Connexion
MENU

Omnium des É.-U.: les trios les plus attendus

Par mongolf.ca

C’est à compter de ce matin, à 6h45, que sera donné le coup d’envoi de la 118e présentation de l’Omnium des États-Unis au club Shinnecock Hills, dans l’État de New York.

La liste des trios les plus attendus des amateurs commence par celui du champion en titre, l’Américain Brooks Koepka. Il jouera en compagnie de l’Australien Jason Day et de Bubba Watson, un autre Américain.

Parmi les autres groupes qui retiendront le plus l’attention, il y aura celui de Rory McIlroy, Jordan Spieth, Phil Mickelson. Ce sont trois joueurs à qui il manque une victoire à l’Omnium des États-Unis pour compléter leur conquête des quatre tournois du grand chelem.

Les fans de Tiger Woods devront patienter jusqu’à 13h47 avant de voir leur favori s’élancer sur le premier tertre. Mais l’attente en vaudra la peine, puisque ses compagnons de trios sont Dustin Johnson et Justin Thomas.

Pour conclure, mentionnons qu’il y aura également un groupe tout anglais, ainsi qu’un autre formé par trois Espagnols. Trois Canadiens participent au tournoi : Garrett Rank et Mackenzie Hughes prennent le départ sur le 10e tertre à 7h18, alors qu’Adam Hadwin procédera au sien à 13h58.

Ils retiennent notre attention

7h40 : 1er tertre : Brooks Koepka, Jason Day, Bubba Watson.

7h51, 1er tertre : Tyrrell Hatton, Danny Willett et Ian Poulter.

8h02, 10e tertre : Rory McIlroy, Jordan Spieth, Phil Mickelson

13h14, 1er tertre : Sergio Garcia, Jon Rahm et Rafa Cabrera Bello.

13h47 : 1er tertre : Justin Thomas, Dustin Johnson et Tiger Woods.

Changement de plans pour Spieth

Jordan Speith a paru perplexe quand un journaliste lui a demandé ses impressions concernant la nouvelle règle adoptée récemment par la USGO afin d’abandonner une prolongation de 18 trous et d’implanter plutôt sur deux trous une formule par coup.

« C’est la première fois qu’on me dit qu’il s’agit d’une option », a rapporté le télédiffuseur Golf Channel.

Cette nouvelle règle a été instaurée en février dernier et a été appliquée pas plus tard que la semaine dernière à l’Omnium féminin des États-Unis lorsque Ariya Jutanugarn l’a emporté au 4e trou supplémentaire.

N’ayant aucune idée de ce qu’était la nouvelle règle, Speith avait même décidé de prolonger son séjour à New York au cas où il devrait jouer dans une prolongation de 18 trous.

Il n’y a eu aucune prolongation à l’Omnium masculin des États-Unis depuis 2008.

 

Articles connexes