex-champion junior devenu pro, est son cousin.

Il ne faut pas oublier le grand-père Jean-Guy Lamarre, un ami du golf. Il a passé la journée au téléphone et sur les sites internet pour suivre le petit  fils.

Tiens. Félicitations donc au papi aussi!