Connexion
MENU

Pas de joueurs québécois à l’Omnium des États-Unis

Par Mario Brisebois
Hugo Bernard (Golf Canada)

L’effort et le brio n’auront pas suffi à Hugo Bernard et Joey Savoie afin de se qualifier lundi à l’Omnium des États-Unis.

Il aurait fallu davantage que des cartes de 71- 68 à Columbus de la part d’Hugo ainsi que 69-70 réussies par Joey à Memphis.

Respectivement champion du Canada et du Québec chez les amateurs, Hugo et Joey, deux élèves de l’entraîneur Daniel Langevin, ont bouclé à -5 et à – 3 au terme du marathon de 36 tous ce qui n’est rien de gênant.

Le hic est qu’il fallait -8 et -7 à chacun des endroits pour obtenir son ticket à l’Omnium américain, dont la présentation, qui aura lieu du 15 au 18 juillet à Erin Hills, au Wisconsin, sera la 117e.

Triple vainqueur à la PGA, Keegan Bradley était du même trio qu’Hugo. Des cartes de 65 et 69 lui ont valu son invitation.

En raison de son titre national chez les amateurs, Hugo Bernard a toutefois déjà sa participation confirmée à l’Omnium canadien RBC à Glen Abbey à la fin juillet.

Trois autres talents du Québec étaient en action à Summit, au New Jersey.

Beon Yeong Lee (72-68), Marc-Étienne Bussières (72-75) et Christophe Bélair (77-73) n’ont pu respecter la limite non plus.

La précédente présence québécoise à l’Omnium des États-Unis demeure donc celle de Yohann Benson à San Diego en 2008.

Chez les Canadiens, Corey Conners a été explosif avec 61 en ouverture avant d’enchaîner avec 67 pour mériter son laissez-passer.

Ce régulier au circuit Web.com rejoint donc Adam Hadwin, pré-qualifié en raison de sa place au top cinquante mondial.

Parmi les qualifiés, mentionnons le vétéran Steve Stricker. Grâce à ses comptes de 67 et 65, il a fait sa place. Il faut d’autant plus se réjouir que celui-ci est natif du Wisconsin.

Par contre, Luke Donald, Vijay Singh, Retief Goosen, Davis Love III de même que les Canadiens Mackenzie Hughes et Nick Taylor, deux talents canadiens à la PGA, ont raté le test.

Articles connexes